jeudi 2 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

ROTARY_éloquence03052019_0001.jpg

C'est dans l'amphithéâtre Guillemin que le Rotary Club de Mâcon a organisé ce vendredi soir la troisième édition du concours d'éloquence des lycées.

Une soixantaine de lycéens ont participé aux éliminatoires de ce concours et ce soir 16 d'entre eux, 9 en pré-bas (1ère ou terminale) et 7 en post bac sont venus défendre leur chance. Le lycée Aubrac de Davayé a décidé cette année de présenter 30 élèves en demi-finales, considérant ce concours comme un exercice faisant partie du cursus scolaire, une décision dans l'air de ce qui sera instauré dans les examens en matière d'éloquence.

Les candidats ont le choix entre 3 thèmes : sciences et techniques, économie et société, littérature et philosophie.

De nombreux thèmes ont été tirés au sort cette année, entre autres, nos vieux un fardeau ?, faut-il inventer un nouveau monde social, nous devons vivre et pas seulement exister, voyager implique-t-il de se déplacer, internet est-il un espace de liberté, le seul mauvais choix est l'absence de choix... des sujets qui ont inspiré les différents candidats.

40 minutes pour préparer et 5 minutes pour s'exprimer. De nombreux critères sont pris en compte pour noter les candidats, parmi ceux-ci la présentation, le respect du temps, la gestuelle, la richesse du vocabulaire, la syntaxe, le style, la capacité de convaincre, les idées, la culture, les émotions. Les jeunes qui viennent des lycées Cassin, Lamartine, Ozanam et Aubrac ont bénéficié des conseils de leurs professeurs pour préparer leurs prestations.

Une délibération qui revient au jury composé de 7 membres : Eric Jallet, Procureur de la République (Président du Jury), Hervé Reynaud, adjoint à la culture, Eric Braillon, avocat ancien bâtonnier, Laurent Bollet, directeur du JSL Mâcon, Jean-Michel Dulin, Académie de Mâcon, Philippe Vancon, Ets Jacoulot, Xavier Renaud, Sté Renaud-Duby.

Chacun s'est félicité de la prestation de ces jeunes, de leur liberté de parole, de leur facilité d'éloquence avec sérieux ou humour, de l'expérience que leur apportera la participation à ce concours et de l'atout que constitue l'art oratoire pour la vie professionnelle.

Les vainqueurs :

Pré-bac

1er prix : Emma Rejol (Ozanam)

2ème prix : Maryam Bucchianeri (Ozanam)

3ème prix : Eda Nur Yilmaz (Lamartine)

Post-bac

1er prix : Pablo Galbes (Aubrac)

2ème prix : Manon Mangiavillano (Ozanam)

3ème prix : Sixte Brochot (Aubrac)

Les élèves ont reçu de nombreux lots : 1er, 2ème et 3ème prix : 500€ - 300€ et 100€ auxquels s’ajoutent livres, cadeaux, places de cinéma pour chacun des finalistes.

Le lycée Ozanam a été primé pour le plus grand nombre de prix.

Danièle Vadot

ROTARY_éloquence03052019_0005.jpg

Emma Rejol – Lycée Ozanam

ROTARY_éloquence03052019_0002.jpg

Maryam Bucchianeri – Lycée Ozanam

ROTARY_éloquence03052019_0006.jpg

Eda Nur Yilmaz – Lycée Lamartine

ROTARY_éloquence03052019_0007.jpg

Pablo Galbes – Lycée Aubrac

ROTARY_éloquence03052019_0008.jpg

Sixte Brochot – Lycée Aubrac

ROTARY_éloquence03052019_0009.jpg

Manon Mangiavillano – Lycée Ozanam

ROTARY_éloquence03052019_0010.jpg

les membres du jury

ROTARY_éloquence03052019_0011.jpg

Martine Marquet-Vinatier, présidente du Rotary Mâcon

ROTARY_éloquence03052019_0003.jpg

les représentantes des 4 lycées

ROTARY_éloquence03052019_0012.jpg

la remise des prix

ROTARY_éloquence03052019_0004.jpg

Rotariens, Professeurs, familles et amis sont venus encourager les orateurs

CORONAVIRUS : 232 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 229 personnes en réanimation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
12 morts de plus ces dernières 24h. 1,2 millions de masques ont été donnés aux hopitaux de la région.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour.

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

Coronavirus - Covid-19 : 43 décès en Saône-et-Loire ; 167 personnes sorties d'hospitalisation

7 personnes sont décédées en 24h dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.