lundi 19 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

Voeux APF France Handicap Mâcon 2019 (4).JPG

C’est en présence de Madame Claude Cannet, vice-présidente du Conseil départemental de Saône-et-Loire représentant le Président André Accary, Jean-Pierre Mathieu, conseiller municipal, Florence Lecomte, directrice APF Territoires Est Bourgogne et les membres de la délégation départementale et du conseil APF France Handicap 71 que se sont retrouvés à Mâcon dans les bureaux de l’APF, 6 place Carnot, adhérents et bénévoles pour la traditionnelle cérémonie des vœux.

2018, une année riche en évènements

Ce fut à Sylvie Vialet, représentante du Conseil Départemental APF 71, d’ouvrir la cérémonie en faisant la rétrospective des nombreuses actions menées au cours de l’année 2018. Dans la rubrique des droits, l’effort a porté sur l’AAH. (Allocation adulte handicapé). En effet, il avait été promis une augmentation, sauf qu’il y a eu la fusion des compléments. En conséquence, de nombreuses personnes notamment en couple se sont retrouvées avec presque 90€ en moins par mois.

Un point fort : la caravane de la compensation. Depuis la loi de février 2005, malgré l’augmentation du coût de la vie, les indemnités sont restées au même niveau. Une manifestation a été organisée en protestation de la loi ELAN qui réduit les acquis en accessibilité à 20% (après manifestation, car la loi ELAN ne prévoyait plus que 10%) au lieu des 100% avec la loi de 2005.

2018 a vu également l’APF changer de patronyme pour devenir APF France Handicap avec des changements de statut et un nouveau projet associatif.

Dans le cadre des projets, l’action revendicative se poursuivra avec la « caravane des Oubliés », notamment au cours des élections européennes. Le combat continuera contre la loi Logement et pour l’accessibilité universelle. Également contre la prise en compte des ressources du conjoint dans le calcul de l’AAH et pour un revenu individuel d’existence.

Une campagne de notoriété est d’ores et déjà lancée : dépasser les apparences afin de sensibiliser le grand public.

Chacun doit mener les combats au niveau qui est le sien

Dans son allocution, Jean-Pierre Mathieu, a remercié d’avoir été invité à ce moment de convivialité. Les progrès de la technologie informatique permettent, c'est vrai, de faire un certain nombre de choses surtout pour les personnes à mobilité réduite, notamment « d’écraser » les distances, mais parfois au détriment du lien social. Ce moment est souvent l'occasion de se rencontrer et d’échanger, créer du lien.

Jean-Pierre Mathieu n’a pas manqué de rappeler les liens étroits qui existent entre l’APF et la municipalité de Mâcon.

« Les choses aujourd’hui bougent, bougent un peu dans tous les sens… Tout en n’ayant pas fait le tour des rond-points, j’ai trouvé que le combat pour le handicap n’était pas très médiatisé contrairement à certains domaines. On verra ce qu’il ressortira du grand débat national, mais il faut faire confiance à ses déclinaisons locales avec les cahiers de doléances ouverts en Mairie. Les collectivités locales et l’État peuvent faire des choses intelligentes et rationaliser les moyens… À Mâcon, nous sommes dans un cas concret : l’accessibilité de la gare ! Ça intéresse peu les personnes de savoir qui est responsable de « réseaux ferrés de France » ou de la SNCF… Pour moi, c’est le Conseil Régional qui a la main puisqu’il a la compétence « transport ».

Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice

Claude Cannet : « Dans la prise en charge du handicap, il faut que chacun prenne sa place. Il s’agit de ne pas se retrancher derrière des problèmes de compétences pour ne rien faire. Au niveau du Département, ce n’est pas du tout la démarche que nous avons adoptée. Nous considérons que chacun doit apporter sa pierre à l’édifice. Nous avons souhaité être pragmatiques : partir des besoins identifiés et clairement exprimés. C’est pour cela que vous avez un représentant qui siège au Conseil Départemental de la citoyenneté et de l’autonomie. Ce n’est pas seulement une instance de consultation pour avis, c’est aussi une instance qui peut être source de propositions. Pour nous, c’est indissociable !

La personne doit être considérée dans sa globalité, de la naissance au grand âge. C’est la raison pour laquelle, dans le cadre d’un schéma départemental, une « feuille de route » dans laquelle est annoncé un certain nombre d’actions, il est indiqué : "personnes âgées – personnes handicapées". En effet, il y a de plus en plus de problématiques de personnes handicapées vieillissantes.

La sensibilisation au handicap passe par l’information. Dès le collège, ça se traduit par l’action des enseignants, mais aussi par des séances de sports avec orientation handicap comme le basquet-fauteuil, du tennis en fauteuil… toute une série de sensibilisations pour que les jeunes intègrent que le fait d’être handicapé, ce n’est pas facile, que les problèmes du quotidien, c’est effectivement « tous les jours » ! Quand on est sensibilisé à la problématique du handicap, ça change la vision des choses…

Dans le cadre des actions pragmatiques, nous avons l’évoqué tout à l’heure avec Madame Vialet, avec la loi ELAN réduisant l’accessibilité dans les logements… Une petite parenthèse : Il se trouve que je suis, par ailleurs, présidente d’un bailleur social. Dans les projets, il n’a pas été prévu de « réduire » ce qui avait été programmé sous prétexte que la loi dit : «  maintenant, vous pouvez en faire moins et ça ira très bien… »

Pour en revenir au Département, dans les actions plus ciblées sur les prises en charge des handicaps, nous sommes en train de travailler sur un projet d’habitat inclusif. Ça sortira dans l’année. Nous voulons un modèle qui soit pérenne et qui peut être dupliqué. Nous travaillons également sur l’accueil familial. C’est quelque chose que nous souhaitons développer. C’est valable pour les personnes vieillissantes, mais pas que… C’est une possibilité d’accueil, d’accompagnement et de prise en charge. En fonction des besoins des personnes en situation de handicap, qui peuvent être évolutifs. Cela peut être une solution de répit temporaire. Un accueil familial salarié a été mis en place, car il y avait aussi un frein pour les accueillants familiaux qui n’était pas rémunéré entre deux accueils. C’est un dispositif spécifique au département.

