mardi 30 novembre 2021

Dominique_Martin_CBBS_Nice_15122018_0019.jpg

Le match vu du speaker et les photos de la rencontre.

Bon, il faut l’avouer, au Cbbs, les deux dernières défaites en autant de matchs, avaient fait du mal et laissé des traces chez tous les aficionados des Pinkies. Surtout celle de la semaine dernière à Montbrison, sur laquelle tout le monde s’entend à dire que… Bon, je n’y reviendrais pas. Ce qui est fait est fait.

Bref, je ne vais pas vous raconter des salades, mais les Niçoises et leur dixième place au classement étaient attendues de pied ferme au Cosec. Pas question de laisser passer ça. Tout le monde était sur le pont (d’Avignon), les joueuses, le coach, la table de marque, les stateuses. Nadine et sa GO Pro, Bilel, Francis et Pierre pour la retransmission en direct sur YouTube, étaient également à leurs postes, prêts à filmer et à commenter. Les charmantes hôtesses de la boutique du Cbbs vendaient l’équipement du parfait petit supporter. Tout était ok pour ce que dernier match de l’année à domicile soit very Nice. Manquait le public.

Recette de la salade Niçoise :

Bon, vous prenez une scarole, à laquelle vous en rajoutez une deuxième, puis une troisième, et comme cela jusqu’à en avoir huit. Vous obtenez ainsi Lewis Carroll, et vous avez en main l’auteur d’Alice au Pays des Merveilles. Et comme on peut le mettre à n’importe quelle sauce (vinaigrette), on pourrait traduire ce soir en “Ah Nice au Pays des Merveilles’’. Voire même, pour les amateurs de barbecue “Ah Nice au pays des merguez”. Mais bon je m’égare (Montparnasse). Cessons les recettes de cuisine croquantes, craquantes, et revenons à nos moutons Alpemaritimiens.

Et le public dans tout ça ? Il fait comme les Anglais, il se promène !!

Alors que je faisais mon Cyril Lignac, les spectateurs affluaient pour assister à cette rencontre. Il faut dire que Fred Macquet de La Palestre, salle de gym Saint-Laurentine, et Thierry Belleville, du garage éponyme de Charnay-lès-Mâcon avaient fait les choses en grand, en invitant des dizaines de leurs clients.

A une demi-heure du coup d’envoi, le Cosec était déjà bien rempli, et ça continuait d’entrer. L’élection de Miss France allait-elle nous faire du tort. Ben non !! Forcément, les plus jolies filles de France sont les Pinkies. Pas la peine d’aller voir ailleurs. Enedis avait également invité les maires des communes de MBA. Des résidents de la MARPA de Charbonnières s’étaient également déplacés, avec à leur tête, un ancien speaker du Cbbs. Bref, y’avait du monde et de la couleur. On allait passer une bonne soirée.

Est-ce que Nice est fort ?

Pas peu fières, les U13 Région sont entrées sur le terrain en même temps que les Pinkies à la présentation des équipes. Le coup d’envoi fictif est donné par les deux parrains du match, Fred Macquet et Jérôme Belleville qui n’est autre que le goal de l’UFM et le frère de Laure Belleville, la capitaine des Pinkies. Dans l’ombre, les vins Lapalus de Pierreclos et le Domaine Thibert de Fuissé, se tenaient prêts à dégoupiller leurs tire-bouchons pour la soirée VIP. Et c’était parti pour quarante minutes de basket de haut niveau.

Le voyant tout pâle, j’ai pensé que le coach adverse faisait une jaune nice :

Pif-paf, en moins de temps qu’il n’en faut à un mécano pour se retrouver sur une voie de garage, Laëtitia Guapo enquillait un premier 2 points, puis un 3 points, au nez et à la barbe des Niçoises qui n’en revenaient pas. Voyant que son compteur était bloqué à 2 points au bout de cinq minutes, le coach Niçois a pensé que le tableau d’affichage déconnait, et a demandé son premier temps-mort, afin de régler le problème. Coup de tournevis, la clé de 13, le marteau, et le ciseaux à bois alors que la caravane passe. En parlant de caravane, voici ce qui m’est arrivé récemment en Egypte.

Alors que je devais participer à de l’archéologie en plein désert (vous savez, archéologue, ce métier de fainéant où on est toujours assis avec les mains dans les fouilles), je mangeais dans un fast-food de la capitale Egyptienne. Et bien vous me croyez ou pas, mais j’ai vraiment été mal servi par les employés, qui n’ont vraiment eu aucune gratitude et n’ont vraiment pas été sympas envers moi. Je savais qu’il y avait beaucoup d’enfoirés dans les restos du Caire, mais pas à ce point-là…

Bref, ceux qui n’ont pas compris peuvent bien entendu se plaindre auprès de Mâcon Infos qui fera remonter. Ou pas !! Bon, j’en étais où ? Ah oui, le coach adverse. Voyant que la mécanique fonctionnait bien, il a passé un savon à ses joueuses, comme j’ai rarement entendu sur le banc adverse. Elles vont pouvoir se doucher pendant un moment. Cela va-t-il servir ? Ben non. Les mangeuses de salade sont toujours aussi maladroites, et ne trouvent pas le cercle. Fin du premier ¼ temps sur le score de 19-7.

Les cadettes du Cbbs profitent de ce laps de temps pour lancer des T-shirts aux couleurs de La Palestre aux spectateurs les plus bruyants. J’espère que ma collègue qui est venue au match à poil en a récupéré un pour rentrer habillée chez elle. Lol.

La brasse de Nice (ouais bof)

L’affaire redémarre tranquille, Matthieu Chauvet, le coach Charnaysien en profite pour faire tourner son banc. La jeunesse fait son entrée sur le parquet, et continue de mener la vie dure aux visiteuses qui n’ont qu’un souhait. Celui de revoir la baie des Anges au plus vite. Fin de la première mi-temps sur le score de 39-18. La messe est-elle dite Edith ?? Peut-être. Après les quinze minutes réparatrices, le match reprend dans le même sens, et les Pinkies continuent de creuser l’écart sur leurs adversaires.

Tout le monde y va de son panier. Plus de trente points d’avance vers la 25éme minute (54-22). Les Charnaysiennes s’en donnent à cœur joie contre les fans de Dick Rivers. Les Pinkies chopent tous les ballons, et accroissent leur avance. Le Nice Cavigal O6 ne nage pas la brasse, ni le crawl, mais fait plutôt du sous l’eau. A deux minutes du coup de sifflet final, les locales pointent à + 38 points, devant un public debout, et chaud comme une machine à hot-dogs, et qui scande un “Ici, Ici, c’est Charnay’’ venu du cœur.

Les nouveaux spectateurs n’en reviennent pas, et se promettent de revenir rapidement au Cosec. Les carottes sont vraiment cuites. Du coup, le buzzer buzze sur le score final de 74-37. Pile-poil du simple au double. Oubliés Chartres et Montbrison. Le ban bourguignon est repris avec le public, et le tour d’honneur se fait avec de grands sourires.

Pour mes lecteurs, j’ai peur que de leur raconter des salades, ça les tue (Re bof)

Et la suite direz-vous ? La semaine prochaine, direction Calais pour le dernier match en 2018. Du repos pour les fêtes de fin d’année, et le Cbbs réattaque le 12 janvier avec la venue de Rezé. Réservez d’ores et déjà votre samedi 26 janvier pour la soirée saucisson beaujolais. Bon je vais stopper là pour ce dernier “match vu du speaker’’ 2018.

Comme le Président du Cbbs lit cet article le lundi matin, avant de partir au boulot, j’espère n’avoir pas été trop long. Pas qu’il se mette en retard demain matin à cause de moi… Bonne fin d’année à toutes et à tous.

 

Duel des scoreuses : Laetitia 19 points, Mélanie 13 pts pour le Cbbs

Pour Nice : Kelly Corre 10 pts

Rémy MATHURIAU

 

Photos : Dominique Martin

Dominique_Martin_CBBS_Nice_15122018_0001.jpg

Des élus du Mâconnais invités par Enedis

Dominique_Martin_CBBS_Nice_15122018_0003.jpg

Frédéric Macquet et Jérôme Belleville, les parrains du match

BASKET : Bon d’accord, l’Asvel c’est l’Asvel, mais les Pinkies méritaient ce match

Le match vu par le « speaker », la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LFB) : Le CBBS pas récompensé face à l’ASVEL

Samedi soir, le CBBS recevait, pour le compte de la 8ème journée de Ligue Féminine de Basket, l’ASVEL d’un certain Tony Parker qui a fait honneur de sa présence au public du Cosec de Charnay.

BASKET : Un panier gagnant pour l’ESPM avec Bureau Vallée !

Ce mercredi soir, l’Étoile Sportive Prissé Mâcon a réuni ses partenaires au magasin Bureau Vallée, route de Lyon à Mâcon, pour un moment convivial et la présentation d’un projet coopératif.

BASKET - Charnay/Landerneau : Les Bretonnes de Landerneau retournées comme des crêpes

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy, à dévorer d'un bloc, comme d'habitude.

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…