jeudi 9 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (10) (Copier).JPG

Le député du Mâconnais-Clunisois a pris le pouls des forces vives de la commune ce vendredi matin, en compagnie du maire Jean-François Guéritaine et de son adjoint Carlos Esteves.


La troisième des cinq réunions liées au Grand Débat National organisées dans la 1ère circonscription de Saône-et-Loire s'est déroulée ce vendredi à La Chapelle de Guinchay. En amont, le député Benjamin Dirx a échangé avec le premier magistrat en mairie, puis ils ont parcouru le bourg à pied pour aller à la rencontre des commerçants.

Tout au long du parcours, les échanges ont été fructueux. Jean-François Guéritaine en a profité pour présenter sa commune, autant l’existant que les projets.

« La population municipale est de 4 172 habitants dont 20 % de moins de 16 ans. C’est donc une commune très jeune. Elle compte un total de 42 associations et plus de 1 000 licenciés sportifs (Ndlr : certains proviennent des communes avoisinantes). Le bureau de la police municipale constitue notre dernière réalisation. Nous avons deux gros projets en cours : le centre social et le gymnase. Le premier est une évolution de l’espace de vie sociale « Bulles de Vie », qui a pris énormément d’essor ; le second devrait être inauguré en décembre prochain. La Chapelle de Guinchay est une commune vivante avec tous les services de la crèche à l’Ehpad » a-t-il expliqué au parlementaire mâconnais.

Une halte a été faite chez les opticiens de la commune.

Delphine Lemaître, la gérante, est également présidente du C.A.R. chapellois (Ndlr : l’union des commerçants et artisans de la commune).

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (3) (Copier).JPG

Ils (Ndlr : son mari est également opticien) ont ouvert sa boutique il y a onze ans à La Chapelle de Guinchay. « Après dix ans dans de grosses sociétés, nous souhaitions revenir en terre beaujolaise. Suite à une étude de marché, nous nous sommes implantés dans ce chef-lieu de canton vivant et en pleine expansion. Notre clientèle est pour moitié de la commune et pour moitié des autres communes du canton. »

La Présidente du C.A.R. a également fait part aux élus des évolutions prévues pour la foire à compter de cette année 2019 : « Exit les forains. Nous allons revenir à une vitrine du commerce et de l’artisanat local. Les professionnels proposeront chacun une animation en rapport avec leurs savoirs-faire. Nous allons ainsi montrer aux visiteurs la richesse de ce territoire ! »


Les élus ont également croisé Olivier Huot, le pharmacien du village. L'occasion d'entamer une discussion sur les politiques de santé.

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (4) (Copier).JPG

Jean-François Guéritaine a d’abord présenté l’offre médicale sur sa commune : « Nous avons deux médecins : l’un au bourg, l’autre, plus bas dans le village, qui est en cabinet avec des professions paramédicales. Ils sont tous les deux chargés et se posent déjà la question du remplacement de l’un d’eux qui approche de la retraite. »

Pour Benjamin Dirx, « le gouvernement Philippe a libéré le numerus clausus existant à la fin de la première année de médecine. Néanmoins, il faudra dix ans pour connaître réellement les effets de cette mesure. En créant des pôles territoriaux de santé avec des médecins salariés, le Conseil départemental de Saône-et-Loire fait du bon boulot dans le modèle dans lequel on est actuellement. On s’aperçoit que les jeunes médecins viennent dans les communes rurales s’ils sont salariés. On dit souvent que ce sont les femmes qui prennent ce type de poste pour pouvoir s’occuper de l’éducation des enfants. Or, on n’est plus dans les années 50, et les hommes peuvent aussi avoir envie d’élever leurs progénitures. De plus, je milite pour intégrer des cours d’entreprenariat dans les cursus médicaux. Ainsi, le choix de statut ultérieur se ferait avec une plus grande connaissance des choses ! »


Les élus ont aussi échangé avec Jean-Charles François qui tient une boucherie au bourg chapellois.

