CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0062.jpg

Le match vu par le speaker, et les photos de la rencontre signées Dominique Martin.

C’était LA soirée à ne pas rater

Les 1200 billets d’entrée avaient été vendus en moins de 2 heures jeudi soir. Il faut dire que l’évènement en valait la peine. C’était la rencontre dont toute une commune, un département, une région parlait depuis plusieurs semaines et qu’il ne fallait surtout pas rater (à la menthe).

Après la victoire samedi dernier des Pinkies sur Toulouse, et une défaite trois jours plus tard, lors du match retour à Toulouse, la belle était évidente. Certains disaient que patati-patata lors du match à Toulouse. D’autres pensaient qu’elles voulaient absolument terminer cette saison sur une bonne note, et devant leur public. Peu importe, une belle était à jouer, et c’était ce samedi soir, et à domicile.

A 18h30 le Cosec était déjà plein

Un public souriant, sympathique, coloré et déjà chaud comme une femme qu’a la braise en Sicile, est venu pour encourager et soutenir ses joueuses préférées. Suite à dérogation, 200 chaises supplémentaires ont été disposées afin de grossir la capacité de ce Cosec. Ça sentait le chaudron en ébullition. Les partenaires, les élus arrivent et trouvent tous leur place. Les billets vendus par avance, évitent la cohue à l’entrée.

Mais il faut tout de même se serrer, afin de se tenir chaud. La fédé est représentée par Stéphane Kroemer, qui assurera la remise des médailles et trophées en fin de match. Tout est presque prêt, mais la soirée n’est pas finie Et les surprises vont arriver.

Garde à vous

Le secret avait été bien gardé. On m’avait mis dans la confidence. L’équipe de France militaire de basket, dont font partie Johanna Cortinovis et Laure Belleville, fait son entrée sous des applaudissements nourris. Belle surprise pour nos Pinkies qui ne s’y attendaient pas, malgré la puissance des réseaux sociaux. Merci les filles de ce soutien de dernière minute. Et bonne chance à vous cet été en Chine lors des Mondiaux. Encore merci !!

Le coup de Grizou

La seconde surprise avait un peu plus transpiré dans les travées du Cosec, mais rien n’était sûr. La police mâconnaise était sur les dents, et présente aux entrées de la salle. Viendra-t-il ou pas ? Donnera-t-il le coup d’envoi de cette finale ? Tout était possible. A vingt minutes du coup de sifflet, Antoine Griezmann himself, et en personne fait son entrée au Cosec, dans une explosion et un tonnerre d’applaudissements.

Invité par le Conseil Départemental, le champion du monde 2018, accompagnée de sa charmante épouse (tous les deux encadrés par un service d’ordre efficace) prennent place parmi les élus. Quelle effusion dans la salle. Tout le public voulait l’approcher, le toucher, l’embrasser, le selfier. Mais des consignes étaient données afin que personne ne bouge de sa place à quelques minutes du coup d’envoi. Le public enthousiaste, et obéissant a respecté ce moment. Merci à vous. Et un grand merci à Antoine d’être venu soutenir les Pinkies.

Et c’est parti mon kiki pour quarante minutes de basket

Je ne vais pas vous refaire tout le match comme d’habitude, mais un peu quand même. Mais sachez que les Pinkies partent devant comme des bombes. D’ailleurs, il me semble que j’ai rarement vu un coach pendre son premier temps-mort, aussi rapidement. Après 1’27 de jeu, et un 6-0 dans la vue, premier arrêt en gare de Toulouse. Ce qui est bénéfique, puisque les occitanes balancent un trois points.

Mais c’est sans compter (comme le fromage) sur la Guêpe charnaysienne, qui marque huit points d’affilée et sans coup férir (16-3). Chloé, puis Romane marquent à trois points devant un public fou de joie, qui n’attendait que ça. Fin du premier ¼ temps (22-13).

Ensuite, un écart de quelques points se maintient. Huit points d’avance, puis six. Attention. Laetitia veille au grain et passe à 12 points d’avance pour le Cbbs. Les Toulousaines ne lâchent rien, et collent aux fesses des Pinkies avec sept points de retard. Fin de la première mi-temps (35-28).

Mon premier est une voyelle, mon second ne rit pas jaune

(voyez avec Mâcon Infos pour la réponse)

Pendant que tout le monde part s’abreuver et se sustenter lors de ces quinze minutes réparatrices, j’en profite pour aller marquer mon territoire contre un mur à l’extérieur. Heureusement que les forces de l’ordre avaient autre chose à surveiller. Merci à vous d’ailleurs pour ce court moment d’échange sympathique d’avant match.

Et le match reprend

Rien n’est fait mes p’tits cadets. Il reste vingt minutes à jouer et les mangeuses de saucisses en veulent encore (pas des saucisses, mais du point). Mélanie ne rate pas sa rentrée, ni le filet avec un trois points venu d’ailleurs. Laetitia ne rate pas ses lancers-francs. La toulousaine américaine non plus. Et en moins de temps qu’il n’en faut à un speaker pour se piquer, l’écart regrimpe en flèche, et ne fléchit pas. Sur un panier de Keyona, le tableau affiche 47-30. Dix-sept points d’avance, ça cause. Un peu mon n’veu. Et là, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais les fans de Nougaro (autour du cou) passent un 9-0 aux Pinkies, qui fait passer comme un chti frisson dans mon public préféré. Le buzzer buzze sur le score de 47-39.

