vendredi 3 décembre 2021

Dominique MARTIN-4437.jpg

(Charnay gagne alors que Toulouse perd). Le match vu par le speaker.

C’est par cette traduction…

…britannico-franco-speakeraise que je démarre cette chronique dominicale du "match vu par le speaker’’. Cette rencontre de haut-niveau sentait la poudre à des lieues. Comme il existe différentes définitions de lieue, je propose qu’une lieue soit égale à 4.8280 kilomètres.

Il suffit donc de prendre la distance Charnay-Toulouse sur Mappy, soit environ 600 kilomètres que l’on divise par 4.8280. Ce qui nous donne un résultat de 124 lieues et des brouettes. On peut donc clore ce dossier existentiel, en affirmant que sur 124 lieues et des brouettes, ça sentait la poudre. De perlimpinpin, aux yeux, ou d’escampette. Je vous laisse rayer les mentions inutiles.

Maintenant, pour les plus gentils de mes lecteurs, je vous laisse calculer, la même distance parcourue, mais avec les bottes de sept lieues de l’ogre du Petit Poucet. D’ailleurs, mon pote Papy ne dit plus ‘’le Petit Poucet’’, mais ‘’le gosse était constipé’’. Avis aux amateurs. Du coup, je m’égare (Montparnasse), et nous allons ce soir assister au match aller de la finale des play-offs d’accession en Ligue Féminine. Ah !! Ça ne rigole pas au Cbbs. On tape dans le haut-niveau. Joueuses roses contre joueuses violettes, ça sent le bouquet final ;-) cette histoire.

Encore un gros gros boulot d’organisation

Un grand bravo à la commission partenaire chère à Alain Cortambert, et à toute son équipe qui ont encore réussi un tour de force, en organisant cette soirée de gala en une semaine chrono. Encore une fois, tous ces bénévoles peuvent se féliciter. Bravo.

Tout était aussi parfait, même mieux que lors de la venue de Montbrison. Même le speaker avait sa place de parking réservée. Trop la classe le Cbbs. Un grand merci également à la municipalité de Charnay-Lès-Mâcon, marraine de la soirée, et qui a participé à l’évènement en installant un écran sous un chapiteau de plus de 150 places assises, afin que les spectateurs n’ayant pas pu entrer dans le Cosec, puissent tout de même suivre la rencontre. Belle initiative.

En effet, ceux qui pensaient venir assez tôt, ne sont pas arrivés encore assez tôt, car d’autres étaient arrivés encore plus tôt (comme le chien de Mickey). Le club se voit vraiment désolé de n’avoir pas pu faire entrer tout le monde. C’est la rançon du succès. Tant mieux, mais il va vraiment falloir penser à une salle plus grande. Je laisse les intéressés méditer (rannée) sur le sujet.

Un public venu en masse

Ouverture des portes à 18h00 pétantes. Ça faisait déjà la queue jusqu’au coin du Cosec, afin de s’approprier le fameux sésame, qui permettait d’aller s’asseoir dans les gradins. Rarement vu un tel engouement autour du Cbbs. On sent qu’il se passe vraiment quelque chose autour de ce club. C’est comme aux Galeries-Lafayette, où il se passe toujours quelque chose.

Pour éviter la cohue à la porte principale, les partenaires peuvent accéder par une autre entrée. Tout est bien préparé. 18h20, mon public adoré donne de la voix, et je commence à demander de se serrer un petit peu. La soirée va être chaude. 18h30, le Cosec est quasiment rempli. Il reste encore une heure et demie avant le coup d’envoi. Les spectateurs déjà tièdes répondent à mes sollicitations, et encouragent les Pinkies. La table de marque avec les hôtes de marque, que sont Monique, Véronique, Raymond, sans oublier ma copine Chinese, est prête à bondir, sifflet à la bouche et crayon à la main. Cécilie et Aurélie, les deux stateuses du club, qui avaient le choix entre le basket et la fête foraine, ont finalement opté pour le basket.

Éric à la musique, Fred aux lumières sont présents. Laure est à la caméra. Bilel, Pierre et Francis, nos youtubeurs, micros devant la bouche, et casques sur les oreilles, et non pas le contraire. Car, casque devant la bouche et micro sur les oreilles ne serviraient franchement à rien. Bravo à toutes ces personnes qui bossent pendant le match.

Des personnalités de haut-niveau sont présentes

Outre la municipalité de Charnay, fortement représentée, on peut croiser dans les travées du Cosec, Jean-Patrick Courtois, Président de Mâconnais-Beaujolais-Agglomération. La gente féminine élue en terre mâconnaise est remarquée, avec la présence des charmantes Claude Cannet, (j’adore la chemise de son mari), Christine Robin, et Florence Battard, qui sont des supportrices assidues du Cbbs. Et plein d’autres. Merci de m’excuser si j’en ai oublié.

Le basket de Saône-et Loire était représenté avec Thierry Berteau, Président du Comité Départemental 71 de basket. Et Dominique Juillot, Président de l’Elan Chalon qui est venu une nouvelle fois soutenir le club charnaysien.

