MBA BUDGET 2019 VOTE.jpg

Le budget a été adopté jeudi soir par le Conseil. Le président Jean-Patrick Courtois a salué une « situation saine avec un excédant de 4,8 millions d'€ ». L'opposition a déploré des hausses de tarifs et un « tout pour la ville centre ».

 

 

Ce sont 25 millions qui seront affectés en investissement pour l'année 2019, au titre du budget principal. Pour le président, la priorité est aux projets économiques, précisant hier soir en propos liminaire que « nous ne pouvons pas nous satisfaire d'être déjà mieux lotis que le reste du territoire en matière d'emploi. Les derniers chiffres font état d'un taux de chômage de 7,2% sur la zone de Mâcon quand la Saône-et-Loire est à 7,8 et la France à 8,8. C'est le fruit de notre engagement pour l'emploi.

Sachez que sur les douze derniers mois, ce sont près de 400 emplois nouveaux portés par des implantations exogènes qui sont et seront créés.

Et je suis en mesure de vous annoncer de façon certaine qu'il y en aura plusieurs centaines d'autres d'ici la fin 2019. »

 

Saône digitale sur l'ancien site de l'usine Essex avec 1,2 millions de nouveaux crédits prévus pour réaliser les études préalables et les premières démolitions et aménagement des voiries des ZAE pour 1,5 millions d'€ sont les deux plus gros postes d'investissement.

La revitalisation du commerce de proximité pour le centre-ville et les centres-bourg aura une enveloppe de nouveaux crédits de 964 845€.

 

Jean-Patrick Courtois a également évoqué le projet « EcoCitiz » de l'immeuble Gambetta, qui a pour but de créer de grandes surfaces de travail pour proposer des « open sapces » et un espace de co-working, le tout en proximité immédiate de la gare SNCF. « Nous sommes en discussion avancée avec une société mâconnaise pour y implanter son siège international avec, à terme, une centaine d'emplois hautement qualifiés au centre-ville de Mâcon. »

Le coût de l'opération est estimé à 4,5 millions. Les études techniques sont d'ores et déjà lancées.

« Dès cet été » a annoncé le président, « nous allons lancer une étude pour élaborer un nouveau schéma de développement économique et d'accueil des entreprises sur MBA sur près de 9 mois, pour établir une feuille de route claire et pour aboutir à un plan d'actions partagé et chiffré. »

 

Si les projets économiques vont bon train, l'on sait que la qualité de vie est également essentielle pour l'installation d'entreprises. Celle-ci est améliorée notamment par le biais des établissements de la petite enfance, auquels la MBA accordera plus d'1 million d'€ de nouveaux crédits sur un programme global de 2,5 millions. 3 établissements vont bénéficier de ces crédit : la nouvelle crèche de Bioux, la nouvelle crèche des Blanchettes et la micro-crèche les Tilleuls.

Le Plan local de l'habitat bénéficie de 1,8 millions d'€ de nouveaux crédits.

L'aide au développement local des communes membres bénéficie de 843 203€ de nouveaux crédits pour financer des projets, s'ajoutant à une enveloppe globale de 2,6 millions.

 

Opposant méticuleux, Maurice Plassard a parlé d'« excédents pléthoriques » et d'« errements budgétaires », notamment au sujet du budget annexe du transport. 

« Au vu des excédents dégagés, les transports en commun pourraient être gratuits » a-t'il lancé, relayé par Eve Comtet-Sorabella et Domnique Jobart, pour conclure sur un « Tout est pour la ville centre dans ce budget. »

Les élus d'opposition venaient, quelques minutes avant, de proposer un amendement pour limiter l'augmentation des tarifs du centre aquatique et du conservatoire de 1% (proposée de 2% dans la délibération soumise au vote).

Voté par 14 conseillers, l'amendement a été rejeté. C'est donc bien une augmentation de 2% qui s'appliquera.

L'aire des gens du voyage est également concernée par cette augmentation.

 

Le budget principal en chiffres

En fonctionnement, le budget de la MBA est de 52 000 000 d'€. Le compte administratif 2018 s'établit à 45,9 millions en fonctionnement, pour 47,6 millions de recettes.

En investissement, le budget 2019 est donc de 25 000 000 d'€, quand le compte administratif 2018 s'établit à 9,5 millions.

Le résultat de clôture s'élève à + 5 280 574 d'€. Le résultat cumulé antérieur (excédent) se montait à 10 108 380 d'€.

 

Rodolphe Bretin