jeudi 23 mai 2019
  • Route_71. BRANCIONjpg.jpg
  • ART NAIF MACON 2019 PORT.jpg

BERZE LECHATEL CORTAMBERT.jpg

Un dossier* spécifique relatif aux 8 communes du Clunisois n’ayant pas été incluses dans la liste indicative des communes classées en  « Zone Défavorisée Simple » a été remis au président de la République lors de sa visite à Autun par le présidente de l'association des Maires du 71, Marie-Claude Jarrot.

 

 

Désespoir minuscule
 

Notre histoire est minuscule et pourtant hautement symbolique de la relation désespérée des élus ruraux, ces « fantassins de la République », au pouvoir parisien.

 

Le 21 janvier dernier, nous maires et président de communauté de communes ruraux, avec dix conseillers municipaux de nos communes, avons remis au Préfet de Saône-et-Loire un préavis de démission. Notre geste de protestation et de résistance entrera en vigueur dès que le gouvernement aura officialisé la carte qui privera les éleveurs des 8 communes les plus escarpées de notre territoire, de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN).

Cette indemnité représentait la moitié des revenus dérisoires des 30 exploitations concernées.
Nos 8 communes étaient en effet jusqu’à présent, en toute logique, classées en zone défavorisée : les critères biophysiques du règlement européen qui régit l’octroi de l’ICHN y étant pleinement respectés. Les 36 autres communes de notre communauté, pourtant moins défavorisées pour l’élevage, conserveront quant à elles le bénéfice de l’ICHN.

La raison de ce paradoxe, est que le ministère de l’agriculture a décidé d’utiliser, comme base de la nouvelle cartographie des zones défavorisées, un zonage de 1946. Dans la première moitié du 20ème siècle, l’activité agricole dominante des 8 communes était la viticulture. A l’époque, elles avaient donc été rattachées à la « petite région agricole » (PRA) du Mâconnais. Près d’un siècle plus tard, alors que l’élevage extensif a remplacé la viticulture sur nos coteaux de l’est-Clunisois, le rattachement inchangé de nos communes au Mâconnais, terre de viticulture prospère, a pour conséquence, en moyenne sur cette PRA, un niveau élevé de revenu agricole.

Ce niveau de revenu, qui ne concerne pourtant pas nos communes, élimine leurs éleveurs du bénéfice de l’ICHN.
Comble de malchance pour nos exploitations : leurs pâturages ont été classés « prairies sensibles» par le ministère de l’agriculture, afin que soit préservée la biodiversité extraordinaire de ces pelouses calcaires. En clair, le labour de ces prairies y est interdit. Les éleveurs sont donc condamnés à poursuivre une activité qui, sans ICHN, ne leur permettra pas de survivre dans la durée.

Nous avons tenté d’alerter les autorités nationales et européennes sur l’absurdité de la situation et l’injustice flagrante dont notre territoire est victime. Las, aucun de nos courriers adressés au ministère de l’agriculture, pour demander que soit réactualisé le périmètre des PRA du Mâconnais et du Clunisois, n’a suscité la moindre réponse. La Commission européenne a, quant à elle, rapidement réagi, nous indiquant que la délimitation précise des « petites régions agricoles » françaises était de compétence purement nationale. Une manifestation de désespoir, organisée fin août 2018 par nos éleveurs, et relayée par la presse nationale, a fini par susciter une réaction du cabinet du président de la République.

Mais les ministres successifs de l’agriculture ont campé sur la position de leurs services : reconnaissant la légitimité de notre revendication, ils ont néanmoins considéré que retoucher le zonage obsolète de 1946 ouvrirait une boîte de Pandore. Le Clunisois est in fine considéré par Paris comme « victime collatérale » d’un classement qui, à l’échelle nationale, optimise, aux yeux des ministres et de leurs services, le nombre de communes éligibles à l’ICHN.

En creusant plus avant la méthodologie du ministère, nous avons fini par constater que pour optimiser les performances de la « ferme France » en matière d’éligibilité à l’ICHN, le ministère de l’agriculture avait procédé à une réactualisation de certaines PRA devenues trop hétérogènes, suite aux évolutions de l’activité agricole depuis 1946. Mais ces retouches n’ont concerné que les PRA figurant parmi les 10 % les plus étendues, donc pas celle du Mâconnais.

Nous avons fait valoir que la décision de ne retoucher que les PRA comptant parmi les plus grandes, est un signe indiscutable de rupture d'égalité entre les territoires. Nous avons indiqué que si le ministère acceptait de procéder à l’actualisation du périmètre, indépendamment de la taille des PRA, il augmenterait encore le nombre de communes éligibles à l’échelle nationale, sans qu’aucun autre territoire ne soit déclassé. Le ministère ne réfute aucun de nos arguments, mais il préfère prendre le risque d’avoir à obtempérer à l’injonction d’un tribunal dans quelques années, plutôt que de donner suite immédiatement à la demande de quelques élus ruraux et éleveurs.

Cette attitude est symptomatique des raisonnements byzantins de l’administration centrale française, prise aux rets de ses statistiques obsolètes, devenue sourde et aveugle aux réalités, pourtant criantes, du terrain. Alors que le débat national bat son plein, nous témoignons, avec tristesse et colère, qu’aucun souffle nouveau ne met l’administration centrale en mouvement. Nous ne sommes malheureusement pas étonnés qu’au-delà de notre cas minuscule, la perte de confiance et la désespérance ambiante touchent à leur paroxysme dans les territoires ruraux.