Côté sportif, on pouvait noter la présence de la judokate Sandrine Martinet qui rentrait d’Azerbaïdjan avec une médaille de bronze autour du cou, de Barbara Barthet multi-championne du monde, d’Europe et de France et d’ailleurs de tirs progressifs, et de Maryvonne Icarre, championne du monde d’athlétisme vétérans. Merci à toutes pour vos messages de soutien.

Présentation des équipes

C’est devenu une habitude depuis quelques matchs, la présentation des Pinkies se fait sous le feu des projecteurs, et c’est à travers une haie de jeunes joueurs et joueuses, qu’elles font leur entrée, dans une ambiance digne des plus grandes salles françaises de basket. Ça en jette vraiment. On en redemande.

Hommage

Marc Jaillet nous a quittés cette semaine. Marco pour ses amis, était un ancien Président des JCM. Il s’est dévoué pendant des années pour ce club qu’il adorait. Il a transmis aux plus jeunes les valeurs du sport. Valeurs qui sont toujours d’actualité au sein du Cbbs.

C’est son fils Jean-François, qui est désormais à la tête du Cbbs. Marco aurait sûrement adoré voir son club évoluer au plus haut niveau. Une minute d’applaudissements lui est dédiée. Merci Marco, ce match est pour vous.

Coup d’envoi

Ce sont M. Jean-Louis Andrés, Maire de Charnay, et Stéphane Gérin Directeur de la société Joker, qui donnent le coup d’envoi de cette rencontre, devant un Cosec plein à craquer. Le Domaine Ferrand de Charnay, ainsi que le Domaine Condemine de Cercié, contribuent à la convivialité de cette soirée. Sans oublier les fromages Chevenet, le traiteur Ravassard, la vaisselle Praloc, la boulangerie Janot et le Moulin du Gastronome, tous fidèles partenaires du Cbbs. Un grand merci à vous tous.

Et c’est parti mon kiki pour quarante minutes de basket

Presqu’en moins de deux, Laetitia Guapo chope le ballon, et marque les deux premiers paniers de cette rencontre. Les toulousaines ne s’en laissent pas compter, et marquent un 5-0, en point de temps. Mais Johanna Cortinovis répond du tac au tac. Le tic-tac c’est pour la montre. Le toc-toc c’est pour entrer. Le tuc-tuc c’est pour l’apéro. Laissons donc le tac au tac pour Johanna.

Coup de mou partout. Deux minutes se passent sans aucun point. Brusquement, Mélanie Devaux en met deux, avant que Keylee Jensen n’en marque également autant (en emporte le vent) (8-7). Maud Stervinou, ex-joueuse de Landerneau, fait basculer le score, suite à deux lancers-francs réussis (8-9). Mais, Chloé, Laetitia, et Keyona mettent du pion et la fin du premier ¼ temps buzze sur le score de 14-9. Va pas être simple. Début du second ¼, Laetitia propulse un trois points devant une salle qui passe de calme à bruyante. La toulousaine Sylvie Gruszinski ne lâche rien en mettant quatre points de suite.

Les deux équipes s’observent, mais ce sont les mangeuses de saucisses qui remontent doucement au score (vénitien?). 19-14, puis 19-15, puis 19-17 et enfin 19-19. Laetitia joue à la tour de contrôle, met deux points. Avant que Keylee Jensen, qui n’est pas payée pour enfiler des perles, mais des paniers, ne mette quatre points de suite. (21-23) puis (23-23) et (23-25).

Décidément, les occitanes s’accrochent au score telles des huitres d’Oléron à leur bourriche. Un ultime panier de Johanna fait se terminer la première mi-temps sur un (25-25) pas piqué des vers. En parlant de vers, il est l’heure d’aller en boire un à la buvette, qui encore une fois est inapprochable. Tant pis, je vais me faire chauffer un mug de thé ‘’Jo Dassin’’. Comment ça ? Vous ne connaissez pas le thé ‘’Jo Dassin’’ ? C’est pourtant le meilleur des thés indiens. Où tu voudras.. Quand tu voudras..

Et le match reprend

J’éteins donc Radio Nostalgie, et je reviens à mes moutons Hautgaronnois. Il faut attendre 120 secondes (soit environ deux minutes), pour voir Mélanie balancer un missile parquet-panier à trois points, devant un public chaud comme un four à pain. Johanna suit le mouvement (30-25). Profitant de cette euphorie, le public se lance dans une Ola magnifique, qui fait plusieurs fois le tour des gradins. Bravo à mon public préféré. Tu es bien le meilleur de toute et au-delà de la région. Même pas perturbée, l’américaine de Toulouse continue de faire le job.

Les Pinkies ne lâchent rien, grappillent de l’avance, et c’est sur un magnifique trois points de Mélanie qui termine le ¼ temps comme elle l’avait débuté (de la majorité). De la plus belle façon donc (43-37). Le public est de plus en plus chaud et enthousiaste, et la tension monte d’un cran.

