mardi 26 mars 2019

BERZE LECHATEL CORTAMBERT.jpg

Un dossier* spécifique relatif aux 8 communes du Clunisois n’ayant pas été incluses dans la liste indicative des communes classées en  « Zone Défavorisée Simple » a été remis au président de la République lors de sa visite à Autun par le présidente de l'association des Maires du 71, Marie-Claude Jarrot.

 

 

Désespoir minuscule
 

Notre histoire est minuscule et pourtant hautement symbolique de la relation désespérée des élus ruraux, ces « fantassins de la République », au pouvoir parisien.

 

Le 21 janvier dernier, nous maires et président de communauté de communes ruraux, avec dix conseillers municipaux de nos communes, avons remis au Préfet de Saône-et-Loire un préavis de démission. Notre geste de protestation et de résistance entrera en vigueur dès que le gouvernement aura officialisé la carte qui privera les éleveurs des 8 communes les plus escarpées de notre territoire, de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN).

Cette indemnité représentait la moitié des revenus dérisoires des 30 exploitations concernées.
Nos 8 communes étaient en effet jusqu’à présent, en toute logique, classées en zone défavorisée : les critères biophysiques du règlement européen qui régit l’octroi de l’ICHN y étant pleinement respectés. Les 36 autres communes de notre communauté, pourtant moins défavorisées pour l’élevage, conserveront quant à elles le bénéfice de l’ICHN.

La raison de ce paradoxe, est que le ministère de l’agriculture a décidé d’utiliser, comme base de la nouvelle cartographie des zones défavorisées, un zonage de 1946. Dans la première moitié du 20ème siècle, l’activité agricole dominante des 8 communes était la viticulture. A l’époque, elles avaient donc été rattachées à la « petite région agricole » (PRA) du Mâconnais. Près d’un siècle plus tard, alors que l’élevage extensif a remplacé la viticulture sur nos coteaux de l’est-Clunisois, le rattachement inchangé de nos communes au Mâconnais, terre de viticulture prospère, a pour conséquence, en moyenne sur cette PRA, un niveau élevé de revenu agricole.

Ce niveau de revenu, qui ne concerne pourtant pas nos communes, élimine leurs éleveurs du bénéfice de l’ICHN.
Comble de malchance pour nos exploitations : leurs pâturages ont été classés « prairies sensibles» par le ministère de l’agriculture, afin que soit préservée la biodiversité extraordinaire de ces pelouses calcaires. En clair, le labour de ces prairies y est interdit. Les éleveurs sont donc condamnés à poursuivre une activité qui, sans ICHN, ne leur permettra pas de survivre dans la durée.

Nous avons tenté d’alerter les autorités nationales et européennes sur l’absurdité de la situation et l’injustice flagrante dont notre territoire est victime. Las, aucun de nos courriers adressés au ministère de l’agriculture, pour demander que soit réactualisé le périmètre des PRA du Mâconnais et du Clunisois, n’a suscité la moindre réponse. La Commission européenne a, quant à elle, rapidement réagi, nous indiquant que la délimitation précise des « petites régions agricoles » françaises était de compétence purement nationale. Une manifestation de désespoir, organisée fin août 2018 par nos éleveurs, et relayée par la presse nationale, a fini par susciter une réaction du cabinet du président de la République.

Mais les ministres successifs de l’agriculture ont campé sur la position de leurs services : reconnaissant la légitimité de notre revendication, ils ont néanmoins considéré que retoucher le zonage obsolète de 1946 ouvrirait une boîte de Pandore. Le Clunisois est in fine considéré par Paris comme « victime collatérale » d’un classement qui, à l’échelle nationale, optimise, aux yeux des ministres et de leurs services, le nombre de communes éligibles à l’ICHN.

En creusant plus avant la méthodologie du ministère, nous avons fini par constater que pour optimiser les performances de la « ferme France » en matière d’éligibilité à l’ICHN, le ministère de l’agriculture avait procédé à une réactualisation de certaines PRA devenues trop hétérogènes, suite aux évolutions de l’activité agricole depuis 1946. Mais ces retouches n’ont concerné que les PRA figurant parmi les 10 % les plus étendues, donc pas celle du Mâconnais.

Nous avons fait valoir que la décision de ne retoucher que les PRA comptant parmi les plus grandes, est un signe indiscutable de rupture d'égalité entre les territoires. Nous avons indiqué que si le ministère acceptait de procéder à l’actualisation du périmètre, indépendamment de la taille des PRA, il augmenterait encore le nombre de communes éligibles à l’échelle nationale, sans qu’aucun autre territoire ne soit déclassé. Le ministère ne réfute aucun de nos arguments, mais il préfère prendre le risque d’avoir à obtempérer à l’injonction d’un tribunal dans quelques années, plutôt que de donner suite immédiatement à la demande de quelques élus ruraux et éleveurs.

Cette attitude est symptomatique des raisonnements byzantins de l’administration centrale française, prise aux rets de ses statistiques obsolètes, devenue sourde et aveugle aux réalités, pourtant criantes, du terrain. Alors que le débat national bat son plein, nous témoignons, avec tristesse et colère, qu’aucun souffle nouveau ne met l’administration centrale en mouvement. Nous ne sommes malheureusement pas étonnés qu’au-delà de notre cas minuscule, la perte de confiance et la désespérance ambiante touchent à leur paroxysme dans les territoires ruraux.

