vendredi 25 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

RIC.jpg

Mercredi soir à St Martin-Belle-Roche, les gilets jaunes ont convié la population à une réunion d'informations sur le Référendum d'Initiative Citoyen.

 

Le public est venu nombreux et la salle des sports de la commune s'est très vite remplie, à la grande satisfaction des organisateurs.

 

En guise d'introduction, Michel, l'un des gilets jaunes, a lu un texte de Thomas Sankara, Président du Burkina, assassiné en octobre 1987, qui résume assez bien l'esprit des gilets jaunes. Puis, l'équipe organisatrice a présenté une première vidéo de Vincent Lapierre, vidéaste sur le web, pour expliquer le R.I.C, suivi de la lecture d'un texte explicatif, entrecoupée d'un temps d'échanges avec le public avant la projection d'une seconde vidéo sur le fonctionnement d'une vraie démocratie.

 

Le R.I.C est une demande nationale des gilets jaunes. C'est une forme de référendum qui n'existe pas dans la constitution mais que beaucoup de citoyens souhaiteraient voir intégrer à celle-ci.

 

De quoi s'agit-il exactement ?

 

Le principe du Référendum d'Initiative Citoyen consiste à permettre à un groupe de citoyen(ne)s de créer une pétition sur un sujet sur lequel il souhaite faire voter l'ensemble de la population nationale. Si le seuil atteint un nombre minimum de signatures, l'exécutif est obligé de convoquer un référendum. Il est alors tenu par l'issue du vote et ne dispose pas de pouvoir discrétionnaire pour passer outre le résultat.

Ces derniers jours, le R.I.C a rapidement été étendu en RICACLR, ce qui signifie Référendum d'Initiative Citoyen Abrogatoire, Constituant, Législatif et Révocatoire. L'idée est d'étendre au maximum le pouvoir d'intervention citoyen, offrant l'opportunité de réclamer une nouvelle loi ou d'exiger la suppression d'un texte, de modifier la constitution ainsi que de contraindre un(e) élu(e) au départ. Il serait même possible d'aller plus loin et de donner la possibilité de s'exprimer sur les traités internationaux.

 

De nombreuses questions ont été soulevées par les participants dans la salle. En voici les principales : Comment appliquer le R.I.C concrètement ? Faut-il réécrire la constitution ? Faut-il sortir de l'union européenne ? Comment faire face au monde de la finance ?

Des solutions ont également été suggérées par certaines personnes comme envisager la création d'une association, mettre en place une plate-forme de transports, monter des marchés solidaires, payer en liquide pour aider les petits commerçants...

 

Un renouveau du rapport des citoyens à la politique ?

 

Aujourd'hui en France, les raisons d'invoquer un référendum sont limitées par la Constitution et restent à l'initiative des élus. D'où la nécessité d'un changement structurel profond vers davantage de démocratie participative. Les appels répétés à mettre en place un R.I.C montrent l'envie de la population de se saisir de la politique. L'un des risques de ces référendums reste qu'ils peuvent être utilisés dans des situations où l'opinion publique est facilement manipulable (comme c'est la cas pour des événements fortement émotifs). Les limites de l'outil doivent donc être pensées avec précaution.

Le grand enjeu de ce Référendum d'Initiative Citoyen Abrogatoire, Constituant, Législatif et Révocatoire est de replacer les citoyen(e)s au cœur de la cité, repolitiser les cœurs et surtout placer le peuple face à ses propres responsabilités et conséquences de ses décisions.

 

Restent deux questions : les autorités vont-elles arriver à étouffer cette volonté d'instaurer un R.I.C en France ? Le peuple est-il prêt pour une démocratie participative et active ?

M.A.

 

 

RIC (7).JPG

Les organisteurs : Isabelle, Stéphanie, Wilfried, Michel & Daniel

RIC (2).JPG

RIC (3).JPG

RIC (1).JPG

RIC (5).JPG

RIC (6).JPG

RIC (4).JPG

 

HOPITAL DE MÂCON - Covid-19 : La situation est sous contrôle et l'établissement prêt à encaisser une augmentation des hospitalisations

HOPITAL MACON CONF COVID 2409UNE - 1.jpg
Le directeur de l'hôpital Jean-Claude Téoli, entouré du maire de Mâcon, président du conseil de surveillance, du directeur adjoint Alain Boisseau, et de trois médecins, urgentiste, réanimateur, et infectiologue, a fait le point cet après-midi de l'épidémie à l'hôpital de Mâcon. 5 patients sont hospitalisés pour covid aujourd'hui. Un plan d'anticipation du risque covid est en place.

CLIN D'OEIL : Des ruches sur le toit de la MJC de l'Héritan

ruches toit MJC Héritan.jpg
Deux premières ruches sont arrivées à la MJC de l'Héritan où elles seront outils d’un atelier pédagogique dans le cadre des activités dites du « tiers lieu ».

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »