ARMEE TERRE CIRFA MACON GENERAL CHAVANAT.jpg

Le général en charge du recrutement dans l'Armée de terre à l'échelle de la France est passé par le CIRFA de Mâcon ce jeudi. Il a répondu aux questions de macon-infos. Entretien exclusif.

 

Parlez-nous de votre mission. En quoi consiste-t'elle exactement ?

Cette mission très particulière dure deux ans, pendant lesquels je visite les cent cinq CIRFA de France pour reconnaître le travail effectué sur le terrain, voir comment les sous-officiers s'y prennent avec leurs équipes, identifier les difficultés et les points forts, recueillir les avis et les encourager dans leur mission en partageant une vision.

Comme vous le savez, l'Armée de Terre recrute 15 000 personnes cette année encore.

Cet après-midi, je me rends au lycée militaire l'Autun pour visiter l'établissement. Le terrain est un pan essentiel de notre action.

 

Parlons des 15 000 postes. La campagne de communication a commencé par la mise en valeur des femmes. Quels sont vos objectifs ?

Nous n'avons pas d'objectif quantitatif. Aujourd'hui, l'Armée de Terre compte environ 12% de femmes. Si nous avons décidé de mettre les femmes en valeurs en début de campagne de recrutement, c'est pour leur dire qu'elles ont toute leur place dans l'Armée de Terre. Leur présence augmente dans les rangs, lentement mais régulièrement. Et comme dans le civil, leur nombre varie en fonction des métiers. L'idée est donc de les encourager à nous rejoindre, car nous avons un devoir d'équité.

 

Un passage dans l'Armée, comment le définiriez-vous pour donner envie aux jeunes de s'engager ?

Etre soldat, c'est vivre une aventure, une expérience de vie collective très enrichissante ; une expérience professionnelle aussi, au service d'une cause, qui donne donc des compétences et du savoir-être exploitables pour une seconde vie professionnelle.

Par ailleurs, les évolutions y sont possibles. 50% des officiers ont été sous-officiers. Et tous les officiers sont passés par la vie en section. Il ne s'agit pas de sortir de l'école et de se retrouver dans un bureau sans avoir éprouvé la vie de soldat. Nous sommes tous soldats avant tout. L'Armée reste au coeur du brassage social. Nous recrutons de sans diplôme à bac +5.

 

Une seconde vie professionnelle... que voulez-vous dire ?

Je veux dire que les militaires ne sont plus des militaires de carrière au sens ancien du terme. L'âge moyen dans l'Armée de Terre est de 32 ans. L'Armée est donc jeune. Elle est aussi contractuelle, à 75%. Il y a une vie après l'Armée, qui est de plus en plus un primo-employeur. Les compétences acquises sont de très hautes valeurs, recherchées par le privé.

 

Comment évoluera le recrutement dans les prochaines années ?

Comme tout le monde, nous prenons le virage du numérique. S'engager.fr est maintenant bien connu. Mais nous poursuivons la modernisation des outils avec l'arrivée prochaine d'une application et le développement du traitement des données, qui va se faire plus en amont. Ainsi, nous allons pouvoir anticiper encore plus et accompagner et orienter encore mieux. C'est une révolution dans le recrutement.

 

L'objectif des 15 000 recrues a été atteint l'année dernière ? En Saône-et-Loire, cela représente combien de recrues ?

Oui, objectif atteint. Pour la Saône-et-Loire, qui est un département plutôt rural, mais avec une forte attraction lyonnaise, ce sont une centaine de jeunes qui ont signé l'année dernière. Il faut savoir que votre département est intégré dans le secteur du GRSNE, à savoir le Groupement de recrutement et de sélection du Nord-Est, qui va, du Nord au Sud, de Mâcon à Dunkerque, et d'Est en Ouest de Strasbourg à Compiègne, ce qui représente vingt-deux CIRFA.

 

Pour terminer, les soldats de l'Armée de terre en renfort sur les manifestations de Gilets jaune, qu'est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que nous répondons sans état d'âme aux ordres du chef des armées, le chef de l'Etat. Mais je vous rassure, les unités sentinelles n'étaient pas sur des missions de maintien de l'ordre, absolument pas. Elles ont sécurisé les établissements publics, les institutions, pour libérer des gendarmes et des policiers qui ont pu, eux, assurer cette mission, qui est la leur, en renfort de leur collègues mobiles.

 

Propos recueillis par Rodolphe Bretin

 

 

CIRFA MACON GLE.jpg

 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Marie-Guite Dufay veut une grande révolution verte

BFC VERTE DUFAY.jpg
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques. Elle veut mobiliser jusqu'à 100 millions d'euros pour cette révolution verte.

CONSO - Energie moins chère ensemble : Les enchères inersées, ça marche

L'UFC Que choisir annonce de fortes économies par rapport aux tarifs réglementés

BOURGOGNE : Qui sera la prochaine Miss Bourgogne ? Réponse le 22 septembre à Autun !

MISS bourgogne 2019 4.jpg
L’élection aura lieu le dimanche 22 septembre à 15 h à la salle de l’Éduen à Autun. Quatorze jeunes filles venues des quatre départements vont concourir au titre de Miss Bourgogne 2019. Découvrez les candidates…

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La carte Avantages Jeunes 2019-2020 disponible à partir du 31 août

Elle permet à tous les moins de 30 ans de bénéficier de plus de 3 000 réductions et gratuités en Bourgogne-Franche-Comté. Elle propose de nombreux avantages facilitant leur autonomie : avantages culturels, sportifs, concernant les loisirs ou la vie quotidienne.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Appel à projets FIBOIS BCF et FIBOIS Grand-Est pour le Prix de l'innovation

Joignant leurs forces, FIBOIS Bourgogne-Franche-Comté et FIBOIS Grand-Est, interprofessions forêt-bois régionales, organisent leurs Trophées de l'innovation.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Quatre jeunes distingués aux finales mondiales des Olympiades des Métiers

OLYMPIADES METIERS _ BOURGOGNE.jpg
Deux podiums et une médaille d’excellence ont été obtenus en Russie par les représentants de la Bourgogne-Franche-Comté.

BOURGOGNE FRANCHE-COMTÉ : L’année scolaire 2019/2020 sera très favorable aux élèves de la région

RENTREE SCOLAIRE _ BOURGOGNE FRANCHE COMTE.jpg
En plus des vacances de Toussaint, de Noël, d’Hiver et de Printemps, les élèves de Bourgogne-Franche-Comté bénéficieront d’un week-end en plus, par rapport aux autres zones…

BOURGOGNE FRANCHE-COMTE : Mort accidentelle de trois militaires du 19e Régiment du Génie de Besançon en Guyane

60536_1_news.jpg
Les trois militaires seraient décédés lors d'une opération anti-orpaillage.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Objectif + 4000 emplois dans la filière touristique d'ici 2022

CONFERENCE TOURISME BOURGOGNE MACON - 13.jpg
C'est Mâcon qu'a choisi la direction du tourisme de la Région Bourgogne – Franche-Comté pour la 4ème conférence régionale du tourisme. Elle s'est tenue ce jeudi au cinémarivaux, sur le thème de l'itinérance.