Le dernier ¼ temps sera décisif (en même temps, c’est le dernier)

A la reprise, les joueuses violettes collent deux paniers consécutifs, et hop-là 47-43. Houlà, ça ne sent plus trop la rose dans le Cosec rose. Johanna marque ses deux lancers-francs sans trembler. Svenja Grunke l’imite. Toujours quatre points d’avance pour les Pinkies. Johanna, puis Keyona sonnent la charge de la brigade légère (+8). Mélanie remet un trois points de folie. Laetitia, qui ne veut pas être en reste marque à deux points (58-47). Le Cosec pourtant étouffant décapsule une bouteille d’oxygène, et respire un grand coup. Il reste moins de quatre minutes à jouer dans cette grande finale. Keyona marque.

A 1’15 les hautes-garonnaises sont à 9 points derrière. La messe est-elle dite Edith ? A mon avis oui. Mais méfiance quand même. Irma marque. Mélanie marque (64-53). Il reste 26 secondes de jeu. A cinq secondes du coup de sifflet final, Prescilia chope le ballon, et va marquer le dernier panier de cette finale Cbbs-Toulouse. Le bœuf bourguignon a bouffé le cassoulet toulousain (merci Michelle). Buzzer !!

Les Pinkies sont champioooooonnes de France de Ligue 2 Féminine, et accèdent au plus haut niveau du basket féminin : la Ligue Féminine, et ses équipes de Lyon (celle de Tony Parker), Montpellier, Bourges, Landes Basket et les autres. De belles rencontres en perspective.

La soirée n’est pas terminée

Les deux équipes reçoivent leurs médailles et leur trophée des mains des élus. Tout le monde se félicite, se congratule, s’embrasse, s’étreint. Des photos sont prises devant un magnifique panneau “Championnes de France 2019’’. Antoine Griezmann pose souriant avec les Pinkies. L’émotion est palpable. On rit, on pleure. Laure et Johanna, terminant leurs carrières pros sont remerciées comme il se doit devant un public tout acquis à la cause du Cbbs. Des cadeaux leur sont remis. Leur maillot encadré leur est offert.

Après 25 ans de basket, les dirigeants du club ont décidé que le numéro 6 (celui de Laure) ne pourra désormais plus être porté par une autre joueuse. Chapeau et respect mesdames !

Un grand, grand bravo à toutes les joueuses qui ont fait du Cbbs ce qu’il est maintenant. Romane, Johanna, Laure, Chloé, Prescilia, Laetitia, Irma, Keyona, Mélanie et Sixtine, sans oublier Matthieu, merci de m’avoir et de nous avoir fait vibrer lors de cette magnifique saison. Je n’oublierai pas de remercier, et de féliciter les dirigeants du club qui ont fait un boulot formidable. Chapeau à Gilles et Nadine pour le temps passé tous les week-ends, à accompagner cette équipe aux quatre coins de la France. Un grand grand bravo à tous les bénévoles. C’est aussi grâce à toutes ces personnes que le Cbbs est arrivé à ce haut-niveau. Vous pouvez être fiers de vous.

Et je ne vais pas vous quitter sans remercier le formidable et magnifique public qui a su encourager et supporter les Pinkies lors de cette saison de folie. Mille bravos à vous tous. Le Cbbs compte déjà sur vous pour la saison prochaine. Merci aux nombreux lecteurs de la rubrique du “match vu du speaker’’ de Mâcon-Infos, qui attendent parfois le dimanche aprème pour lire ma prose. Merci à Annabelle, que j’ai zappé le dernier coup. Merci à Jean-Paul et Jacqueline, les cousins présents hier soir, pour la première fois. Merci à Viovio, ma nouvelle copine de Milly.

Et ensuite ? Me demanderez-vous

Vacances pour tout le monde. Malgré tout, les dirigeants du Cbbs vont continuer de travailler comme des malades, afin de continuer la préparation de la prochaine saison, qui s’annonce déjà riche en rebondissements. Des joueuses vont certainement quitter le Cbbs, des nouvelles vont sûrement arriver. Nous en saurons plus dans les prochaines semaines. Plein d’infos sur macon-infos. Bonnes vacances à tous, profitez-en bien. Bon dimanche et n’oubliez pas la fête des mères.

Duel des scoreuses :

Laetitia 18 pts, Mélanie 17 pts pour le Cbbs

Pour Toulouse : Svenja Greunke 17 pts et Isabelle Strunc 14 points

Rémy MATHURIAU

Photos : Dominique Martin

 

 

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0005.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0006.jpg

Un échange avec Sandrine Martinet-Aurières, championne paralympique de judo

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0004.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0007.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0002.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0008.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0009.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0010.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0011.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0012.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0013.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0014.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0015.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0016.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0017.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0018.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0021.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0022.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0023.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0024.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0025.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0026.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0027.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0028.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0029.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0030.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0032.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0033.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0035.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0036.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0037.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0038.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0039.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0040.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0043.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0044.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0045.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0046.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0047.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0048.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0049.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0051.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0052.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0053.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0055.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0056.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0057.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0058.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0059.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0060.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0061.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0063.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0064.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0065.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0066.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0067.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0068.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0069.jpg

CharnayvsToulouse_DominiqueMartin_25052019_0070.jpg