Cette année, il y aura des évènements qui seront répartis en plusieurs « temps », dont certains spécifiquement en lien avec le handicap.

Le Département emploie un certain nombre de personnes en situation de handicap. Ça passe aussi par là. Si chacun contribue à son niveau, tout pourra changer. Tout cela pour dire que le Conseil Départemental est particulièrement impliqué et souhaite contribuer dans la mesure de ses capacités, voire au-delà.

Par ailleurs, bien que n’étant pas spécifique au handicap, il a été mis en place le centre départemental de santé (le taux de médecins par habitant est très inferieur en Saône-et-Loire par rapport au national). Ce centre a été mis en place avec un certain nombre de pôles sur le département. Ces médecins salariés fonctionnent comme n’importe quels praticiens, avec la carte vitale. À Mâcon, le prochain centre sera inauguré provisoirement sur le site de l’agence départementale (face à la maison des vins) qui sera transféré à l’annexe où, à terme, il y aura 6 médecins. L’intérêt réside aussi dans le fait que ces médecins ne font que de la consultation et ne s’occupent pas d’administratif.

Le Département met en place de nombreuses actions, et entend bien continuer dans cette dynamique. »

 

La soirée s’est poursuivie par des échanges très cordiaux autour des galettes de rois et des gobelets de cidres. Pour l’occasion, Murielle et Tristan ont été sacrés par tirage et acclamations !

Gilles Lalaque

 

 

Voeux APF France Handicap Mâcon 2019 (2).JPG

Voeux APF France Handicap Mâcon 2019 (3).JPG

Voeux APF France Handicap Mâcon 2019 (1).JPG

 

PERIPLE : Deux Crêchois en route pour la Vélodyssée, de Morlaix à Hendaye !

CHRISTINE ALAIN _ PERIPLE VELO.jpg
Christine et Alain partent lundi matin de Mâcon, en train, pour rejoindre le Finistère et sillonner, à vélo, la côte atlantique

MÂCON - ÉTÉ FRAPPÉ : Ted Sanders a enflammé l'Esplanade Lamartine

TedSanders.jpg
Plus de 2 000 personnes ont investi l'Esplanade ce samedi soir pour venir écouter le concert de Ted Sanders, chanteur mythique des Vagabonds, et de Maureen, chanteuse au répertoire des années 70.

PÉRIPLE : Péronne-Clairvaux-les-Lacs… en mobylette !

MOBYLETTE periple jura 6.JPG
Parcourir 200 km (aller-retour) avec des deux roues d’époque… C’est le pari fun (ou fou ?) de trois amis. Ce dimanche matin à 7 h, ils sont partis de Péronne en direction du Jura, pour une escapade qui leur laissera de sacrés souvenirs…

HÔPITAL DE MÂCON - Grève aux urgences : Toujours au combat, car "rien n'a changé" !

URGENCES EN GREVE 15AOUT2.jpg
Les personnels en grève nous ont adressé un communiqué pour faire le point de la situation et informer les usagers. Pour l'heure, les revendications sont très loin d'être satisfaites expriment-ils, et les engagements de la direction pas encore respectés. Détails.

JULLIÉ : La Fontaine, Arts & Vins, futur spot culturel et convivial dans le Haut-Beaujolais !

DSC03564.jpg
Suite à un appel à projets lancé par la commune de Jullié, Sylvie et Franck Boyat ont été choisis pour gérer et co-animer les anciens gîtes de la Fontaine. Ouverture prévue en octobre prochain.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Louis-Damien Bouchacourt, un vigneron qui prend le temps

LOUIS DAMIEN BOUCHACOURT _ CRU CHENAS_04.jpg
Louis-Damien Bouchacourt est producteur de vins nature en Chénas et Beaujolais Villages. Portrait d’un vigneron à l’écoute de son terroir.

SANCÉ : Beau succès de la fête au château Lapalus

Lapalus19.jpg
Pleins feux sur la soirée qui a réuni plus de 500 personnes ce 14 août.

CLIN D'OEIL : Quand le Tour de France donne l'idée d'un séjour à Mâcon à des Allemands

MACON VISITE HISTOIRE DEGUSTATION - 4.jpg
C'est précisément ce qui s'est passé pour Lilianne et Thomas.

MÂCON – Été frappé : le concert Made in Mâcon annulé

MACON concert annule 2.jpg
À cause de l’orage et des fortes pluies qui ont touché Mâcon en début de soirée

MÂCON - Eté Frappé : Dernière Guinguette de l'été avec Nostalgia !

GUINGUETTE _ ETE FRAPPE1.jpg
Valse, tango, madison et disco au programme de cette dernière Guinguette de l'été au centre Paul Bert cet après-midi, emmenée par le groupe Nostalgia.

CLIN D’ŒIL : Les aéroglisseurs font étape au port de Fleurville à Pont-de-Vaux

AEROGLISSEUR raid 9.jpg
Pour son 30ème anniversaire, le raid des aéroglisseurs a fait étape dans l'Ain, en rive gauche de la Saône.