CONFERENCE _ VAKOM.jpg

« Libérer le sens de l’humain autour de vous », c’est sur cette thématique que portait la conférence de Jean-Louis Fel, président-fondateur de la société de conseil en ressources humaines Vakom, hier soir au Château des Broyers.

Dans la salle, un public composé d’une soixantaine d’entrepreneuses.eurs indépendant.e.s, dirigeant.e.s d’entreprises, salarié.e.s et de responsables de franchises Vakom, à l’instar de Yves Pinaroli, dirigeant de Vakom à Mâcon.

C’est par une présentation de son propre parcours, depuis le groupe Leroy Merlin jusqu’à son entrée chez Vakom en 2016, que ce dernier ouvrit la conférence. « Je m’éclate à faire des rencontres formidables et je donne le meilleur de moi-même à chaque fois que j’interviens en entreprise », conclut-il.

L’une des activités-phare de Vakom est en effet d’accompagner les entreprises, TPE, PME et grands groupes, de tous secteurs, sur le plan des relations humaines entre salarié.e.s et entre les dirigeant.e.s et ses équipes. A ce jour, Vakom, dont le siège est à Rouen, totalise trois franchises à Mâcon, Annecy et à Grenoble, soit un total de quelque 70 salariés.

« La vie est trop courte pour travailler triste », affirma Jean-Louis Fel, en préambule. « On peut faire des choses sérieuses sans se prendre au sérieux ». Le ton était donné, avec pour maître-mot l’optimisme, qui selon Jean-Louis Fel, est le pivot des bonnes relations dans l’entreprise. « Depuis 2009, le mot qui a dominé dans l’entreprise est celui crise. (…), entraînant une crise de sens, donc de direction, de signification et d’utilité ».

« Cultiver l’optimisme » un facteur positif, selon Vakom, allant dans le sens d’un « management bienveillant et engageant ». Et pour favoriser « un environnement libérant et apprenant », ainsi que le « bien-être et la performance », une méthode intitulée « Optimisation du Potentiel Relationnel ». Cet outil, décliné par Vakom, repose sur « 4 G du haut débit relationnel », à savoir « gratitude », « générosité », « gentillesse » et « grandir ». Il s’agit par ailleurs de tenir compte de trois formes d’intelligence : cognitive, émotionnelle et relationnelle afin d’éviter les « situations relationnelles mal vécues » ou encore « éviter les comportements automatiques ».

Et pour clore cette conférence et en synthétiser le propos, une récompense « 5 G » a été remise à l’entrepreneur Frédéric Berger, dirigeant de la société Berger Fermetures & Menuiseries, basée à La Clayette et à Mâcon, pour sa dimension « générateur ».

Un cocktail attendait les participants, à l’issue de cette conférence de plus de deux heures.


Réactions à chaud

  • Emilie, entrepreneuse indépendante : « J’ai adoré. Pour avoir été dans de grandes entreprises, c’est bien souvent la dimension humaine qui manque en matière de ressources humaines, plus pragmatiques. Le relationnel est une dimension essentielle du management ».
  • Pour Ludovic, également indépendant : « Cela rejoint des choses que je pratique afin de donner du sens au travail ».
  • Pour Cécile, salariée : « C’était super. Vivant, drôle, captivant et pêchu».

Emmanuelle Berne

 En photo d'accueil : l'équipe de Vakom

 

 

Yves Pinaroli, dirigeant de Vakom à Mâcon

CONFERENCE _ VAKOM_04.jpg

Jean-Louis Fel, président fondateur de Vakom

CONFERENCE _ VAKOM_05.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_06.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_07.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_08.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_09.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_10.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_12.JPG

CONFERENCE _ VAKOM_13.jpg

CONFERENCE _ VAKOM_14.jpg

Frédéric Berger, dirigeant de Berger Fermetures & Menuiseries