samedi 4 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

 BASKET espm bilan.jpg

En finissant 8e de la saison régulière, l’ESPM a assuré son maintien malgré une hécatombe de blessures cette saison. Entre satisfactions et frustrations, le président de l’ESPM et le club sont déjà tournés vers la prochaine saison… Rencontre.

Quel bilan tirez-vous de cette saison ?

Un bilan mitigé ! Sur le plan sportif, c’est moyen. Ça fait trois années de suite qu’on a le même bilan en terme de classement et de résultats avec 12 victoires et 14 défaites. Mais le ressenti est diamétralement opposé. On a eu un groupe riche avec des gars qui ont joué le jeu jusqu’au bout et qui ont fait preuve de solidarité quand ça a été l’hécatombe de blessures. L’image renvoyée par l’équipe était beaucoup plus positive cette année.

C’est la grosse satisfaction ?

On a pu compter toute l’année sur des gars fiables, intéressants, compétiteurs qui ont fait preuve d’une grande solidarité devant l’adversité. Tout le monde, y compris le coach, a su aller chercher les trois victoires qu’il manquait pour se maintenir. On n’a pas été vraiment inquiets même si sur un plan sportif c’était vraiment compliqué avec ces six genoux gauches qui nous ont plombés la saison. On avait le potentiel, pas forcément pour jouer les deux premières places parce qu’elles étaient verrouillées par deux très gros clubs aux budgets hors normes, mais on pouvait jouer la 3e place avec Lyon So et Montbrison, ou être dans le top 5.

Toutes ces blessures expliquent ce bilan ?

On a aussi eu des défaites à une époque où on n’avait pas ou peu de blessés. Et ces défaites nous ont fait mal. Je pense à celles à Aix Venelles, contre Beaujolais à domicile ou au 8e de finale en Coupe de France. Au delà des terrains, cette mauvaise série en janvier-février a créé une distance entre les dirigeants et le coach. Il y a eu sans doute une perte de confiance mutuelle. Très tôt, le coach nous a dit qu’il ne voulait pas poursuivre, donc on s’est mis tout de suite en quête d’un nouvel entraîneur tout en ayant le souci sur la fin de l’année de ne pas perturber le groupe. On ne voulait pas de situation de conflit. Et le groupe a su faire le dos rond avec des matchs en opération commando.

On retient aussi cette saison la montée des jeunes du club…

Les jeunes du club ont montré qu‘ils pouvaient être de vrais relais. C’est important pour l’ESPM dans son ensemble de savoir que le lien peut être fait. Antoine Maillet et Thomas Revol ont montré du caractère, du cran et un peu l’insouciance qu’il nous fallait aussi. Ils ont tenu leur rôle pour faire souffler les titulaires. C’est quelque chose qui a été apprécié par le public et les partenaires. Aujourd’hui, le jeunes peuvent se projeter en se disant que s’ils poursuivent leurs efforts ils pourront un jour jouer en équipe première.

Si on met de côté ce facteur blessures, qu’est ce qui vous a manqué avec le recul pour finir dans le top 5 ?

Du budget ! On lutte avec des équipes qui ont un budget plus important que nous, y compris les équipes derrière nous qui ont parfois jusqu’à dix pros, des joueurs qui font que ça, ce qui n’est pas notre cas. Si un jour on veut arriver à cela sans pour autant perdre notre âme, il nous faut une augmentation significative du budget. C’est nécessaire et ça se fera progressivement avec le développement du tango business club le club de partenaires. Tout cela en étant à la fois réaliste, modeste et ambitieux.

Quels sont vos objectifs aujourd’hui ?

À moyen terme, on sait que notre potentiel se situe en N1 ou en tout cas jouer toute l’année le haut de tableau de N2 pour pouvoir continuer à proposer un spectacle de haut niveau sur l’agglo mâconnaise à notre public fidèle. Cette année, il ne nous a jamais fait défaut, on a toujours eu 1 000 personnes dans la salle, 1400 même contre Beaujolais. On sait qu’ils sont derrière nous, ils ont aimé l’état d’esprit des joueurs. On a un public qui nous dit « faites nous plaisir ». L’objectif pour la saison prochaine est donc d’être le plus proche possible des play-offs, sachant qu’on ne sait pas encore dans quelle poule on jouera. On demandera à être dans la poule sud car il y a moins de déplacements.

Le chantier de l’intersaison a déjà commencé avec le recrutement d’un nouveau coach…

On est en effet sur le point de faire signer un entraîneur, on communiquera sous une dizaine de jours, les choses sont en tout cas bien avancées. L’objectif est de monter en National 1 sous 3 ans et de s’en donner les moyens. Le coach qu’on a a pris est un signe d’une volonté d’aller plus haut. On espère qu’il nous apportera ce surplus d’expérience qui nous a parfois manqué sur certaines fins de match. Le basket se joue parfois à pas grand chose. On a perdu 8 matchs par moins de 6 points, si on rajoute de l’expérience sans les blessures, on sait que ça se joue à des détails.

Et côté joueurs ?

Quatre sont sous contrat : Thibault Chevigny, Damien Delabre, Aziz Dia, sur le flanc une partie de l’année il faudra donc le remplacer, et Martin N’Galoro. Philippe Haquet a resigné sur un poste 4. On est en négociation pour les autres joueurs comme Rudy Deal, Loïc Buchet et Jeremi Booth. Il est reparti aux Etats-Unis, on négocie avec son agent. Il a fait une très grosse saison donc il a forcément des sollicitations. On tient à le garder à voir si budgétairement on sera en situation de le faire.

En ce qui concerne le recrutement, il y a des priorités ?

