mardi 1 décembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

 

L'agri-bashnig : une mauvaise blague, changeons d'agriculture

pour sauver les paysans, l'environnement et la santé !


EELV s'inquiète de la campagne dite de « réhabilitation » de l’agriculture et de ses agriculteurs, « stop à l'agri-bashing », initiée par la Région Bourgogne Franche-Comté et sa Présidente Marie- Guite Dufay.

Outre que cette initiative n'est qu'un relais de la propagande de l'agrobusiness, accuser les consommateurs, les écologistes et tou.te.s celles et ceux qui aspirent à manger mieux, de la souffrance des agriculteurs, est dangereux. Contrairement aux caricatures décrites dans la tribune de la Présidente de Région, l'effondrement du monde agricole est le résultat d'un système à bout de souffle.
Il n'y a pas "d'agri-bashing" mais une remise en cause d'une agriculture industrielle et intensive qui ne rémunère plus les paysans, détruit le tissu social, l'environnement et la santé. Avec cette campagne qui organise la division entre consommateurs et producteurs, la Région fait un choix politique : celui de préserver un modèle obsolète au détriment de la transition écologique de l'agriculture et du développement d'une alimentation saine.

Cette approche conforte "le droit de polluer" avec des conséquences inacceptables : lots contaminés de soja OGM venant d'Argentine détectés par la répression des fraudes dans les stocks de semences de Dijon Céréales, projet de poulailler industriel à Flangebouche et des députés LREM et LR qui repoussent en 2025 l'interdiction de produire et de vendre des pesticides, contenant des substances interdites en Europe.

Il est temps de renouer la confiance et de redonner de l'espoir au monde agricole comme aux consommateurs. EELV demande donc à la Région de mettre tous les moyens nécessaires, et pas quelques euros, pour accompagner dignement les paysans vers des pratiques agricoles soucieuses de la biodiversité, de la préservation des terroirs, plus rémunératrices pour les agriculteurs et meilleures pour la santé des citoyens et des agriculteurs eux-mêmes.

 

Claire Mallard et Nathalie Charvy,

co-secrétaire et porte-parole régionale EELV BO Cécile Prudhomme

et Philippe Chatelain, co-secrétaires régionaux EELV FC

 

 

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...