 

Dominique Dehouck, maire de Bray (130 h), Joëlle Delsalle, maire de Berzé-le-Châtel (57 h), Pierre-Jean Bardin, maire de Cortambert (240 h), Jean-Luc Delpeuch, président de la communauté de communes du Clunisois (13 750 h)

 

*Dossier réalisé par les élus concernés

LYCÉE RENÉ CASSIN : Une médaille d'or au concours Meilleurs Apprentis de France Charpentier Bois

MACON cassin maf 1.jpg
Le concours régional « Un des Meilleurs Apprentis de France » (M.A.F.) Charpentier Bois avait lieu samedi 18 mai à Seynod. Le lycée René Cassin était représenté par l’œuvre de Morgan Latour.

PHOTOS : Pleins feux sur la fête foraine à Mâcon 

Ducasse.jpg
La fête foraine bat son plein depuis samedi dernier avec cent attractions et une vingtaine de gros manèges.

MACON : Les décisions du dernier conseil municipal

La qualité du cadre de vie mise en avant avec les subventions aux associations, la création d’un verger et l’enfouissement des réseaux de télécommunication.

MACON : Le Vallon des Rigolettes s'est joliment animé samedi

journée Comité de quartier Rambuteau 9 clés .jpg
Les bénévoles du Comité de quartier Rambuteau 9 clés avaient concocté un programme bien rempli pour le samedi dernier.

CHARNAY : Inédit, Les Petits Lutins de la Coupée font leur brocante !

BroChar.jpg
Depuis ce matin, les visiteurs se bousculent à l'espace de la Verchère, où se tient la brocante de l'association Les Petits Lutins de la Coupée de Charnay, en quête de bonnes affaires.

GRIEGES : On fait des films à l’école Sainte-Thérèse

ecole Sainte Thérèse Grièges .jpg
Ce vendredi soir, l'école Sainte-Thérèse a organisé une soirée cinéma, avec la projection des films réalisés par tous les enfants de l'école.

SAÔNE-ET-LOIRE : La Route 71 est déjà sur tous les portables

ROUTE71 BRANCION MACONINFOS.jpg
L'appli a été lancée ce matin sur le superbe site médiéval de Brancion, entre Mâcon et Chalon.

PHOTOS : Pleins feux sur le Festival auto à Mâcon, by Cap XV

FESTIVAL AUTO MACON INAUGURATION - 9.jpg
Il a débuté sur les chapeaux de roue hier soir, avec une soirée Cap XV réunissant plus de 1 500 personnes. De très bon augure pour un Festival qui monte, qui monte. Les élus.es et présidents l'ont inauguré vers 19h00. Notre reportage photos.

SAÔNE-ET-LOIRE : La Chambre de Commerce et Industrie fait de la prévention en cybercriminalité

conférence cybercriminalité CCI 71.jpg
La Gendarmerie et la DGSI, ainsi qu’une société privée, étaient les invitées d’une réunion sur la sécurité informatique au sein des entreprises, ce jeudi, à la CCI 71 de Mâcon.

MÂCON : Les 1000 Pattes à l'entraînement chez Jaëvi, en vue des Gambettes Mâconnaises

GambeJaevi.JPG
L'association « Les 1000 Pattes », organisatrice des Gambettes Mâconnaises qui se dérouleront le dimanche 16 juin, sont venues ce jeudi soir, se préparer chez leur partenaire Jaëvi.

SAONE-ET-LOIRE : L’application Route 71 arrive

conference de presse app Route 71 (35).JPG
Elle a été dévoilée à la presse ce jeudi, au Conseil départemental, en présence du président André Accary et de la vice-présidente chargée du tourisme, Elisabeth Roblot.

MÂCON : bizarre et surprenant... le fait du nettoyeur de la Saône

VELO SAONE MACON 222.jpg
ACTUALISÉ - Le fin mot de l'histoire, une histoire qui met au jour une chose que sans doute peu de gens savent : la Saône est considérée par quelques uns.es comme une poubelle !...

MÂCON : Le projet des jardins familiaux des Gautriats, bientôt en phase d’exécution

réunion habitants Guatriats 2019.jpg
Une réunion publique avec les habitants des Gautriats a été l’occasion pour le maire de Mâcon et les responsables de la municipalité de présenter les travaux qui seront prochainement faits dans le quartier autour de l’aménagement des espaces végétaux et des aires de jeux.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTE : La French Tech régionale au salon Viva Technology

57050_1_news.jpg
Une délégation régionale French Tech sera présente lors de la 4e édition du salon dédié à l'innovation technologique, Viva Technology, du 16 au 18 mai à Paris, Portes de Versailles.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Ecoles qui chantent : Plus de 200 élèves ont interprété un conte musical

ECOLES QUI CHANTENT _ LA CHAPELLE4.jpg
C’est à la salle du Pressoir que s’est déroulé mardi soir, le spectacle vocal organisé par les délégués départementaux de l’Education nationale du secteur de Mâcon.

MACON - Été frappé : « Hyphen Hyphen » et « Les innocents », têtes d’affiche des concerts cet été

Ete frappé 2019 Mâcon.jpg
La programmation de l’Eté frappé 2019 a été dévoilée ce mardi.

MÂCON : La vélo école vous remet en selle

M2V MACON ECOLE MAI2019 - 1.jpg
Une session de formation commence cette fin de semaine