vendredi 3 février 2023

Collage portes ouvertes Le Pont.jpg

Visite des locaux de l'association Le Pont et rencontre avec les travailleurs sociaux et les résidents pour le fondateur du SAMU social.

Xavier Emmanuelli a échangé avec des bénévoles et des représentants de structures d’accueil et d’aide pour les personnes en difficulté sociale. Quelques élus locaux ont participé aux échanges.

Le docteur Emmanuelli a parlé de l’importance du temps, de l’écoute et du dialogue pour résoudre les difficultés des gens de la rue, tout comme l’apport essentiel des bénévoles. Il a encouragé les travailleurs du social et les associations dans leur combat quotidien contre le manque de ressources et la bureaucratie.

portes ouvertes Le Pont (167).JPG

On peut reconstruire sur les cicatrices physiques et psychiques d’une personne, mais il faut du temps, il faut accorder ce temps. Nous vivons dans une société du temps englouti, de l’instant. Nous devons apprécier le temps qui passe et nous rendre mobiles et disponibles pour nous rendre là où il y a besoin d’aide.

Nous avons besoin de gens qui s’engagent auprès des gens en souffrance, pour combattre la solitude. Il y a besoin d'argent, certes, mais aussi de gens de bonne volonté. On dit c’est un acte citoyen. Je dirais que c’est plutôt un acte d’amour, de compassion, d’empathie. Il n’y aura jamais d’argent de toutes façons dans les budgets pour lutter vraiment contre l’exclusion.

Le SAMU social est en souffrance, un peu de sa faute... la flamme des débuts s’éteint doucement. C’est ce qui se passe quand les institutions vieillissent et deviennent de plus en plus un système.

Dans les sociétés traditionnelle, l’exclusion existait, mais il existait également un lien implicite entre les gens, parce qu'ils savaient que la vie était dure. On vivait ensemble et on se donnait un coup de main. Il y avait toujours quelqu’un pour vous aider, pour vous consoler. Nous sommes dans un monde en manque de consolation.

 

Après l'intervention de Xavier Emmanuelli, les nombreux visiteurs ont pu prendre un déjeuner préparé dans les locaux de Eco’Cook, la conserverie alimentaire qui sera bientôt inaugurée officiellement au sein de l’accueil de jour, rue Bigonnet. Un accueil de jour qui remplace celui du parking Monnier, et qui fonctionne depuis le mois d’août à la nouvelle adresse. Une quarantaine de personnes, des SDF pour la plupart y transitent chaque jour.

 

portes ouvertes Le Pont (173).JPG

Jean-Amédée Lathoud, Président de l’association Le Pont

Dr. Xavier Emmanuelli, votre venue est une fête pour notre association et l’ensemble de nos partenaires. C’est une journée portes ouvertes, de rencontres, pour renouer des liens et repartir rechargés, prêt à mener le combat contre l’exclusion et remettre l’homme et la femme debout, comme on aime le dire ici au Pont.

 

Le directeur général de l’association, Gilles Vulin a proffité de l'occasion pour annoncer que, pendant la période hivernale, l’accueil de jour de l’association sera ouvert 7 jours sur 7. Un SAMU social qui interviendra jusqu’à 21h, voire plus en cas de déclanchement du plan grand froid. Il y aura une coordination avec les accueils de nuit de Louhans, celui du Creusot, et des Charmilles à Mâcon.

Le Pont est une association qui a été créée il y a 40 ans et qui s’appuie aujourd'hui sur 160 assistants et travailleurs sociaux, ainsi que sur plus de 80 bénévoles ! Le Pont, c'est 10 000 personnes accompagnées, une structure qui gère en Saône-et-Loire, entre autres, services d'urgence, le SAMU social, l’accueil de jour de Mâcon, des hébergements pour les familles en difficulté ou jeunes migrants. C'est une association qui fait un travail d’insertion social à travers la ressourcerie Eco Sol, qui gère une plateforme des demandeurs d’asile (PADA) à Mâcon, et d'accompagnement social lié au logement à Autun, Le Creusot, Mâcon, Paray-le-Monial, anisi que des programmes contre l’illettrisme etc.

Du fait de son importance, l’association a été mandatée et est financée par les services de l’Etat pour s’occuper de plusieurs tâches auprès des plus démunis ou des demandeurs d’asile.

Cristian Todea

 

 

portes ouvertes Le Pont (1).JPG

portes ouvertes Le Pont (5).JPG

portes ouvertes Le Pont (13).JPG

portes ouvertes Le Pont (15).JPG

portes ouvertes Le Pont (17).JPG

portes ouvertes Le Pont (19).JPG

portes ouvertes Le Pont (24).JPG

portes ouvertes Le Pont (26).JPG

portes ouvertes Le Pont (36).JPG

portes ouvertes Le Pont (39).JPG

portes ouvertes Le Pont (46).JPG

portes ouvertes Le Pont (72).JPG

portes ouvertes Le Pont (69).JPG

Jean-Patrick Courtois, Maire de Mâcon, présent à cette visite

portes ouvertes Le Pont (54).JPG

portes ouvertes Le Pont (56).JPG

portes ouvertes Le Pont (74).JPG

portes ouvertes Le Pont (79).JPG

portes ouvertes Le Pont (83).JPG

portes ouvertes Le Pont (96).JPG

portes ouvertes Le Pont (98).JPG

portes ouvertes Le Pont (142).JPG

portes ouvertes Le Pont (123).JPG

portes ouvertes Le Pont (127).JPG

portes ouvertes Le Pont (112).JPG

portes ouvertes Le Pont (109).JPG

portes ouvertes Le Pont (148).JPG

portes ouvertes Le Pont (151).JPG

portes ouvertes Le Pont (156).JPG

portes ouvertes Le Pont (159).JPG

portes ouvertes Le Pont (160).JPG

portes ouvertes Le Pont (164).JPG

portes ouvertes Le Pont (167).JPG

portes ouvertes Le Pont (170).JPG

 portes ouvertes Le Pont (169).JPG

portes ouvertes Le Pont (191).JPG

Gilles Vulin, directeur du Pont

portes ouvertes Le Pont (178).JPG

Denis Hameau, vice-président du Conseil régional en charge de l'économie sociale et solidaire

