mercredi 17 octobre 2018

Asm_juniors_rep_tcheque (1).jpg

Une visite culturelle et un match international étaient au programme.

 

Visite de Nuremberg

Départ le vendredi matin de très bonne heure pour Nuremberg, première étape de ce périple.

La ville de Nuremberg a été choisie par le staff pour deux raisons, son point équidistant entre Macon et Olomouc, ville tchèque d’arrivée et son passé historique. Les jeunes de l’ASM ont donc visité à Nuremberg l’ancien site des congrès du parti nazi, lieu de mémoire. Une visite culturelle faite avec application par l’ensemble des joueurs qui ont pu se replonger dans les pages sombres de l’histoire européenne et mondiale du siècle dernier. Après leur installation dans l’auberge de jeunesse réservée pour le groupe dans la ville, les jeunes ont pu visiter l’ancienne ville, en grande partie reconstruite après la seconde guerre mondiale.

La journée du samedi se passe essentiellement sur la route car il faut rejoindre Olomouc, ville de l’académie de Rugby ou les attendent pour le dimanche les juniors de l’équipe nationale Tchèque. A l’arrivé à Olomouc, une petite séance d’entrainement basée sur la vivacité se déroule directement sur le parking de l’hôtel. Le dimanche matin verra une séance d’entrainement pour la mise en place de l’équipe et un travail spécifique pour régler les lancements de jeu. L’après-midi aura lieu le match international contre les juniors Tchèques.



Match contre l’équipe nationale tchèque

Pour les juniors de l’ASM, si ce dimanche 15 juillet était le jour de la finale de foot, elle revêtait pour eux une autre signification. Ils allaient rencontrer l’équipe nationale thèque. Cet évènement était d’ailleurs annoncé dans toute la ville tchèque d’Olomouc. Les coachs avaient tout mis en œuvre pour que cette journée reste gravée dans la mémoire des jeunes.

Réunion le matin pour le planning de la journée, entrainement en fin de matinée puis repas en commun, retour à l’hôtel pour la remise de maillots puis départ pour le stade. Dès la première réunion, les jeunes étaient mis dans l’ambiance avec la répétition de l’hymne national. Ils sentaient là que cette journée allait être particulière. L’entrainement était réalisé avec beaucoup de sérieux et d’application dans un timing serré. Vers 13h15, tous les joueurs étaient présents dans la salle de briefing pour la remise des maillots. Chacun était appelé et son maillot lui était remis par un membre du staff. On sentait déjà l’émotion et la pression monter d’un cran.

Temps radieux, organisation impeccable de la part de l’académie de Rugby Tchèque. Si les tchèques avaient l’habitude, ce n’était pas le cas des joueurs de Macon qui se retrouvaient face à la tribune pour les hymens nationaux. La pression était là et ils prenaient conscience de l’importance du match. Ils n’étaient pas venus si loin en victime de leurs hôtes pour ce mach avant la semaine de stage des tchèques. La saison écoulée leur permettait quand même d’avoir quelques certitudes mais plus de 2 mois ½ sans match pouvait engendrer une perte de repères.

Le coup d’envoi est donné par les tchèques. Récupération impeccable des mâconnais qui ont choisi de jouer simple pour ce début de rencontre. Les rouges et bleu de Macon investissement rapidement le camp adverse et l’organisation du paquet d’avant est bonne après tout ce temps sans rencontre officielle. Il y a beaucoup de combat et chaque équipe veut prouver sa valeur dans ce secteur. Les tchèques sont bien organisés sur la largeur du terrain et ne laissent passer personne. C’est donc au cœur des regroupements qu’il faut insister. A la 4ème minute, le talonneur Noé Ravinet s’échappe d’un regroupement et franchit les 15 derniers mètres le séparant de la ligne d’embut pour aplatir le premier essai malgré le retour de la défense. Trop excentrée la transformation n’est pas réussie. Macon mène 5-0.

Ce début de match est très intense et les mâconnais ont l’impression que les tchèques sont partout sur le terrain et n’arrivent pas à trouver les espaces pour progresser. La première touche n’arrive qu’au bout de 8 mn. En faveur de Macon et dans les 22 mètres adverses, Eyrian Forest est impérial lors de sa prise de balle et le choix de rester jouer avec les avants est payant. C’est encore Noé Ravinet qui s’extirpe de ce ballon porté pour s’écrouler dans l’embut. La transformation est encore plus difficile que la première et passe légèrement à droite des poteaux. Macon mène alors 10-0. Les tchèques sont surpris par cette entame de jeu féroce et rapide les petits français. Sur l’engagement qui suit, c’est Régis Duvert qui récupère le ballon et franchit le premier rideau pour mettre toute l’équipe dans le bon sens de la marche.

