samedi 28 mai 2022

santémentale (2).JPG

Ce vendredi a pris fin la semaine de promotion et de formation sur la santé mentale, initiée par la Ville de Mâcon.

Dans le cadre des Semaines d'informations sur la santé mentale (SISM), la Ville, via la mission santé, animée par Jacques Tourny, élu en charge de la santé et Laetitia Ponelle, responsable du service santé, ont mis en place une formation sur les dynamiques de groupe, autour du phénomène d'emprise pour agir sur la violence faite aux autres et / ou retournée contre soi.

Cette formation, qui s'est terminée ce vendredi à la salle Le Pavillon, était financée par la Ville de Mâcon, le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) et le FIPD (Fonds interministériel de prévention de la délinquance), suite à un appel à projets.

Dispensée par deux professionnelles de l'association re-SourceS et d'une relaxologue certifiée, cette formation a rassemblé 15 personnes, président(e) d'associations et acteurs de première ligne sur les quartiers prioritaires.

Les objectifs étaient multiples :

- Déployer sur les territoires des logiques de culture & de dynamique multi-partenariale pour appréhender une approche globale de la santé mentale dans l'ensemble des situations vécues.

- Former collectivement pour agir sur la violence faite à soi et / ou aux autres.

Mâcon-Infos a recueilli le témoignage de deux participantes et d'une intervenante sur le bilan de leur semaine :

Pour Anne-lise, éducatrice d'adolescents en difficulté :  « C'est une formation qui allie à la fois la théorie, la pratique, des jeux et de l'émotion surtout. Il y a une vraie dynamique de groupe qui se met en place. On apprend plein de choses. Il y a beaucoup de choses qui nous arrivent dès les premières minutes mais en même temps, les animatrices arrivent à mettre un bon esprit, de la bienveillance, de l'écoute et donc, on partage de suite un cadre rassurant. Pour ma pratique professionnelle, cela fait beaucoup cogiter. On se met immédiatement en positionnement de réflexion, de distanciation. Nous avons travaillé sur un cadre d'analyse des relations d'abus liées aux discriminations, à la différence. Le deuxième jour, nous avons analysé les relations au genre, la discrimination racine. Je n'en avais jamais encore aperçu l'importance. Le cadre de l'Envoll est vraiment très enrichissant pour une réflexion sur nos relations à la violence, aux abus, à tout ce que l'on peut ne pas percevoir aussi. Cela met en lumière beaucoup de choses. »

Pour Mélanie : « C'est une formation très enrichissante qui propose tout un panel de théories et de mises en pratiques concernant le cadre de l'Envoll qui est un concept qui vise à dépasser les normes sociales, sociétales. Les normes ne sont pas des lois, ce sont des choses que l'on s'impose à soi-même et que l'on impose aux autres. » 

Pour Geneviève, intervenante : « Nous avons animé ce groupe sur 2 modules avec beaucoup de satisfaction. L'Envoll, c'est le cadre qui permet de voir comment aller vers le mieux dans la vie avec une aile en appui, celle de la loi, et l'aile du lien qui est celle de la bienveillance et de l'ouverture. Voler sur ces deux ailes, sachant que si l'on n'est plus en appui sur le lien, sur la relation, l'empathie, l'écoute, il nous manque quelque chose. Et si l'on est que dans la loi et plus dans le respect des valeurs, il nous manque une aile. D'où l'idée de « Envoll » dans la vie, sachant que dans notre travail, nous parlons de postures libres. On parle de postures toutes puissantes, quand il n'y a ni loi, ni lien, de postures conformistes quand on se conforme à la norme sans faire trop de vague et de postures isolées quand on est rejeté en raison de sa différence. Donc, dans ce cas, on est sensible aux liens mais privé de la protection de la loi. Cela se joue ainsi dans un triangle qui s'appelle : « Le triangle de l'abus » et il faut en sortir pour aller en posture libre, s'envoler sur ses deux ailes. Aujourd'hui, c'était la dernière journée de formation essentiellement destinée à des travailleurs sociaux ou à des représentants de l'ordre public. À travers des exercices, des jeux, des expérimentations, des échanges, nous avons continué la présentation du cadre de l'Envoll pour être mieux dans la vie. »

Laetitia Ponelle s'est déclarée entièrement satisfaite de cette semaine.

M.A.

 

santémentale (1).JPG

 

JEUX DE SAÔNE-ET-LOIRE : La flamme est passée par Mâcon

Jeudi en fin d’après-midi, une douzaine d’élèves des collèges St-Exupéry et Notre Dame, accompagnés d’Elise Cabaton, présidente du Comité de l’UNSS, ont emmené la flamme des 9es Jeux de Saône-et-Loire de l’esplanade Lamartine jusqu’à l'hôtel du Département où les attendait une délégation.

GRAND SITE DE SOLUTRÉ-POUILLY-VERGISSON : L’Été en fête avec plus de 130 rendez-vous

Le département de Saône-et-Loire et l’équipe du Grand site de France ont lancé ce jeudi soir la saison estivale et dévoilé la programmation complète. Une nouvelle fois, il y en aura pour tous les goûts et tous les âges, avec quelques nouveautés à découvrir.

MÂCON : L’Amicale féline du Val Lamartinien lance un appel au bénévolat et à l’adoption

L’association de protection des chats continue son action sur le territoire mâconnais. Accompagnés par plus de 160 adhérents, mais seulement 6 bénévoles, Nicole et Michel Glatz, présidents, recherchent activement des familles pour leur prêter main forte et aider les chats abandonnés de la ville. 

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils inventent le 6ème doigt !

Découvrez vite leur belle invention, qui leur a valu un podium aux olympiades régionales des sciences de l'ingénieur.

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ? (2)

La suite de notre reportage photos sur la fête du jeu ce mercredi 25 mai

PHOTOS - Fête du jeu à Mâcon : Carambar, roudoudou, mistral gagnant ?

Un après-midi sans console, ordi ou télé c’est possible !

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS-AGGLOMÉRATION : Une exposition itinérante sur les violences éducatives à l’enfance

Lundi, la direction de la petite enfance de la MBA a lancé son projet de sensibilisation sur le thème des violences éducatives ordinaire (VEO) dans le cadre du schéma départemental des services aux familles de Saône-et-Loire.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : Plus de 4 700 entrées et 16 000 dégustations !

Après deux années d’absence, ce fut un retour en fanfare pour les Mâcon wine note ? 9ème du nom

MÂCON : Le collège Robert Schuman en musique et en poème à l’occasion de l’après-midi « Vivre ensemble »

Ce vendredi, la cour du collège mâconnais était en feu à l’occasion de l’après-midi « vivre ensemble ». Un événement fédérateur, sous la musique et les vers, le projet est réalisé dans le cadre de l’action « TOUS ENSEMBLE » réalisée chaque année sur l’établissement, afin de prôner le vivre-ensemble et la mixité culturelle.

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».