Communiqué du Parquet de Chalon-sur-Saône

 

L'autopsie a confirmé la mort par noyade des 3 victimes.
Il ressort des auditions que les enfants s'étaient déjà rendus au lac des Prés St Jean les jours précédents en compagnie d'adultes de leur entourage, qu'à ces occasions, ils étaient déjà rentrés dans l'eau.

Le 6 juillet 2018, les trois victimes présentes sur les lieux en compagnie de 3 adultes et de 10 autres enfants avaient obtenu la permission de l'adulte référent pour se rafraîchir.
Il ressort des constatations que la topographie des lieux ne permettait pas aux adultes d'avoir une visibilté directe sur le lieu de baignade des enfants qui se trouvaient à environ 50 mètres de là.
Il apparaîtrait que les deux plus jeunes enfants aient été surpris par la déclivité du sol, qu'ils aient perdus pieds et n'ont pu remonter à la surface ne sachant a priori pas ou peu nager.

 

Leur aîné tentait en vain de les secourir alors que lui-même ne savait pas nager.
Le lac des Prés St Jean, comme tous les plans d'eau chalonnais, est interdit à la baignade par un arrêté de 1999, sans que toutefois aucune signalisation ne soit présente sur place.