Macon impose alors son rythme et enchaine les temps de jeu. Les tchèques ne veulent pas se laisser déborder et résistent bien en défense. L’ailier Stéphane Picard hérite du ballon sur une très belle combinaison mâconnaise travaillée le matin même lors de l’entrainement. Il n’a plus de vis-à-vis et peut donc franchir la ligne d’embut pour aplatir le 3ème essai en 20 mn de match. Max Deydier transforme et Macon mène 17-0 face à des tchèques qui accusent le coup. Ils repartent néanmoins à l’attaque et font reculer les mâconnais dans leurs 22 mètres. Le combat est rude mais l’ouvreur Elliot Renoud-Lyat déplace bien le jeu avec des coups de pied précis. Macon souffre mais cette fois c’est sa défense qui fait merveille car la solidarité des joueurs est de tous les instants. Les équipes se livrent à fond et le jeu s’équilibre. Il n’y a que dans l’exercice des mêlées ou Macon domine complètement ses adversaires. Le pilier gauche Francis Chevalier met systématiquement son adversaire au supplice.

Lorsque le coach Jordan Roux lui demande « Francis, il nous faut le ballon », celui-ci s’exécute et la cohésion mâconnaise fait systématiquement avancée la mêlée telle un rouleau compresseur. Les mâconnais jouent juste mais butent systématiquement sur une solide défense tchèque. Les tchèques manquent de repères communs car leur stage ne fait que commencer et ont de ce fait du mal à se trouver en attaque. Macon en profite souvent pour récupérer le ballon et progresser mais n’arrive plus à franchir comme en début de match. La mi-temps est la bienvenue pour les deux équipes qui souffrent aussi de la chaleur de ce dimanche estival. Les coachs mâconnais, Manu Taton et Jordan Roux, félicitent leurs joueurs pour ce premier acte et leurs demandent d’être encore plus précis dans les passes et dans le déplacement du jeu pour pouvoir déborder cette équipe tchèque.

Dès la reprise, ce sont les mâconnais qui investissent le camp adverse. Macon attaque très fort cette seconde mi-temps mais les tchèques résistent mais n’ont plus de ballons pour attaquer. Sur une touche sur la ligne médiane en faveur des bourguignons, Régis Duvert transperce encore la défense et les passes s’enchainent entre les avants mâconnais jusqu’au 3ème ligne Benjamin Couturier qui aplatit à son tour un bel essai sous les poteaux. Maxime Deydier transforme et Macon mène 24-0.

Les tchèques n’abdiquent pas et repartent quand même à l’attaque du camp mâconnais mais ne sont pas assez percutant pour transpercer la défense. La fatigue commence à se faire sentir de part et d’autre et de petites fautes de main viennent réduire à néant de belles actions. Les mâconnais souffrent mais résistent toujours et parviennent même à se dégager. Sur une touche à 40 mètres de l’embut tchèque en faveur des mâconnais, un groupé pénétrant s’organise qui emporte tout et Noé Ravinet franchit pour la troisième fois la ligne d’en-but. L’essai n’est pas transformé mais Macon mène alors 24-0. Sur l’engagement qui suit, c’est Matyas Rosecky (meilleur marqueur d’essais de Macon lors de la saison écoulée) qui va percuter ses compatriotes et transmet le ballon pour poursuivre l’action. Les mâconnais appuient et les tchèques sont prêts de craquer. Dans un ultime effort, le 3ème ligne Nicolas Audard s’échappe sur le bord de touche et ne peut être rejoint par les défenseurs. L’addition se corse : 34-0 pour les petits bourguignons. Les tchèques n’y sont plus et quelques minutes plus tard, c’est Guillaume Moroldo qui clôture la marque (39-0) juste avant le coup de sifflet final de l’arbitre. Si le score semble élevé, les tchèque n’ont pas rendu la vie facile aux mâconnais durant tout le match. Les bourguignons ont bénéficié du fait que le stage tchèque démarrait juste et que les joueurs n’avaient pas encore les automatismes que peuvent avoir les mâconnais après plusieurs saison de jeu ensemble.

Pour les mâconnais, avoir fait un si long voyage et repartir avec la victoire est une superbe satisfaction. Ce match clôture aussi un cycle car beaucoup de joueurs changent de catégorie ou vont partir en dehors de Macon pour leurs études. Le match s’est clôturé par les traditionnels échanges de cadeaux entre les délégations mâconnaises et tchèques puis le non moins traditionnel verre de l’amitié.

