dimanche 12 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

Pouilly_Fuisse_Fuisse2.jpg

Douze ans après le lancement de l’idée, l'AOC pouilly-fuissé entrevoit le bout du chemin qui devrait lui permettre de valider sa demande de reconnaissance en premiers crus en 2020. Peut-être même avant.

 

 

L’appellation pouilly-fuissé produit exclusivement des vins blancs issus du cépage chardonnay. Il existe quatre villages de production : Chaintré, Fuissé, Solutré-Pouilly et Vergisson. En 1929, les maires des quatre villages de production créent l’Union des producteurs de pouilly-fuissé, syndicat reconnu aujourd’hui comme Organisme de défense et de gestion (ODG) de l’appellation.

Travail titanesque

L’année 2007 marque cependant un tournant pour l’AOC. Président depuis 2003 du cru, Frédéric-Marc Burrier soumet aux membres de l’ODG son souhait de « réparer une erreur de l’histoire » en sollicitant la reconnaissance en premiers crus. « Car le sud de la Bourgogne mérite son appartenance à la grande famille des vins blancs de garde. » C’est alors le point de départ d’une démarche de très longue haleine. Avec plusieurs étapes à la clé. Cela débute en 2008 par l’étude très complète des sols et des sous-sols avec plus de 700 trous réalisés dans toute l’AOC pour faire naître une carte des sols. Suit une enquête parcellaire effectuée auprès des vignerons.

Puis, en 2008 et 2009, plusieurs séances de dégustation sont réalisées pour déterminer les meilleurs climats. Mars 2010 marque le dépôt officiel auprès de l’INAO de la demande de reconnaissance des premiers crus. Lequel projet est concomitant à ceux des AOC pouilly-loché, pouilly-vinzelles et saint-véran. L’INAO nomme alors une commission d’enquête qui, elle-même, désigne une commission d’experts dans différents domaines : géographie, géologie, histoire, vin…

Après le nécessaire toilettage de l’appellation, il y a la mise en place de critères (usages, sol, exposition, pente, altitude…) pour classer les parcelles de manière objective. C’est à ce moment qu’est réalisée par la commission d’enquête une première délimitation.

En 2017, le projet d’aire délimitée en premiers crus validé par l’INAO et l’Union des producteurs compte 183 hectares sur les 799 hectares de l’AOC, non loin des 200 hectares qui avaient été demandés.

Le bout du chemin

Ce projet d’aire délimitée des premiers crus a été mis à l’enquête publique de février à fin mars 2018. L’INAO termine actuellement sur le terrain l’expertise des réclamations individuelles déposées par les producteurs. Avec de nouvelles ouvertures de fosses.

L’aire définitive et le nouveau cahier des charges incluant les premier crus devraient être présentés au Comité national de l’INAO courant 2019. S’il y a un vote favorable, il y aura encore deux mois de procédure nationale d’opposition pour d’éventuelles réclamations. S’il n’y a pas de réclamation, cela pourrait aboutir à la première déclaration de récolte des pouilly-fuissé premiers crus dès 2019. Mais 2020 semble plus réaliste.

Enfin, concernant l’aspect économique, la commission d’enquête encourage un écart de prix minimum de  25 % entre les premiers crus et les pouilly-fuissé.

 

L’AOC en bref

Forte de 799 hectares, l’AOC Pouilly-Fuissé compte quelques 250 producteurs ainsi que 217 Climats, répartis sur les quatre communes, dont 24 qui sont concernés par la demande de reconnaissance en Premiers Crus. On dénombre aussi 15 types de sols. De toutes les appellations bourguignonnes, Pouilly-Fuissé est sans aucun doute la plus variée au niveau de sa géologie.

 

Régis Gaillard

Notre partenaire L'Exploitant agricole

 

 

MÂCON : Metso Outotec, partenaire des industries de demain dans les granulats, minéraux, métaux et du recyclage, démarre ses activités

METSO OUTOTEC MACON.jpg
Alors que la transformation durable des ressources naturelles mondiales devient la norme dans les industries, Metso Outotec est le moteur de cette transformation. Rea Björkqvist, directrice général de Metso France SAS, et Renaud Lapointe, vice-president Business and Product Management, Aggregates, ont déployé le nouveau drapeau Metso Outotec ce matin à Mâcon, siège français.

MACON : Deux jeunes créatrices mâconnaises s’installent dans la boutique éphémère

boutique éphémère juin.jpg
Célia Boudali, créatrice de bijoux, et Chloé De Barros, créatrice de prêt-à-porter, se sont rencontrées sur les réseaux sociaux et sont les premières de la période post-confinement à louer, pour une semaine, l'espace dédié de la rue Franche.

