samedi 11 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Réforme du lycée : l’heure est venue de juger sur pièce !

La FCPE de Saône-et-Loire prend connaissance de la carte provisoire des options attribuées aux lycées du département. Nous prenons acte de cette publication précipitée, dans des conditions peu sereines, à la veille des vacances de fin d’année...

Nos inquiétudes sont grandes, nous l’exprimons clairement depuis des semaines dans toutes les instances où nous siégeons… Pendant ce temps, la colère dans les lycées est devenue palpable ! Aussi, les parents d’élèves FCPE des conseils locaux de collèges et de lycées vont attentivement étudier cette répartition à l’échelle de leur établissement, de leur bassin de vie et de la Saône-et-Loire.

Nous nous exprimerons publiquement courant janvier après cet indispensable travail d’analyse et d’échanges. Fidèles à nos valeurs et à nos attentes envers l’Éducation nationale, nous ne transigerons pas sur la qualité de la répartition de l’offre des options, le respect de l’égalité des chances de tous les élèves, qu’ils soient lycéens des villes ou lycéens des campagnes.

Nous n’accepterons pas une réforme sans moyens qui renforcerait la fracture des territoires, supprimerait des postes d’enseignants à tour de bras, alimenterait une concurrence stérile entre lycées…

Nous regrettons une nouvelle fois l’improvisation et le flou artistique dans laquelle cette réforme pourtant majeure est conduite.

D’ici là, nous donnons rendez-vous à tous les parents d’élèves sur notre page Facebook (FCPE Saône-et-Loire), ils y trouveront toutes les ressources utiles pour comprendre et débattre de cette réforme du lycée.

Les membres du Conseil d'administration de la FCPE de Saône-et-Loire

 



BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.

COVID EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Rester prudents dans la durée pour éviter la reprise de l’épidémie

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
2 638 tests ont été réalisés cette semaine en Saône-et-Loire. 26 se sont révélés positifs.

DÉCONFINEMENT : Un 1er grand ouf !

CARTE DECONF.jpg
La Saône-et-Loire est en vert ! Plus de limitation de circulation de 100 kilomètres à partir du 2 juin. Les plages, les musées, les salles de spectacles, seront rouverts, ainsi que les piscines et les salles de sport. Les cinémas rouvriront fin juin. Toutes les mesures annoncées par le Premier ministre.

La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert : « Une décision majeure pour l’économie régionale »

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid-19 : L'ARS accompagne la reprise d'activité dans les piscines

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
1.001 décès sont à déplorer en milieu hospitalier depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Le dépistage a permis de détecter 18 nouveaux cas en une journée.

EXPRESSION CITOYENNE : « Vraiment, on en est là ??? » (suite)

Actualisé - Une adhérente handicapée de l'A.M.i habitant à Mâcon mais confinée à Dijon s'était vue refusée l'octroi d'un masque par la Ville de Dijon. La municipalité s'est excusée après de l'A.M.i