portes ouvertes Le Pont (186).JPG

Claude Cannet, vice-présidente du Conseil départemental de Saône-et-Loire, chargée des affaires sociales, du 5e risque, des séniors,des personnes handicapées et des offres de soins. Jacques Tourny, adjoint au maire de Mâcon, chargé des politiques de solidarité, de la lutte contre l'isolement, de la santé publique était à ses côtés, ainsi que Claudine Gagneau, adjointe au maire de Charnay.

Réforme de retraites : 7 manifestations mardi en Saône-et-Loire !

À l'appel de nombreux syndicats, y compris lycéens et étudiants

CHEZ LES VIGNERONS D'IGÉ : Découvrez la nouvelle gamme Terroirs des Brigands

Médaillé d'or au concours des vins de la St-Vincent des Mâconnais et Beaujolais. Promo jusqu'au 28 février - publi-info

MÂCON - Lycée Dumaine : Elena Monate remporte la sélection régionale de la Coupe Georges Baptiste

Depuis 1961, la Coupe Georges Baptiste est un concours destiné aux jeunes élèves en cours d’études dans les Arts de la table dans les établissements d’enseignement hôtelier de France des classes suivantes : Terminales Cap, Bac Professionnel, Bac technologique et 1ère en Brevet Professionnel.

CHARNAY - Christine Robin « On est sur un territoire qui grandit, on a besoin de travailler conjointement, vous et nous »

Madame le maire et son adjointe Katia Casteil, en charge du développement et de l’animation économique et commerciale, ont rencontré les acteurs économiques publics et privés de la ville lors de la cérémonie des vœux ce matin à la salle Ballard.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Très belles et uniques pièces au salon de la collection

Organisé par les clubs cartophiles et philatéliques mâconnais, le 41ème salon de la collection a présenté ses trésors ce dimanche 29 janvier.

POLITIQUE : Les Républicains de la 1ère circonscription partagent la galette : « Tout doucement mais sûrement vers 2026…»

Près de 50 personnes ont répondu présentes ce vendredi 27 janvier à l’invitation très conviviale d'épiphanie que leur avait adressé leur responsable de la circonscription LR du Mâconnais.

PEDAGOGIE : 3 classes mâconnaises fabriquent des objets en impression 3D à l'ENSAM Cluny

Ce 27 janvier, trois classes d'écoles élémentaires mâconnaises ont fabriqué des objets en impression 3D dans le cadre d'un concours proposé par l'École nationale supérieure d'arts et métiers (ENSAM) de Cluny.

SAÔNE-ET-LOIRE : Une très légère baisse des interventions en 2022 pour les pompiers

La tradition des vœux est encore d’actualité, et le colonel Frédéric Pignaud directeur départemental des services d’incendie et de secours de Saône-et-Loire, commandant le Corps départemental de sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire, s'y est prêté volontiers en adressant les siens aux pompiers ainsi qu’au président du Conseil départemental André Accary.

CONSEIL RÉGIONAL : La commission permanente du 27 janvier attribue 600,7 millions d'€ d'aides

223 769 € iront à la cité de l'entreprise de Mâcon pour la réhabilitation d'un bâtiment dont le coût global est estimé à 1,12 millions ; 40 000 € iront au recrutement d'un animateur numérique au PETR Mâconnais Sud Bourgogne.

SAÔNE-ET-LOIRE : La délinquance en légère augmentation

L’État-major départemental de la sécurité réunit tous les services de l’état impliqués dans la lutte contre la délinquance. Présentation a été faite du bilan statistique de leur action en 2022. Tous les chiffres police et gendarmerie. À noter, une forte hausse du nombre de victimes de VIF enregistrée en gendarmerie de Mâcon et cambriolages en zone police. 

SAÔNE-ET-LOIRE : 38,4 millions d'€ d'investissement du Département pour les routes et infrastructures en 2023

Sébastien Martin avait rendez-vous ce matin à Viré avec les maires du Mâconnais pour présenter le programme des investissements du Département dans les routes et infrastructures en Mâconnais. Le détail par commune des investissements routiers dans le Mâconnais.

MÂCON : La ROPN, pour vous servir

Un sigle de plus direz-vous... Certes, mais ce dernier est nouveau et sérieux. Rencontre avec la Réserve Opérationnelle de la Police Nationale.

ACADÉMIE DE DIJON : En septembre 2023, les moyens seront en baisse mais les taux d’encadrement augmenteront

On comptera environ 3 100 écoliers en moins à la rentrée prochaine et 171 postes seront supprimés ainsi que l'a indiqué le recteur de l'académie de Dijon Pierre N’Gahane ce jeudi 26 janvier.

MÂCON - Vœux au personnel municipal : « Cette période de covid a renforcé ma fierté d’être le maire de cette collectivité »

Après 3 ans d’absence, la traditionnelle cérémonie des vœux au personnel municipal a pu avoir lieu.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un cas de grippe aviaire à Marcigny

Une zone de contrôle est mise en place