lundi 3 août 2020
  • MA RENTREE CCHEZ BUREAU VALLEE MACON 072020 - 3.jpg
  • TOUROPARC PUB 0720.png
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

Communiqué de presse du Sgen-CFDT Bourgogne



Le Sgen-CFDT constate avec regret que le ministère de l’Education Nationale et son ministre s’entêtent à vouloir faire passer leur réforme des lycées et a dégrader les conditions de travail de ses agents.

Le Sgen-CFDT dénonce depuis des mois le caractère bâclé d’une réforme du bac et du lycée général et technologique en passe de rater l’essentiel, à savoir la réussite des lycéens et la construction d’un véritable parcours bac-3 bac+3. Ces réformes présentent à l’heure actuelle trop de défauts, d’incohérences et d’imprécisions que la publication accélérée de la carte des spécialités et des programmes n’ont pas résolu. Le Sgen-CFDT demande en conséquence un report de la mise en œuvre de la réforme du lycée pour permettre aux équipes pédagogiques de travailler, et pour faire évoluer le cadre de la réforme par des négociations à tous les niveaux. Cela impose a minima une application en seconde à la rentrée 2019, une application en première décalée à la rentrée 2020 et en terminale à la rentrée 2021.

Les fermetures de postes dans l’académie (15 administratifs et 87 professeurs de collège lycée) et l’absence de création dans le 1er degré malgré le dédoublement des CE1 REP annoncent une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels. Cette décision de fermeture de postes est purement idéologique, et ses conséquences sont en contradiction totale avec les discours du chef de l’Etat et du gouvernement. Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif et du respect des agents du service public.

Le Ministère pense avoir trouvé la martingale au sujet de la rémunération des enseignants du second degré : puisque les enseignants s’estiment mal rémunérés, il suffirait de leur imposer une deuxième heure supplémentaire. Comme si les collègues pouvaient supporter un alourdissement obligatoire de leur charge de travail. Le Sgen-CFDT s’oppose au retour du « Travailler plus pour gagner plus ! ». Nous alertons donc une nouvelle fois sur l’intensification du travail qui en résultera.

Alors que le défi de l’orientation dans ces réformes précipités des lycées reste à relever, le Sgen-CFDT Bourgogne dénonce le manque de psy-EN à même de le relever dans l’académie. Une application ou un site internet comme ONISEP Horizon 2021 ne remplaceront jamais le professionnalisme de nos collègues psychologues de l’Education Nationale.

Le Sgen Bourgogne a déposé un préavis de grève pour le 24 janvier ;

nous appelons tous les agents à s’associer à toutes les actions locales.

Le Sgen-CFDT Bourgogne rappelle :

  • Son opposition à une approche uniquement budgétaire de la Fonction publique ;

  • Son attachement à un service public d'éducation de qualité, garant de la cohésion sociale et accessible à tous les usagers, sur tous les territoires, en particulier ruraux, de la Bourgogne.

  • Son attachement à un service public d’orientation de qualité, accessibles à tous sur tout le territoire, garant de la réussite des jeunes.

  • Son exigence de mesures collectives (notamment valeur du point, mise en œuvre de PPCR, compensation de la CSG, prise en charge de 50 % de la mutuelle) améliorant le pouvoir d’achat des agents

  • Son attachement à un dialogue social de qualité qui tienne compte de la parole des agents.


Secrétaire général du Sgen-CFDT : Yann Rousset

site internet : www.sgencfdt-bourgogne.fr mail : bourgogne@sgen.cfdt.fr

twitter : https://twitter.com/SgenBourgogne

téléphone : 03-80-30-23-54



BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

VITICULTURE : Les appellations Champagne, Bourgogne, Alsace et Centre-Loire appellent le Gouvernement à un sursaut

Ces appellation réunies pèsent 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2 milliards pour les vins de Bourgogne. Les vignerons demandent une juste place dans le plan de relance de l’économie annoncé cet automne.

BOURGOGNE : Une rave party s'est installée dans la Nièvre

RAVE BOURGOGNE.jpg
La Préfecture de la Nièvre parle de 5 000 teufeurs. L'hélicoptère de la Gendarmerie Nationale a été engagé.

RÉGION : La commission permanente affecte 102 millions d'euros en Bourgogne-Franche-Comté

Le détail des subventions accordées par secteur par le Conseil régional

BOURGOGNE : Les vignes n’attendent plus que leurs vendangeurs !

Il est temps de postuler. Pôle emploi vous dit comment.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Seulement un quart des rivières sont en bon état écologique

A l'inverse, 86% des nappes phréatiques sont en bon été chimique.

Moustique-tigre : Sous surveillance en Bourgogne-Franche-Comté

MOUSTIQUE TIGRE BFC.jpg
L'ARS indiquent les gestes à adopter pour éviter son implatation

VINS DE BOURGOGNE - Millésime 2020 : bien parti pour être (très) précoce

Après la fleur, le millésime 2020 reste très en avance. Ce sera peut-être l’un des plus précoces de Bourgogne.

DIJON : Plus d’un millier de personnes rassemblées « contre le racisme et les violences policières »

8446_1_full.jpg
La manifestation de ce mardi 9 juin 2020 à Dijon s’est déroulée en deux temps peut-on dire, le temps du rassemblement et des messages forts contre le racisme sur la place de la Libération, puis un temps davantage tourné contre les forces de l’ordre.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : 100% des sièges des TER et des TGV seront disponibles à compter du 5 juin

Mi-juin, le service des TER atteindra son niveau normal d'été avec 480 trains en circulation. Pour les TGV, le trafic régional sera à 60% de la normale jusqu'au 3 juillet.