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (5) (Copier).JPG

La famille tient ce commerce depuis plus de 25 ans. Cet artisan compte 12 salariés et connaît régulièrement des problèmes de recrutement. Il reconnaît que le travail n’est pas toujours facile : « Mes enfants ne vont pas faire ce métier et j’en suis presque heureux. Nous sommes écrasés par les normes et l’administratif. Les services de l’État nous mettent trop souvent des bâtons dans les roues. »

Á cela, le député Benjamin Dirx a répondu aisément : « nous avons entamé une réforme de la Fonction Publique. Notre objectif est de plus accompagner les personnes et leurs initiatives, et non de contrôler et de sanctionner comme cela peut être parfois vécu par la population. Le droit à l’erreur ou la pédagogie liée à la réforme du prélèvement à la source en sont deux exemples. »


Éric Bernet

Photo d’accueil : Le député Dirx et le maire Guéritaine ont notamment échangé avec Cathy Bourdon, gérante du bureau de tabac.

 

 

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (1) (Copier).JPG

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (7) (Copier).JPG

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (9) (Copier).JPG

 

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : 143 personnes testées positives depuis le 11 mai

COVID19 71.jpg
Actualisé ce 08 juillet - Les chiffres covid du jour. Toujours 19 personnes hospitalisées dans les hôpitaux et cliniques de Saône-et-Loire

CHARBONNIERES : Deux superbes spécimen !

CHENILLE CHARBONNIERES2 - 1.jpg
« Dimanche après-midi, deux belles chenilles du Sphinx à tête de mort se régalaient tranquillement dans le jardin de ma voisine Marie » raconte Rémy...

MÂCON : Le port de plaisance prépare son passage sous « pavillon bleu »

port Mâcon plaisance.jpg
Philippe Schneberger, conseiller délégué aux équipements touristiques de la Ville de Mâcon, annonçait ce matin l’intention de la municipalité d’obtenir dans les toutes prochaines années, le label « pavillon bleu » pour le port de plaisance.

MÂCON : Opération délicate ce matin au port de plaisance

opération port Mâcon (26).JPG
Un bateau de 18 tonnes a été remis à l’eau ce matin au port de plaisance lors d’une opération inédite pour la capitainerie, qui a duré plus d'une heure.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un territoire porté par l’axe dynamique Mâcon – Chalon

INSEE SETL 07072020 - 1.jpg
Les détails de dernière étude de l'INSEE Bourgogne-Franche-Comté

SAÔNE-ET-LOIRE - Municipales 2020 : La préfecture a pris les choses en main à St-Ythaire

St-Ythaire est une commune de l'arrondissement de Mâcon, faisant partie du pays du Brionnais, qui comptait 125 habitants au recensement 2015 et pas de candidats.es aux dernières élections municipales. Comment ça se passe dans ces cas-là ? La réponse...

MÂCON : Les campeurs sont au rendez-vous !

CAMPING MACON 0507 - 23.jpg
Situé dans un écrin de verdure de cinq hectares, le camping quatre étoiles de Mâcon a accueilli ce week-end les premiers vacanciers étrangers, mais pas que.

LA ROCHE VINEUSE : Près de 80 entrepreneurs au pique-nique des entre'entrepreneurs, à la Roche bleue, pour se reconnecter en douceur

ECOGITACTIONS LAROCHE 0307 - 1.jpg
Séverine Lasserre, maitresse des lieux, ne voulait pas débuter l'été sans proposer une rencontre entre entrepreuneurs. C'est chose faite avec son réseau écogit'actions. C'était vendredi. Retour sur ces retrouvailles.

CHARNAY-LES-MÂCON : Christine Robin, première femme à la tête de la commune

Conseil_installation_Charnay_03072020_0015.jpg
Ce vendredi, c'est dans la grande salle de la Verchère et non en mairie – mesures de distanciations physiques post COVID obligent – qu'avait lieu le conseil d’installation de la nouvelle équipe municipale élue dimanche dernier.

SOLOGNY : Le caveau des Terres secrètes a ré-ouvert ses portes !

CAVEAU SOLOGNY VIGNERONS TERRES SECRETES ROSE - 12.jpg
Il manquait à la vie de ce joli petit coin de France, à la croisée des communes de Berzé-la-Ville, Sologny et Milly-Lamartine.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : La baisse de subventions allouées aux écoles sur la table

C'est par une question diverse posée par Delphine Mermet (opposition) en fin de conseil que le sujet a été mis sur la table. Catherine Carle-Viguier a expliqué sa décision. Sa réponse en intégralité.