mardi 25 juin 2019

 

À Cluny, la gendarmerie applique la loi anti-casseur

avant même qu’elle ne soit validée par le Conseil constitutionnel !

 

Le 13 mars 2019, dans le cadre de la campagne pour les élections européennes de mai 2019, La France insoumise voulait présenter à Cluny une initiative inédite, les Holovans. Des interventions holographiques des candidat·e·s de la France insoumise dans le cadre de l’opération « le peuple aux commandes ! » Après Vence, Rousset, Commercy… c’est cette fois-ci à Cluny en Saône-et-Loire que les insoumis·es ont été empêché·e·s de tenir leur rassemblement politique.

Une demi-heure après l’arrivée de l’Holovan à Cluny, la police municipale puis la gendarmerie sont intervenues vigoureusement pour disperser notre rassemblement politique dont la tenue avait pourtant été notifiée à la mairie plusieurs jours à l’avance. Sans interdiction de leur part, cela vaut donc autorisation. La gendarmerie, en usant de menaces à l’encontre des militant·e·s, a donné un aperçu des dérives arbitraires du pouvoir.

En effet, dans ce contexte de remise en cause de nos libertés fondamentales comme la liberté de manifester, la loi anti-casseurs s’applique ici avant même qu’elle ne soit validée par le Conseil constitutionnel.

Rappelons que l’article 20 de la Déclaration Universelle des droits de l’Homme dispose que «Toute personne a droit à la liberté de réunion et d’association pacifiques».  En conséquence, une manifestation n’a pas à être autorisée et le défaut de déclaration ne saurait constituer un délit. La liberté de manifester et d’exprimer librement ses opinions est et reste un droit constitutionnel que le pouvoir en place tente par tous les moyens de réduire, La France insoumise dénonce à nouveau une tentative de verrouiller le débat démocratique et d’obstruer la campagne électorale d’un mouvement politique d’opposition. La France insoumise s’inquiète de la dérive autoritaire actuelle du pouvoir.

 

Les Groupes d’action de la France Insoumise du Mâconnais

 

 

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.

ELECTIONS EUROPÉENNES : La candidate Sylvie Guillaume est venue à la rencontre des socialistes mâconnais

Sylvie_Guillaume_PSMâcon_040520190002.jpg
Les socialistes mâconnais accueillaient Sylvie Guillaume hier, députée européenne et n°2 de la liste « Envie d’Europe » (PS, Nouvelle Donne, Place Publique et PRG) aux prochaines élections européennes. Pour l’occasion, un café-débat à la rencontre des associations de soutien aux migrants était organisé.

BENJAMIN DIRX : « Il faut bien prendre en compte la réalité économique et la réalité écologique »

Benjamin-DIRX.jpg
Suite à l’allocution présidentielle de jeudi dernier et concernant les mesures annoncées, alors que le mouvement des Gilets jaunes se poursuit, le député LaRem a bien voulu répondre à nos questions.

EUROPÉENNES – Laurence Lyonnais à Mâcon : « C'est l'Europe telle qu'elle se construit aujourd'hui qui prépare la guerre »

FI MACON LAURENCE LYONNAIS1.jpg
On le sait et on le dit souvent, l'idée originelle de l'Union européenne est née de la volonté de garantir la paix en Europe. Mais aujourd'hui, en 2019, pour la candidate de La France Insoumise, « c'est l'Union européenne telle qu'on nous la propose qui conduira à la guerre, en mettant les travailleurs en compétition. »

EUROPÉENNES - Julien Odoul (RN) : « Nous avons une chance historique de faire l’Alliance européenne des Nations, au service des peuples »

ODOUL EUROPEENNES MACON1.jpg
Le Conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est venu à Mâcon ce vendredi soir faire campagne.