dimanche 24 mars 2019

conférence presse inspection académique Mâcon  (3).JPG

Fabien Ben, directeur académique, a présenté les principales nouveautés de cette rentrée dans les écoles, collèges et lycées au cours d’une conférence de presse ce vendredi. Le point sur les grands changements.

Les écoles maternelles et primaires

La prochaine année scolaire sera marquée par l’apparition des classes de CE1 avec effectifs réduits pour 8 établissements du réseau d’éducation prioritaire (aucun à Mâcon), par la création de deux nouvelles classes ULIS (à Chalon et Charoles), et par des postes supplémentaires pour encadrer des élèves en difficulté ou pour encadrer des élèves qui ne parlent pas le Français (leur nombre a considérablement augmenté ces dernières années avec l’arrivée de réfugiés syriens, mais aussi des migrants des Balkans : 620 enfants de plus en 2018 dans tout le département).

Un poste à temps partiel dédié à ces élèves allophones concernera ainsi les écoles de Mâcon qui devront le mutualiser (poste itinérant). Ils existent déjà à Mâcon du personnel dédié à ces élèves aux écoles de Perrières et Arc-en-ciel. En Saône-et-Loire existent 17 classes de CP, 3 classes de CE1 et 5 classes CP/CE1 avec 12 élèves (effectif réduit).

Toujours à Mâcon, les écoles élémentaires Vincent Auriol et Perrières bénéficieront de classes supplémentaires, notamment à cause de l’augmentation des effectifs d’élèves.

La scolarisation, facultative, des enfants de moins de 3 ans en maternelles sera l’autre défi de la prochaine rentrée, dans le cadre de la mise en place préconisée de l’instruction obligatoire à partir de 3 ans. Conformément aux estimations, environ 150 enfants de 2 ans vont être scolarisés en Saône-et-Loire, souvent pour une demi-journée. En plus des 39 groupes de petite section qui seront créées dans les maternelles, 3 toutes petites sections feront ainsi leur apparition.

« La scolarisation précoce pour les populations les plus éloignées du monde de l’école, enfants qui ne parlent pas le Français, est très bénéfique : on crée une appétence pour l’école, des habitudes pour les élèves, on stabilise des populations » a précisé Fabien Ben.

Des écoles rurales auront des postes d’enseignants supplémentaires. Toutes celles existantes seront maintenues. Dans les regroupements pédagogiques intercommunales où il y a parfois trois ou même quatre niveaux dans la même classe, le nombre d’élèves par classe ne dépassera pas le seuil de 23, ce qui signifie que des classes supplémentaires seront créées pour respecter ce « taux d’encadrement », des classes avec des effectifs réduits.

Pas d’entrée en Réseau d’Education Prioritaire pour l’Ecole des Perrières à Mâcon ! car la carte de l’éducation prioritaire est arrêtée jusqu’en 2020, et en attente d’un rapport sur les territoires prioritaires en France, commandé par le ministre. Fabien Ben a précisé qu’il suit de près la situation de cette école où, du fait de l’arrivée des enfants étrangers, les effectifs fluctuent d’une année à l’autre et que des postes supplémentaires seront créés si la situation le demandera.

Les prévisions de l’Inspection Académique envisagent une perte de 693 élèves en Saône-et-Loire à la rentrée 2019 par rapport à la rentrée 2018 (44 598 élèves), sans baisse du nombre d’enseignants.

Le nombre d’élèves en situation de handicap accompagnés en scolarisation individuelle a augmenté et continuera de le faire : de 2016 (1271 élèves) à présent (1295 élèves). En scolarisation collective (classes ULIS), le nombre d’élèves a augmenté de 503 (en 2016) à 532 élèves de nos jours (542 estimés pour la rentrée 2019).

 

L’équité entre les établissements similaires a été le principe à la base de toutes les décisions. Nous avons assumé un soutien discriminé en direction des écoles rurales et dans des situations socio-économiques difficiles, en réseau d’éducation prioritaire ou dans des quartiers difficiles.