On sait qu’on a parfois manqué un peu de niaque et de dureté pour nous imposer dans les ultimes secondes. On a parfois été un peu trop gentils, c’est souvent le balancier d’un groupe de mecs extraordinaires, d’un vestiaire super dans lequel il y a eu zéro conflit de toute l’année. Il nous a presque manqué un « bad boy », quelqu’un qui agace un peu, qui fait qu’on va gagner le match. Mais on va travailler progressivement. Le plus important était le coach pour construire la suite. On va aussi faire appel à un préparateur physique. En parallèle du recrutement, on aura un deuxième chantier, celui du budget. On travaille beaucoup avec la cellule partenaires et Jean-Claude Alainé pour rechercher des sponsors supplémentaires.

Propose recueillis par Delphine CRESSON

Photos matchs : Nathalie BRUNET

 

 

FORMATIONS_VITIVINICOLES_MBA_LYCEE_LUCIE_AUBRAC2.jpg

Jean-Philippe Lachaize, président de l'ESPM

basket_ESPM_45.jpg

 

 

 

BASKET : Un doux rêve de coupe d’Europe pour le CBBS

CBBS 02072020 - 1.jpg
1er rendez-vous post-covid pour les partenaires du CBBS, conviés ce soir à Edenwall. Partenaires privés et institutionnels étaient présents en nombre. Didier Orset, vice-président, a évoqué une très belle perspective. A voir aussi, les photos de la soirée.

BASKET – Jean-François Jaillet, président du CBBS : « On est là, on y va ! malgré les incertitudes »

JF JAILLET CBBS 25JUIN - 1.jpg
Le président du club de basket pro féminin de Charnay fait un état des lieux pour macon-infos. Il annonce un budget en légère baisse et une reprise des entrainements bien plus tôt qu'en situation normale. Des cas de covid dans le club ? Il répond aussi. Entretien.

BASKET (LFB) : Le CBBS mise sur la jeunesse avec Coralie Chabrier

CORALIE CHABRIER CBBS BASKET 2020 - 2.jpg
Quatrième recrue pour le club charnaysien en ce printemps confiné.

BASKET (LFB) : Vionise Pierre-Louis, 3ème recrue du CBBS pour la saison 2020-2021

Vionise 3.jpg
Au Charnay Basket Bourgogne Sud, les semaines se suivent et se ressemblent. Pour cette première de mai, entre deux jours fériés, le club bourguignon annonce l’arrivée de Vionise Pierre-Louis pour la saison prochaine.

BASKET (LFB) : Le CBBS entretient le lien sur les réseaux sociaux

CBBS VS FCB - 10.jpg
Alors que la continuité du championant LFB est encore incertaine, la commission communication poursuit sa tâche. Par ailleurs, les coachs et quelques joueuses ont re-signé pour la saison prochaine.

BASKET (LFB) - Charnay vs Basket Landes : La danse des canards

SPEAKER CBBS - 1.jpg
Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc

BASKET (LFB) - Charnay vs Basket Landes : Une réaction trop tardive !

CBBS_vs_BasketLandes_08032020_0014.jpg
Samedi, les Pinkies recevaient Basket Landes pour la 16ème journée du championnat.

LYCEE RENE CASSIN : L’Open UNSS basket 3x3 en présence de Laëtitia Guapo, n°1 mondiale de la discipline

Open UNSS 3x3 lycée Cassin (5).jpg
Le mercredi 12 février s’est déroulé l’Open départemental de basket 3x3 au sein du lycée, présence de notre la championne locale de la discipline, joueuse au CBBS. .

PRISSÉ : Vin’T’age Basket-ball challenge, quand les vins et le basket se marient…

PRISSE vintage challenge 2020 1.JPG
L’ESPM accueillera la 2ème édition du Vin’T’age Basket-ball challenge les 29, 30 et 31 mai à Prissé. Mâcon-infos a rencontré Patrick Met, kiné et ancien basketteur pro, mais aussi organisateur, qui présente l’événement…

BASKET : Jean-François Jaillet, président du CBBS, en appel au soutien de la MBA

Par voix de presse, il s'adresse à tous les candidats et toutes les candidates des communes de l'Agglomération.

BASKET - Charnay vs Montpellier : Le CBBS ne met pas de coup de Latte à Montpellier

SPEAKER CBBS - 1.jpg
Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau. A dévorer d'un bloc !

BASKET (LFB) - CBBS vs BLM : Les Charnaysiennes effacées face à Montpellier

BASKET CBBS MONTPELLIER 1901 - 7.jpg
Ce dimanche, les Pinkies recevaient le Basket Lattes Montpellier Méditerranée Métropole Association pour le compte de la 12ème journée du championnat de France. Ça ne s'est pas bien passé...

BASKET (LFB) : Mikaela Ruef rejoint le CBBS

Mikaela RUEF CBBS.jpg
Le Charnay Basket Bourgogne Sud a annoncé il y a quelques jours la blessure de son intérieure Jordan Moore.

BASKET (LFB) - Matthieu Chauvet : « À nous de progresser et de travailler pour assurer notre maintien »

CBBSvsVilleneuvedAscq_071220190022.jpg
Les Pinkies ont terminé l’année par une belle victoire à Nantes (69-80). Un premier succès à l’extérieur en LFB qui fait le plus grand bien avant la trêve. Matthieu Chauvet revient pour macon-infos sur ce succès et sur cette première partie de saison…

BASKET (LFB) - Charnay vs Villeneuve-d’Ascq : Quand l'Ascq se décline à toutes les sauces

CBBSvsVilleneuvedAscq_071220190001-1.jpg
Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc.