jeudi 21 octobre 2021

Basket_CBBSvsChartres_011218 (13).jpg

Retour sur le match de samedi soir, vu par le speaker. A voir aussi, les photos de la rencontre

On savait que ça n’allait pas être simple

Avec son statut d’invaincu en quatre rencontres, le Cbbs recevait ce samedi, pour la cinquième journée, l’équipe de Chartres. Chartres qui perd d’un point contre Reims, et qui bat Angers le week-end dernier. Chartres aurait-elle les dents longues ? Celles qui rayent le parquet. Chartres en difficulté en cours de saison dernière, a su rebondir en ce début de saison, et sur qui il va falloir compter cette année. Ça c’est sûr hein !une fois ! Comme je ne sais pas faire l’accent belge, et bien je l’écris. C’est plus simple. Chartres qui d’ailleurs n’a rien avoir avec la Belgique, mais je ne sais pas ce qui me prend. Je m’égare comme on dit à St Lazare ou à Montparnasse. Bref, Chartres n’est pas venue pour faire de la figuration, ni pour apprendre à tricoter. C’est dit…

Les livres, on les classe par auteur ou par hauteur ?

Je ne parle que rarement de la table de marque. Pourquoi ? Je ne sais pas. Ce sont pourtant des personnes sympas qui n’ont pas franchement le meilleur rôle les soirs de match Ben oui, elles ne peuvent ni encourager, ni applaudir, ni taper des mains, ni chanter. Elles sont en relation directe avec le corps arbitral, au demeurant sympathique également, mais pas forcément apprécié du public. Tout cela pour dire qu’hier soir, Raymond Berland qui était préposé à la marque, remplissait des pages d’écriture pour les feuilles de match.

En discutant un peu, il m’apprend qu’il a déjà écrit la semaine dernière, qu’il réécrira la semaine prochaine, et que si ça se trouve, il écrira encore demain. Ecrire, pour Raymond, deviendra vite une passion. Mais chut ! Il se murmure dans les milieux autorisés que Raymond viserait secrètement le Goncourt et le Renaudot. Monique, Véronique, et Chinese étaient aussi présentes à la table de marque, et ont toutes fait du bon boulot Chapeau m’sieur-dames.

Le jaune couleur tendance de l’hiver

En arrivant au Cosec, j’ai croisé deux anciens présidents du Cbbs, les deux Gilles, Manigand et Rousseau qui papotaient en s’échangeant des recettes de cuisine au Thermomix. Conversation d’hommes en fait. Je n’ai pas voulu y rajouter mon grain de sel, par crainte de leur donner du grain à moudre. Là-dessus, arrive Gilles Vassel, le gars sympa qui surveille et filtre les entrées au Cosec. Eh bien, vous n’allez pas me croire, mais un était habillé en noir, le second en bleu, et le dernier en rouge.

Alors, lorsqu’on me dit que ça fait trois weekends que Gilles est jaune, j’ai tout de même du mal à le croire. Surtout quand on sait que le beau gilet nouveau est arrivé quasi à la même époque que le beaujolais nouveau, ça fait un peu tâche (de rouge). Non ? D’ailleurs vous connaissez la différence entre un buveur de beaujolais et un gilet jaune. C’est que le premier voit son verre à moitié plein, alors que le second voit son plein à moitié vide. Si je rajoute que leur marque préférée de vêtements, c’est Diesel, ça vous va ??

Silence, ça tourne au tennis

J’ai ouï dire qu’à ce sujet, au cinéma, on évoque un projet de film avec Gilles Lellouche et John Travolta. Ça fera Gilles et John. C’est bien ça ! On parle même de faire un double au prochain Roland-Garros, avec Gilles Simon et John Mac Enroe. Encore un Gilles et John. Y’a de l’idée. Super Rémy. Bravo, L’imagination est galopante.

Bon après, il faut également savoir que Jaune est un prénom qui peut avoir des conséquences tragiques. Regardez Jaune Kennedy et Jaune Lennon. Ça c’est tout de même mal terminé pour eux. Tous les deux assassinés. Il n’y a que la chanteuse américaine Jaune Baez qui s’en est bien sortie, en sachant que son patronyme est toujours resté au présent, et n’a jamais été conjugué au passé. Du coup des milliers d’hommes fantasment encore.

Jean Paul Sartre ?? Ben oui, comme le département

Ça devrait moins fantasmer lorsque je vais vous dire que ce philosophe (au Maghreb, c’est la poule qui fait los œufs) du Mans (marié avec la fameuse Henriette du Mans) a écrit : ‘’L’existence précède l’essence’’. Elle est super celle-là. Surtout pour un mec ordinaire, mais pas sans-plomb dans la tête. C’est la totale, et on n’y vient pas par hasard.

Je suis comme les femmes, je papote je papote et j’en oublie l’essentiel

Qui est-ce qui vient jouer déjà ? Ah oui Chartres ! Les U13 département entrent sur le parquet en compagnie de leurs ainées et sous les applaudissements d’un Cosec bien rempli et déjà chaud. Les parrains du match, la charmante Aurélie Demonfaucon Directrice de chez Audi Mâcon et Chalon, et le non moins sympathique Jean-Renaud Jacquinet, patron de l’Entretien de Charnay-Lès-Mâcon, donnent ensemble le coup d’envoi fictif du match. Dominique Bernard, de la Cave des 2 Roches à Prissé se tenait en embuscade, tire-bouchon en bandoulière.

Et hop !! C’était parti pour 40 minutes de basket de haut niveau. Et d’entrée, Joelly Belleka de Chartres joue les artilleuses, et enquille son premier 3 points (sur 4) en moins de temps qu’il n’en faut à un Disc-Jockey pour fêter ses noces de platine. Aïe !! Pendant ce temps, les Pinkies perdent des ballons et ne marquent pas de loin. Re-aïe ! 15-16 au bout des dix premières minutes. Malgré tout, y’a pas le feu au lac (ni même aux 3 lacs comme dirait Aurélie). Petit serrage de vis de la part de Matthieu le bricoleur, et les Pinkies reviennent avec l’envie de bien faire. Et ça ne traine pas, avec 3 points d’avance à la 11ème minute (19-16). Mais ce n’est pas suffisant.

Les Chartraines reprennent le flambeau et repassent devant au score. Les Pinkies manquent d’inspiration et ça se voit. Encore des pertes de balles, et toujours pas de trois points. Malgré tout, elles restent collées au score comme du lierre sur un arbre. La meilleure attaque du championnat peine à marquer, et Chartres arrive à la mi-temps sur le score de 29-36. Toujours pas le feu au lac, mais soyons prêts à faire le 18 (Allô Jojo).

GD Cycles en Guest Star

Profitant de cette pause méritée et réparatrice, les U18 proposaient des cases de tombola, afin de repartir avec un vélo pour enfant de chez GD Cycles de Sancé. C’est finalement Romain Benaud, fidèle supporter du Cbbs qui est reparti avec ce vélo. Joli cadeau avant l’heure. Merci GD Cycles.

La reprise

Ben quoi dire. Les Chartraines continuent leur marche en avant chez le leader Charnaysien. Les Pinkies ne lâchent rien. 39-40 à la 25ème minute Rien n’est fait. Puis 48-49 vers la 32ème minute.

Il reste encore du temps, que mettent à profit Johanna et Laetitia pour se lâcher et faire douter Chartres, devant un public retrouvant des couleurs et de la voix La messe n’est toujours pas dite Edith. Les Chartraines caracolent en tête, les Pinkies tirent un peu la langue derrière. Une joueuse de Chartres sort pour 5 fautes. Une seconde prend le même chemin peu de temps après. Les Pinkies n’en profitent pas, et restent scotchées derrière une équipe de Chartres qui ne craque pas. Finalement, le buzzer buzze sur le score de 65-72. Pas de quoi s’affoler, le championnat est encore long. Le tour d’honneur se fait avec beaucoup d’émotion.

Et ensuite

Les Pinkies se rendent à Montbrison dans le Loire, samedi prochain pour le derby, et elles vous donnent rendez-vous le 15 décembre avec la venue des mangeuses de salade niçoise au Cosec. De plus, notez bien dans vos agendas la date du 26 janvier, pour manger le saucisson beaujolais après le match contre Reims.

Duel des scoreuses : Laetitia 18 points, Johanna 13 pts pour le Cbbs.

Pour Chartres : Belleka 19 pts et Amina Njonkou 14 pts.

Rémy Mathuriau

Photos Dominique Martin

 

Basket_CBBSvsChartres_011218 (20).jpg

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…

BASKET - Elan Chalon : C'est fini pour le président Dominique Juillot

L’emblématique président de l’Elan Chalon s’est confié ce mardi matin en conférence de presse.

BASKET (LFB) : Sixtine Macquet, de Charnay aux terres bretonnes

Après trois saisons au CBBS, une belle progression et de jolis souvenirs, la joueuse quitte son club de cœur pour une nouvelle aventure, à l’autre bout de la France. À 21 ans, la poste 4-5 rejoint en effet le Finistère et l’équipe du Landerneau Bretagne Basket. Entretien.

BASKET - CBBS vs Charleville : Les Flammes sans flamme lorsque les Pinkies s’enflamment

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : La remontada des Pinkies pour la der de la saison

On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…