 

Dominique Dehouck, maire de Bray (130 h), Joëlle Delsalle, maire de Berzé-le-Châtel (57 h), Pierre-Jean Bardin, maire de Cortambert (240 h), Jean-Luc Delpeuch, président de la communauté de communes du Clunisois (13 750 h)

 

*Dossier réalisé par les élus concernés

MACON : Le village de la prévention des infections sexuellement transmissibles est de retour

village prévention Mâcon 2019 (38).JPG
La Ville de Mâcon a dévoilé ce lundi le programme de la 7ème édition du Village de la prévention « IST, je ne les laisse pas passer ».

MÂCON : La Ville se met à l'heure du Tour de France

BLANC.jpg
Avec un programme qui commence dès le 28 mars

MÂCON : Les Lions ont lancé une opération propreté des rives de Saône, ce samedi !

Nettoyage (1).JPG
Dans le cadre des journées « Eco-Lions », le club « Mâcon Alphonse de » a lancé, ce samedi, une action de sensibilisation et de nettoyage de la rive droite de la Saône.

COLLÈGE BREART MÂCON : Devenir de meilleurs humains, à travers la connaissance des animaux

chiens guide collège Bréart.jpg
Pendant deux semaines, des élèves de cinquième du collège Bréart de Mâcon découvrent la notion de respect à travers diverses activités et rencontres autour des animaux.

SÂONE-ET-LOIRE : Les primés au Concours général agricole 2019 à l’honneur au Département

remise prix agriculteurs conseil départemental de Saône-et-Loire (96).JPG
Le Conseil départemental a reçu ce vendredi les médaillés 2019 au concours général agricole du Salon international de l’agriculture de Paris.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'Armée recrute 15 000 personnes, prenez contact avec le CIRFA

ARMEE RECRUTE CIRFA MACON 2019.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DÉPARTEMENT

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département fête la différence au centre omnisport de Mâcon (2)

SAONE LOIR FETE DIFFERENCE PARALYMPIQUES MACON - 9.jpg
« La Saône et Loire, base arrière des JO 2024 », la formule est entrée dans le langage courant. 5 villes seront considérées comme telle pour ces JO : Mâcon, Chalon, Montceau-les-Mines, Le Creusot et Autun. Ce jour du 21 mars 2019 marque une étape supplémentaire sur le chemin qui nous conduira jusqu'à cette année 2024 et, avant, à la labellisation « Terre de Jeux 2024 » à laquelle le Département…

MACON - Semaine des missions locales : Des jeunes tournent un film pour mieux comprendre la vie professionnelle

Trait d’union Aile Sud Bourgogne (36).JPG
Dans le cadre de la Semaine des Missions locales, du 14 au 22 mars, l’Aile Sud Bourgogne Pôle Mission Locale fait tourner un film sur le métier de vendeur en restauration par un groupe de jeunes en difficulté du dispositif « Trait d’union ».

MÂCON : Une brochette exceptionnelle de champions.nes paralympiques au centre omnisport

CHAMPIONS PARALYMPIQUES MACON.jpg
Le Département de Saône-et-Loire fête la différence ce jeudi 21 mars, et de quelle manière !… ACTUALISÉ : A voir, notre vidéo avec des images de la matinée

MACON : Les élèves du lycée Haigneré enquêtent sur l'histoire de l'esclavage

LYCEE HAIGNERE5 _ ESCLAVAGE.JPG
Ce mardi matin, 19 mars, la classe de seconde G3 accueillait avec sa professeure, Madame Mallamacie, Christiane Mathos, présidente de l'association Les Amis des Antilles, venue leur expliquer son combat ainsi que l’histoire de l’esclavage et de son abolition.

MILLY-LAMARTINE : Les élèves de l'école se préparent au Festival Outre-Mer en Bourgogne

MILLY LAMARTINE _ FESTIVAL OMB.JPG
La Commune de Milly-Lamartine tient une place importante dans la route des abolitions en Saône-et-Loire. Elle participe au 150e anniversaire de la mort de Lamartine, avec un événement important, le 27 avril prochain.

CLIN D'OEIL : Franc succès de la soirée lunettes et Blind Test au Phénix !

BLIND TEST6 _ MACON.JPG
Vendredi dernier, plus d’une quarantaine de personnes étaient présentes pour une soirée Blind Test à la brasserie-bar le Phénix, place de la Barre à Mâcon.

PHOTOS - Carnaville : Un défilé haut en couleurs pour fêter le Roi Carnaval

Carnaville1.jpg
Mâcon a célébré sa Majesté le Roi Carnaval ce mercredi par un défilé costumé, sous un soleil radieux.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Une « classe musicale » verra le jour au collège Pasteur

classe horaires aménagés musique collège Pasteur Macon.jpg
25 élèves seront choisis pour faire partie de la première « classe à horaires aménagés » dédiée à l’étude de la musique, à Mâcon, grâce à la collaboration du conservatoire Edgar Varèse avec le collège Pasteur.

MACON : Le projet de l’Ilot des Minimes à l’heure de la concertation entre municipalité et habitants

réunion publique projet  Ilot Minimes.jpg
Le maire de Mâcon et son équipe ont proposé une seconde réunion publique autour du projet de réaménagement des halles Saint Pierre et de la zone adjacente.

DAVAYE : Deux « anciens » d’Algérie reçoivent la Croix du combattant

DSC00992 _ COMMEMORATION ALGERIE.jpg
Cérémonie commémorative, ce matin, du Cessez-le-feu de la Guerre d’Algérie du 19 mars 1962, devant le monument aux morts.

CHARNAY-LES-MACON : 136 personnes ont testé le repas dans le noir

DSC_3105 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg
C'est yeux bandés que les convives ont dîner ce vendredi. Une expérience proposée par la Ville de Charnay a proposé ce vendredi à la salle de la Verchère, en partenariat avec le Moulin du gastronome et l’association Valentin Haüy.