Le dernier ¼ temps sera décisif (en même temps, c’est le dernier)

En moins de temps qu’il n’en faut à deux chiens mariés pour partir en voyage de nonosse, les fans de Nougaro, Amélie Pochet, aidée de Sylvie Gruszinski réduisent le score à un petit point (42-43). Mais Keyona Hayes ne tremble pas pour réussir ses deux lancers francs. Irma Rhamanovic l’imite. Il reste plus de sept minutes.

La mangeuse de cassoulet Svenja Grunke ramène son équipe à 4 points (47-43). C’est sans compter sur Laure Belleville qui propulse un trois points, et qui relance l’ambiance dans un Cosec étouffant. Keyona en rajoute deux dans l’escarcelle. Irma et Keyona s’activent sous les paniers adverses. Il reste moins de deux minutes, les Pinkies mènent de sept points. La messe est dite, Edith.

Les toulousaines capitolent. Heu pardon !! Capitulent. Et c’est sur des doubles lancers-francs réussis de Laetitia, Mélanie et Laure, que le score passe à 70-55 sur le buzzer. (A noter le 100% de réussite aux lancers-francs pour les Pinkies). Un magnifique ban bourguignon (avec presque plus de voix pour moi) est entonné en chœur avec un public tout acquis à la cause pinkisienne.

Le tour d’honneur se déroule dans une ambiance de folie. Décidément, la couleur rose est toujours tendance en région mâconnaise.

Et ensuite ? Me demanderez-vous

La première manche est gagnée. Le second round se déroulera à Toulouse ce mardi à 20h00. A cette occasion, cette rencontre sera retransmise sur écran géant au Cosec, à partir de 19h00. Entrée gratuite.

En cas de victoire du Cbbs à Toulouse, le club charnaysien est assuré du titre de ‘’ Championnes de France’’ de Ligue 2 Féminine, et d’évoluer en Ligue Féminine la saison prochaine. Si Toulouse s’impose chez lui, une belle se jouera samedi 25 mai au Cosec à 20h00.

Bon allez, je vous laisse, faut que j’aille m’initier à la chanson ‘’Casser la voix‘’ de Patrick Bruel. Bonne semaine !!

Duel des scoreuses : Laetitia 20 pts, Keyona 17 pts et Mélanie 12 pts pour le Cbbs

Pour Toulouse : Keylee Jensen 17 pts et Sylvie Gruszinski 14 points

 

Rémy Mathuriau

Photos : Dominique Martin

 

 

Dominique MARTIN-0314.jpg

Dominique MARTIN-4346.jpg

Dominique MARTIN-4352.jpg

Dominique MARTIN-4484.jpg

Dominique MARTIN-4370.jpg
Dominique MARTIN-4377.jpg

Dominique MARTIN-4402.jpg

Dominique MARTIN-4409.jpg

Dominique MARTIN-4414.jpg

Dominique MARTIN-4422.jpg

Dominique MARTIN-4433.jpg

Dominique MARTIN-4441.jpg

Dominique MARTIN-4445.jpg

Dominique MARTIN-4453.jpg

Dominique MARTIN-4458.jpg

Dominique MARTIN-4478.jpg

Dominique MARTIN-4484.jpg
Dominique MARTIN-4475.jpg

Dominique MARTIN-4485.jpg

Dominique MARTIN-4494.jpg

Dominique MARTIN-4498.jpg

Dominique MARTIN-4503.jpg

Dominique MARTIN-4506.jpg

Dominique MARTIN-4514.jpg

Dominique MARTIN-4516.jpg

Dominique MARTIN-4527.jpg

Dominique MARTIN-4538.jpg

Dominique MARTIN-4548.jpg

Dominique MARTIN-4554.jpg

Dominique MARTIN-4559.jpg

Dominique MARTIN-4573.jpg

Dominique MARTIN-4602.jpg

Dominique MARTIN-4603.jpg

Dominique MARTIN-4606.jpg

Dominique MARTIN-4607.jpg

Dominique MARTIN-4618.jpg

Dominique MARTIN-4626.jpg

Dominique MARTIN-4644.jpg

Dominique MARTIN-4655.jpg

Dominique MARTIN-4667.jpg

Dominique MARTIN-4681.jpg

 

 

BASKET : Bon d’accord, l’Asvel c’est l’Asvel, mais les Pinkies méritaient ce match

Le match vu par le « speaker », la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET (LFB) : Le CBBS pas récompensé face à l’ASVEL

Samedi soir, le CBBS recevait, pour le compte de la 8ème journée de Ligue Féminine de Basket, l’ASVEL d’un certain Tony Parker qui a fait honneur de sa présence au public du Cosec de Charnay.

BASKET : Un panier gagnant pour l’ESPM avec Bureau Vallée !

Ce mercredi soir, l’Étoile Sportive Prissé Mâcon a réuni ses partenaires au magasin Bureau Vallée, route de Lyon à Mâcon, pour un moment convivial et la présentation d’un projet coopératif.

BASKET - Charnay/Landerneau : Les Bretonnes de Landerneau retournées comme des crêpes

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy, à dévorer d'un bloc, comme d'habitude.

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…