samedi 4 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

permaculture.jpg

Après avoir passé dix-sept ans dans l'armée de l'air, Claire Roux cherchait avec son mari, militaire réserviste, le meilleur pour leurs deux enfants. Passionnés tout deux par la nature et les jardins, chemin faisant en jardinant, en se documentant, ils ont découvert la permaculture.

Système de pensée, outil de conception, bien plus qu'une simple pratique de jardinage, la permaculture, ou culture permanente, consiste à observer la nature et à tenter de la copier.

Ce fut un déclic pour Claire : « Pourquoi ne pas vivre du maraîchage, mais pas sur un tracteur ? » Elle a donc entraîné sa petite famille dans l'aventure. Originaire de Charente, elle a observé plusieurs fermes de la région.

Les parents de Nicolas, son époux, ont mis à leur disposition un terrain de 3000 m2 qu'ils possédaient sur la commune de Sancé. La famille est donc venue s'y installer en juillet dernier. Comme Nicolas a aussi un autre travail près de Vichy, il aide Claire ponctuellement. La micro ferme maraîchère en bio intensif d'inspiration permaculturelle a été créée en janvier 2019. Elle est orientée vers la production de légumes, aromatiques et petits fruits, c'est-à-dire framboisiers, groseilliers et fraises.

 

Claire souhaite par la suite se lancer dans la culture de légumes anciens et de variétés plus atypiques, toujours en restant en circuit court pour deux raisons : vivre de ce métier et conserver la fraîcheur des produits cultivés sans engrais et sans produit chimique.

Le projet de vie du couple est de montrer qu'il est possible de cultiver uniquement avec des produits naturels et en laissant faire la nature pour reprendre le principe de la permaculture.

 

C'est beaucoup de travail, mais qu'est-ce que c'est gratifiant et plaisant de voir la graine se transformer en plante, puis en fruit, de vivre au contact de la nature et au rythme des saisons. Nous avons aussi la chance d'avoir nos familles à nos côtés.

 Claire

 

Le couple néo-paysan est en formation autodidacte via les réseaux sociaux, les livres de références, les fermes observées. « Nous copions un modèle existant que nous modifierons selon nos envies et notre terrain en tenant compte du micro climat », ajoute Claire.

Claire et Nicolas choisissent des plantes productives à multiple fonctions. Un exemple type avec la haie plantée. Des arbres fruitiers servent de brise-vent, d'abris pour animaux, de récoltes, le bois pour le chauffage ou pour des tuteurs. Ils utilisent également le low tech, des outils performants qui ne consomment pas d'énergie afin de préserver le sol.

 

Retour en images sur cette ferme maraîchère en plein essor.

M. A.

 

 

 Permacult (2).JPG

Nicolas et Claire

Photos : M. A.

Permacult (3).JPG

Permacult (6).JPG

Permacult (4).JPG

Des planches permanentes cultivées sous serre pour nourrir le sol en profondeur

Permacult (5).JPG

 Les graines de courgettes ont germé

Permacult (9).JPG

La haie

Permacult (8).JPG

Permacult (20).JPG

Permacult (10).JPG

Oyas, poterie d'irrigation

Permacult (22).JPG

L'oyas était déjà utilisée il y a 4 000 ans

Permacult (14).JPG

Sacs de cailloux pour plaquer au sol les filets anti insectes ou les voiles d'hivernage

Permacult (11).JPG

Allées en compostage de surface pour protéger le sol, principe fondamental en agro-écologie

Permacult (16).JPG

 Betteraves en partie intensive

Permacult (13).JPG

Permacult (15).JPG

Permacult (21).JPG

Cuves de récupération d'eau de pluie pour 40 m3

Permacult (17).JPG

Permacult (19).JPG

Culture de blé ancien

Permacult (1).JPG

Arbre fruitier

 

 

 

 

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

CORONAVIRUS : 20 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté, 911 personnes sont sorties de l'hôpital

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - « On observe les premiers signes de ralentissement de la croissance des cas de covid-19 en réanimation en Bourgogne-Franche-Comté » indique le communiqué du jour de l'ARS. 274 personnes sont toujours dans un état grave et en réanimation. Bilan du jour.

Coronavirus - Covid-19 : 60 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

Actualisé - 6 morts de plus en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire. Le nombre de personnes hospitalisées à Mâcon est en baisse ; il est en hausse à Chalon-sur-Saône. Depuis le 19 mars, 27 résidents d'EHPAD seraient décédés des suites du covid-19, dont 6 à Romanèche-Thorins et St-Ambreuil.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

PHOTOS : Pas besoin d'aller bien loin pour s'émerveiller

PRINTEMPS 2020 AVRIL CHARNAY - 16.jpg
Actualisé - Les très belles photos de Joseph, Marie T., Marie R. et Alain.

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.