 

 

Asm_juniors_rep_tcheque (3).jpg

Asm_juniors_rep_tcheque (6).JPG

Asm_juniors_rep_tcheque (7).JPG

Asm_juniors_rep_tcheque (8).JPG

Asm_juniors_rep_tcheque (9).JPG

Asm_juniors_rep_tcheque (10).JPG

 

TIR À L'ARC : Les Mâconnais remportent le challenge Lilou

Challenge_Lilou_Tiralarc_111018 (2).jpg
Le Groupement de la Retraite Sportive (GRS) du Mâconnais organise annuellement cette rencontre de tir à l’arc.

CYCLISME : Les bressans dominent largement le Grand Prix cycliste du boudin

Fete_boudin_Manziat_2018 (30).JPG
Les coureurs de Bourg Ain Cyclisme (BAC) se sont adjugés ce dimanche les trois premières places de l’épreuve manziatie. Récit de la course.

TOUR DES CRUS : Un bon cru pour les triathlètes mâconnais

Podium_Triathlon_081018.jpg
C'est sous la pluie que les 450 participants ont pris le départ des deux épreuves du « Tour des Crus », trail proposé pour la deuxième année consécutive au départ de la Chapelle-de-Guinchay.

FOOTBALL - PEOPLE : Antoine Griezmann va être papa pour la deuxième fois

Le champion du monde mâconnais a annoncé samedi dernier le sexe de son deuxième enfant via les réseaux sociaux.

TENNIS DE TABLE : Des résultats contrastés pour les équipes du CTTC Mâcon

collage tennis table.jpg
La deuxième journée de championnat s’est déroulée à domicile pour les équipes du club mâconnais basé au centre sportif des Saugeraies.

BASKET - Coupe de France : Pinkies au Mâcon blanc contre Pétillantes au Champagne !

CBBS COUPE FRANCE 2018 - 6.jpg
Le match de samedi soir opposant Charnay à Reims vu par le speaker

RUGBY - Score flash : L'AS Mâcon à Vienne...

BLANC.jpg
Actualisé : tous les résultats de la poule 4

BASKET (NM2) : L’ES Prissé-Mâcon se rassure face au Cannet

ESPM_vs_LECANNET_29092018_0020.jpg
Après son match perdu la semaine dernière face à Golfe-Juan, l’ESPM comptait bien se refaire face à une autre équipe azuréenne, Le Cannet.

CYCLISME : Encore une fois, les pompiers de Saône-et-Loire ont relevé le Défi vélo !

défiVéloSP_2018_0005.jpg
Dans le cadre du 125ème Congrès national des sapeurs-pompiers de France qui se déroulait cette semaine à Bourg-en-Bresse, une cinquantaine de sapeurs-pompiers du département ont participé au Défi vélo.

VOLLEY-BALL (N3) : Début en force pour le Volley Club de Mâcon

match vcm st vitois.jpg
Le Volley Club Mâconnais recevait le Volley Saint Vitois ce dimanche, au Palais des Sports, pour la première journée de championnat.

MOTONAUTISME : Pleins feux sur le championnat du monde F4 à Mâcon

MOTONAUTISME MACON F4 MONDE.jpg
ACTUALISÉ : Les podiums en F4 (manche du championnat du monde) et S2000 (manche du championnat de France), ainsi que les temps et vitesses aux meilleurs tours.

RUGBY (Fédérale 1) - Mâcon vs Bourgoin-Jallieu : Ce fut le match de la transcendance pour les Mâconnais

ASMACON VS BOURGOIN JALLIEU F1 - 9.jpg
Recevant Bourgoin-Jallieu ce dimanche après-midi, alors que personne n'aurait parié sur une victoire des Rouge-et-Bleu, ils l'ont fait ! Et de fort belle manière.

BASKET-BALL : Le CBBS à l'heure du bilan

DSC_0353.jpg
La 61ème assemblée générale du Charnay Basket Bourgogne Sud (CBBS) s'est déroulée vendredi dernier.

ESCALADE : La falaise de la Grisière s'est illuminée

escalade Grisière Mâcon (43).jpg
Ce Samedi, il y avait l'embarras du choix dans les évènements en Mâconnais ! L'un d'eux était la Nocturne de la Grisière, organisée par le Climbing Crew, autour de l'escalade. Notre reportage photos.