lundi 16 septembre 2019
  • FANTASTIC 2019 PICNIC CHATEAU GREFFIERE - 1.jpg
  • Pub_CSI_Mâcon_infos_270x410px.jpg
  • EMAP_2019_270x410.jpg
  • GRAND DEBALLAGE MACON 2019-1.jpg

TGI_MACON.jpg

A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

La juge a épargné au tribunal l’énumération de ses condamnations, précisant tout de même qu’il est encore sous le coup d’un sursis mise à l’épreuve pour conduite sans permis par jugement en date du 27 septembre 2017. Il avait auparavant proféré des menaces de mort à l’encontre des agents du bailleur social, chez qui il est locataire. Le SME cours jusqu’en 2020.

« Il n’est pas violent, n’a jamais eu d’accident », défendra son avocat… mais il s’est rendu coupable d’outrage à treize reprises ! Et le nombre de conduites sans permis s’élève à six. Il lui est également reproché un port d’armes, une serpette et une bombe lacrymogène.

Le contrôle du 24 janvier le conduira jusqu’en garde à vue. Trop c’est trop. La procureure ordonne la comparution immédiate. 

Que faisait-il donc dans la voiture de sa compagne ce jeudi ? Il se rendait à son domicile en centre-ville pour « sauver du matériel » explique-t-il. Il est sous le coup d’une procédure d’exclusion de son logement social pour des arriérés et outrages. Les agents sont d’ailleurs traités de collabo en pleine audience. « Je suis en colère » tente-t-il de se justifier. « Je sais, j’ai fait des erreurs, mais j’ai été traité lamentablement par les agents et par l’huissier qu’ils ont envoyé. Je venais en urgence récupérer du matériel de plusieurs milliers d’euros. Je n’avais personne pour me conduire. » En somme, il s’est jeté dans la gueule du loup. 

Face tribunal, il tient des propos racistes à l’endroit de certains habitants du centre-ville, estimant qu’on ne vit plus en sécurité dans ce coin de la ville. Il sera recadré fermement par la juge, qui ne saurait tolérer de tels propos dans l’enceinte du tribunal. Ça fait beaucoup… 

 

La procureure requiert 18 mois de prison dont 6 avec sursis, mandat de dépôt, révocation du sursis mise à l’épreuve et amende pour port d’armes.

Malgré une longue plaidoirie pour tenter de convaincre le tribunal que c’est l’obtention du permis de conduire qui peut le sortir de cette spirale infernale. En vain.

Notre homme de 64 ans a été déclaré coupable et écope de 4 mois de prison ferme et révocation du sursis. C’est donc 12 mois qu’il passera à Varennes-le-Grand.

Il devra également s’acquitter de deux amendes de 50€ pour le port de la serpette et de la bombe lacrymogène.

Rodolphe Bretin

 

MÂCON : Deux mineurs revendaient des iPhone XS achetés "une bouchée de pain" sur internet

Deux affaires de vente de produits contrefaits ont été mises à jour en deux jours par les policiers de la brigade anti-criminalité de Mâcon. La seconde a concerné un individu majeur revendant des contrefaçons de chaussures et de sacs de marque.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Un blessé dans un carambolage en chaîne route de Juliénas

ACCIDENT ROUTE DE JULIENAS1.jpg
L'accident s'est produit ce samedi matin avant 11 heures, entre les communes de La Chapelle et de Juliénas.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre un véhicule et un poids lourd

CRECHES faits divers 1er aout.jpg
Toutes les photos de l'accident. Actualisé : les circonstances de l'accident.

REPLONGES : Un chauffeur de poids-lourd en arrêt cardio-respiratoire sur l'autoroute

ACTUALISÉ à 17h45 : Le chauffeur, originaire de Saône-et-Loire, est décédé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un mort à Montceau et un blessé à Chalon, après la soirée de victoire de l'Algérie

60618_1_news.jpg
Le jeune cyclomotoriste n'a pas survécu à ses graves blessures. Le conducteur de la voiture est en garde à vue. A Chalon-sur-Saône, un homme a été blessé par un fumigène tiré dans un appartement.

MACON : Un bus en feu provoque l’évacuation d’une école

incendie bus trema.jpg
Un incendie provoqué par un problème technique a consumé la moitié d’un bus à l'arrêt et sans passagers ce vendredi matin près du magasin Auchan.

CHAINTRÉ : Homicide volontaire dans un hôtel des Bouchardes

MEURTRE CRECHES SUR SAONE - 1.jpg
Actualisé à 10h10 : Le meurtrier présumé s'est rendu au commissariat. Actualisé à 12h30 : Il aurait étouffé sa femme. L'hôtel est situé sur la commune de Chaintré et non pas Crêches-sur-Saône.

ROMANECHE-THORINS : Le petit train de Touroparc fermé suite à un accident qui a blessé sept personnes

le-petit-train-du-touroparc-photo-anthony-levrot-flickr-1559409173.jpg
En début d'après-midi ce samedi, le petit train s'est renversé, avec à son bord une trentaine de personnes. Sept personnes ont été blessées, dont trois enfants.