 

Les collèges

Cette rentrée sera marquée par la stabilisation des effectifs, avec 9 élèves supplémentaires alors que, de manière générale, depuis la rentrée 2014, ces effectifs n’ont cessé de chuter (de 21 777 à 21 261 collégiens estimés pour la rentrée de cette année). Deux classes ULIS seront créés pour les élèves avec difficultés d’apprentissage (dont une au collège Saint Exupéry de Mâcon).

Les répartitions de postes et heures par collège continueront à être sujet de discussions entre l’Inspection académique et les établissements du département, tout comme la préparation de la rentrée qui continuera avec les dernières décisions et derniers ajustements en juin et septembre.

Les lycées 

Les élèves de seconde devront choisir les enseignements de spécialité (trois de quatre heures chacun en première, deux de six heures chacun en terminale) qui servent d’appui aux épreuves du baccalauréat.

« Nous avons déjà reparti la carte des enseignements de spécialité pour chaque lycée de Saône-et-Loire. Certains lycées en ont huit. Dans ce cas-là, les élèves peuvent en choisir trois en première. Ce choix doit être fait en fonction de la spécialisation que chacun vise pour ses études post-bac. C’est le vrai enjeu du lycée et de cette réforme. Trop d’élèves, six sur dix, échouent dès la première année d’études supérieures. Maintenant les universités ont publié les compétences à maîtriser pour réussir dans leurs formations. Ainsi les élèves peuvent choisir au lycée les modules d’enseignements de spécialité qui vont leur permettre d’avoir ces compétences et connaissances requises » a expliqué Fabien Ben.

Pour le directeur académique, les élèves et les parents doivent savoir qu’ils peuvent choisir parmi les modules d’enseignements de spécialité d’autres lycées, même si cela signifie de changer d’établissement après la seconde. « Mais l’internat n’est souvent pas perçu comme un gage de réussite par les parents et les élèves. Il y a une réticence qui fait que certains établissements sont choisis pour leur proximité et leur prestige » a rappelé Fabien Ben.

En Saône-et-Loire tous les lycées ont minimum 7 enseignements à proposer sauf deux (celui de Cluny et Nicéphore Niepce à Chalon), qui proposeront six enseignements à cause de leur forte orientation industrielle ou technologique.

Cristian Todea

 


 

conférence presse inspection académique Mâcon  (6).JPG

MÂCON : Les Lions ont lancé une opération propreté des rives de Saône, ce samedi !

Nettoyage (1).JPG
Dans le cadre des journées « Eco-Lions », le club « Mâcon Alphonse de » a lancé, ce samedi, une action de sensibilisation et de nettoyage de la rive droite de la Saône.

COLLÈGE BREART MÂCON : Devenir de meilleurs humains, à travers la connaissance des animaux

chiens guide collège Bréart.jpg
Pendant deux semaines, des élèves de cinquième du collège Bréart de Mâcon découvrent la notion de respect à travers diverses activités et rencontres autour des animaux.

SÂONE-ET-LOIRE : Les primés au Concours général agricole 2019 à l’honneur au Département

remise prix agriculteurs conseil départemental de Saône-et-Loire (96).JPG
Le Conseil départemental a reçu ce vendredi les médaillés 2019 au concours général agricole du Salon international de l’agriculture de Paris.

SAÔNE-ET-LOIRE : L'Armée recrute 15 000 personnes, prenez contact avec le CIRFA

ARMEE RECRUTE CIRFA MACON 2019.jpg
Publi-information - TOUS LES LIEUX DE RENCONTRE SUR LE DÉPARTEMENT

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département fête la différence au centre omnisport de Mâcon (2)

SAONE LOIR FETE DIFFERENCE PARALYMPIQUES MACON - 9.jpg
« La Saône et Loire, base arrière des JO 2024 », la formule est entrée dans le langage courant. 5 villes seront considérées comme telle pour ces JO : Mâcon, Chalon, Montceau-les-Mines, Le Creusot et Autun. Ce jour du 21 mars 2019 marque une étape supplémentaire sur le chemin qui nous conduira jusqu'à cette année 2024 et, avant, à la labellisation « Terre de Jeux 2024 » à laquelle le Département…

MACON - Semaine des missions locales : Des jeunes tournent un film pour mieux comprendre la vie professionnelle

Trait d’union Aile Sud Bourgogne (36).JPG
Dans le cadre de la Semaine des Missions locales, du 14 au 22 mars, l’Aile Sud Bourgogne Pôle Mission Locale fait tourner un film sur le métier de vendeur en restauration par un groupe de jeunes en difficulté du dispositif « Trait d’union ».