PIERRECLOS : Le village accueille le 1er Comptoir de campagne de Saône-et-Loire

COMPTOIR CAMPAGNE PIERRECLOS - 1.jpg
Une entreprise créée par Sylviane Barcet et Virginie Hils, originaires du Lyonnais et dont la devise est désormais « Favoriser le "made in chez moi" au profit du "made in chinois". » Petite histoire et explications.

Mesures en faveur de l’apprentissage : l’ESMP vous accompagne dans le recrutement de vos futurs talents

Les entreprises qui recruteront un apprenti entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 bénéficieront d’une aide exceptionnelle de l’Etat de 8.000 € pour l’embauche d’un majeur !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Trois nouveaux dispositifs d'aide aux commerçants et artisans, et un appel à la consommation

COURTOIS ROBIN MBA - 2.jpg
Jean-Patrick Courtois, président de MBA, et Christine Robin, vice-présidente en charge de l'Economie, ont présenté ce matin en conférence de presse les trois nouveaux dispositifs d'aide financière en cours de création à destination des commerçants de centres villes et de centres bourgs.

Déconfinement : l’enquête CPME auprès de 3000 entreprises fait clairement apparaitre les difficultés de la reprise d’activité

Dans une entreprise sur deux (52%), l’ensemble des salariés a réintégré physiquement l’entreprise tandis que 41% maintiennent encore une partie, ou la totalité, de leurs effectifs en chômage partiel.

AUTOMOBILE - Marie-Guite Dufay : « Un plan de relance qui concilie compétitivité, transition écologique et souveraineté industrielle de la filière »

Le site de Sochaux est directement concerné, la Région Bourgogne - Franche-Comté y a investi plus de 7 millions d'€.

MÂCON-CHARNAY : L'Entretien surmonte la crise en investissant

LENTRETIEN CHARNAY 1905 - 7.jpg
Voilà une entreprise qui intervient dans un domaine incontournable : la propreté.

DÉCONFINEMENT : Le MEDEF, la CFDT et la CFTC main dans la main pour la reprise

Les trois organisations ont signé une déclaration commune

MÂCON - Marché de la place Gardon : Le charcutier se porte bien, c'est plus dur pour les autres

MARCHE PLACE GARDON 2304 - 3.jpg
Comme ailleurs dans le Mâconnais, excepté à Cluny, les marchés ont été ré-ouverts ces quinze derniers jours. Ce matin place Gardon, trois artisans-commerçants étaient présents.

ECONOMIE : "Réfléchir dès à présent aux possibilités de proroger les aides" souhaite la CPME71

L'organisation patronale régit à l'allocuation du président de la République hier soir.

SAÔNE-ET-LOIRE : + de 4 700 dossiers d’activité partielle déposés par des entreprises

71 ECO.png
Des demandes qui représentent 18 millions d'heures d'indemnisation, soit l'équivalent de 18 années d'indemnisation « habituelle » en Saône-et-Loire ! indique ce soir un communiqué de la préfecture.

ECONOMIE - Michel Suchaut : «Il va falloir aider au redémarrage, notamment des commerces»

SUCHAU CCI71 ITW COVID.jpg
Commerces, bâtiment, CGT, avenir du siège de la CCI de Mâcon, le président de la CCI 71 revient sur la crise du covid-19 dans une lognue interview.

MÂCON : Ubitransport maintient 50 postes à recruter en 2020

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
L'entreprise Mâconnaise, spécialiste de la billettique numérique, ne connait pas la crise. Pas de chômage partiel ; elle vient de de créer un département Ressources humaines...

BOURGOGNE – FRANCHE-COMTÉ : 68 millions d'€ d'aide d'urgence de la Région pour l'économie

COVID ECONOMIE BFC.jpg
« Il faudra sans doute plus encore pour la relance, qu'il faut d'ores et déjà prévoir » indiquait Marie-Guite Dufay, présidente de Région, hier soir en visio-conférence de presse. Revue de détail des programmées.

ECONOMIE : « Fond de solidarité, le Gouvernement a entendu nos demandes ! »

L’accès au fond de solidarité est possible dès 50% de perte de chiffre d'affaires.

BÂTIMENT : Vers une reprise rapide de l'activité ?

CHANTIER BATIMENT COVID19.jpg
Rien n'est moins sûr. La Fédération nationale des salariés de la construction, du bois et de l'ameublement-CGT a émis des réserves quant au guide de reprise rédigé par l'organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). A lire aussi, les points de vue d'un salarié d'OXXO, représentant syndical, et d'un chef d'entreprise à Mâcon.

ECONOMIE : La CPME Bourgogne-Franche-Comté enquête sur l'impact du Covid-19 sur les entreprises

L'organisation patronale vous propose de répondre à quelques questions.