jeudi 2 juillet 2020
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg

Rotary (1).JPG

Lundi soir, c'était la troisième conférence du Rotary, consacrée aux maladies du cerveau, aux enjeux et avancées de la recherche, ouverte à tous. 

 

Le Rotary s'est fixé comme objectif de favoriser la mise en relation de personnes compétentes et impliquées sur des sujets de société importants et d'actualité.

Hier soir, plus de 80 personnes étaient présentes au Novotel de Sennecé - les - Mâcon, dont 9 médecins, Madame Duchassin du Conseil départemental en charge de la direction de l'autonomie, un membre du bureau de France Alzheimer 71, et Annick Blanchard, conseillère déléguée chargée des relations avec les foyers et les associations de seniors.

 

« Pourquoi les maladies du cerveau ? Pour deux raisons, la première, c'est un sujet extrêmement important », précise Martine Marquet Vinatier, Présidente du Rotary, « qui va toucher de plus en plus de personnes dans l'avenir, et on est un peu tous démunis. La deuxième raison, c'est que depuis pratiquement 13 ans, le Rotary en France soutient la recherche sur les maladies du cerveau par une opération qui s'appelle Espoir en tête. Cette action permet tous les ans de récolter environ un million d'euros. Cet argent est destiné aux équipes de recherches lauréates d'un appel d'offres. Le Rotary finance avec la recherche sur le cerveau, la FRC au niveau national, 7 lauréats chaque année. »

 

Hier soir, le Rotary avait invité la lauréate d'Espoir en tête cette année, Sandrine Humbert, directrice de recherches à Grenoble, qui a bénéficié d'une aide financière pour l'achat d'un microscope très spécialisé.

C'était l'occasion pour cette chercheuse de venir témoigner de son travail et d'associer sur ce sujet des gens d'ici comme Messieurs Jean-François Savet, neurologue, ancien chef de service à l'hôpital de Mâcon, qui est intervenu sur les AVC, et Nicolas Rullier, médecin gériatre, chargé de l'unité de gérontologie à Pont de Veyle, qui a parlé de la maladie d'Alzheimer.

 

« L'objectif du Rotary c'est aussi que les gens échangent entre eux sur ce sujet pour faire avancer les choses », a conclu la Présidente.

 

Sandrine Humbert a expliqué en quoi consiste sa recherche :

Je travaille à Grenoble sur la maladie de Huntington, qui est une maladie neuro-dégénérative qui fait partie des maladies à manifestations tardives. On perd des neurones et on a toute une série de signaux cliniques qui s'apparentent, un petit peu pour certaines choses, aux pathologies d'Alzheimer. C'est une pathologie qui est purement génétique. Elle atteint les familles.

Je suis biologiste cellulaire et moléculaire. Je travaille sur des molécules plus précisément sur celles de la souris pour essayer de comprendre comment se fait la progression de cette maladie et pour avoir ultérieurement des approches thérapeutiques.

 

Un premier essai clinique va bientôt se réaliser. Pour l'instant, il n'existe aucun traitement curatif. 

 

Photo d'accueil : JF. Savet, Y. Bagat, responsable d'Espoir en tête, S. Humbert, M. Marquet Vinatier

 

M.A.

 

 

Rotary (3).JPG

Rotary (4).JPG

Rotary (6).JPG

Rotary (5).JPG

Nicolas Rullier

 

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.

MACON : 150 personnes à la manifestation pour l'hôpital

manifestation santé Mâcon.jpg
Actualisé - La manifestation a vu la participation de Jacques Asdrubal, médecin-chef des urgences.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid : Un foyer de contamination détecté à Chauffailles

C'est à la suite d'une réunion de famille que des membres ont été testés positifs.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Plus de 59 millions d'investissements au budget primitif 2020

MACON VUE AERIENNE.jpg
Jean-Patrick Courtois s'est dit heureux de trouver un excédent « pour continuer à investir sans emprunter ». Les élus de gauche ont voté contre le budget.

MÂCON : « Le vélo est mon geste barrière » avec Mâcon Vélo en Ville

MACON MVV geste barriere.JPG
L'association organise une nouvelle action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le samedi 4 juillet après-midi

MÂCON : Repas convivial de fin d'année à la MJC des Blanchettes

RepasBlanchet.jpg
La MJC a clos le dernier cours de l'atelier poterie-mosaïque contemporaine par un repas partagé.

SAÔNE-ET-LOIRE : Bénédicte Kiehl-Redon, nouvelle commissaire divisionnaire, directrice départementale de la Sécurité publique

BENEDICTE KHIEL REDON2 - 1.jpg
Elle annonce la création d'un centre d'information et de commandement à vocation départemental dans les locaux du commissariat de Mâcon. Rencontre.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Jean-Patrick Courtois annonce une enveloppe de 500 000€ pour la relance économique

Le premier conseil municipal de la nouvelle mandature est réuni ce soir. Au cours de son propos liminaire, en ouverture, le maire a évoqué l’effet coronavirus sur la collectivité et annoncer l’adhésion de la collectivité au Comité National d’Actions Sociales. Retrouvez l’intégralité de son discours.

MUNICIPALES 2020 - 2ème tour : La participation s'effondre en Saône-et-Loire par rapport à 2014

Actualisé à 17h. Elle est à peine plus élevée qu'au 1er tour.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

SAÔNE-ET-LOIRE - État d'urgence sanitaire : « Les patrons de discothèques à l'agonie »...

L'UMIH 71, organisation patronale du secteur, alerte préfet et parlementaires dans un courrier adressé au préfet ce vendredi.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le département expérimente l’accueil familial salarié

département accueil familial Saône et Loire (3).JPG
Le président du conseil départemental André Accary et la vice-présidente pour les affaires sociales, Claude Cannet ont annoncé ce jeudi la mise en place d’un dispositif expérimental pour relancer l’accueil familial des personnes âgées et handicapées.