MÂCON : Une brochette exceptionnelle de champions.nes paralympiques au centre omnisport

CHAMPIONS PARALYMPIQUES MACON.jpg
Le Département de Saône-et-Loire fête la différence ce jeudi 21 mars, et de quelle manière !… ACTUALISÉ : A voir, notre vidéo avec des images de la matinée

MACON : Les élèves du lycée Haigneré enquêtent sur l'histoire de l'esclavage

LYCEE HAIGNERE5 _ ESCLAVAGE.JPG
Ce mardi matin, 19 mars, la classe de seconde G3 accueillait avec sa professeure, Madame Mallamacie, Christiane Mathos, présidente de l'association Les Amis des Antilles, venue leur expliquer son combat ainsi que l’histoire de l’esclavage et de son abolition.

MILLY-LAMARTINE : Les élèves de l'école se préparent au Festival Outre-Mer en Bourgogne

MILLY LAMARTINE _ FESTIVAL OMB.JPG
La Commune de Milly-Lamartine tient une place importante dans la route des abolitions en Saône-et-Loire. Elle participe au 150e anniversaire de la mort de Lamartine, avec un événement important, le 27 avril prochain.

CLIN D'OEIL : Franc succès de la soirée lunettes et Blind Test au Phénix !

BLIND TEST6 _ MACON.JPG
Vendredi dernier, plus d’une quarantaine de personnes étaient présentes pour une soirée Blind Test à la brasserie-bar le Phénix, place de la Barre à Mâcon.

PHOTOS - Carnaville : Un défilé haut en couleurs pour fêter le Roi Carnaval

Carnaville1.jpg
Mâcon a célébré sa Majesté le Roi Carnaval ce mercredi par un défilé costumé, sous un soleil radieux.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Une « classe musicale » verra le jour au collège Pasteur

classe horaires aménagés musique collège Pasteur Macon.jpg
25 élèves seront choisis pour faire partie de la première « classe à horaires aménagés » dédiée à l’étude de la musique, à Mâcon, grâce à la collaboration du conservatoire Edgar Varèse avec le collège Pasteur.

MACON : Le projet de l’Ilot des Minimes à l’heure de la concertation entre municipalité et habitants

réunion publique projet  Ilot Minimes.jpg
Le maire de Mâcon et son équipe ont proposé une seconde réunion publique autour du projet de réaménagement des halles Saint Pierre et de la zone adjacente.

DAVAYE : Deux « anciens » d’Algérie reçoivent la Croix du combattant

DSC00992 _ COMMEMORATION ALGERIE.jpg
Cérémonie commémorative, ce matin, du Cessez-le-feu de la Guerre d’Algérie du 19 mars 1962, devant le monument aux morts.

CHARNAY-LES-MACON : 136 personnes ont testé le repas dans le noir

DSC_3105 _ REPAS DANS LE NOIR.jpg
C'est yeux bandés que les convives ont dîner ce vendredi. Une expérience proposée par la Ville de Charnay a proposé ce vendredi à la salle de la Verchère, en partenariat avec le Moulin du gastronome et l’association Valentin Haüy.

VONNAS : Au collège, le mouvement continue !

Les représentants des enseignants ont été reçus en audience par les sénateurs Chaize et Mazuir. Une information a été communiquée aux parents, que nous publions.

EMPLOI/FORMATION : Rendez-vous jeudi à l'ESMP de Mâcon pour un job dating des métiers de la banque

ESMP JOBDATING BANQUE 21MARS1.jpg
L’ESMP, Ecole Supérieure privée Post-Bac à Mâcon, en partenariat avec le CFBP (Centre de Formation de la Profession Bancaire), et le groupe IGS, organise la 3ème édition du Job spécial « Métiers de la Banque » ce jeudi après-midi.