lundi 6 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

rencontre réalisateurs vidéo Lamartine Je filme mon metier (4).JPG

Trois élèves du lycée Lamartine ont participé au concours vidéo « Je filme le métier qui me plaît » et raconté leur expérience lors d’une rencontre, ce mercredi.

Sif-Dine Teth, Enzo Philibert (étudiants en Terminale STMG), Dominique Smaldone (terminale S) et leur professeure d’économie et gestion, Aurélie Jebari ont été présentés par la proviseure du lycée, Florence Battard. 

rencontre réalisateurs vidéo Lamartine Je filme mon metier (12).JPG

Je trouve que tous trois ont beaucoup de talent et que leur vidéo est d’une très belle facture. C’est une belle aventure. Au lycée Lamartine, nous sommes très attachés à l’ouverture, qu’elle soit sportive, culturelle, internationale car cela contribue à la formation de nos jeunes. Et c'est à la fois grâce aux élèves et aux professeurs. 

Il s'agit de la première fois que le lycée Lamartine participe à ce concours, avec pour récompense de recevoir une mention spéciale.

rencontre réalisateurs vidéo Lamartine Je filme mon metier (9).JPG

« C’est dans le cadre du cours de ressources humaines et communication que j’ai proposé à mes élèves de terminale STMG de participer au concours "Je filme le métier qui me plaît" et Sif-Dine Teth et Enzo Philibert ont accepté de le faire. Ensuite, j’ai fait intervenir un réalisateur de film documentaire pour leur faire part de son expérience. A son tour, le lycée les a aidés à suivre une courte formation en audiovisuel au centre de ressources pédagogiques Canopé de Mâcon. Par la suite, je n’ai fait que les encourager car ils étaient assez autonomes. Ils ont choisi de réaliser une vidéo originale dans le sens où ils n’ont pas interviewé un professionnel comme cela se fait d’habitude dans ce concours, mais ont joué eux-mêmes le rôle du professionnel. Ils ont chacun fait une belle part à leur créativité » explique Aurélie Jebari.

Les deux élèves ont ensuite fait appel à leur collègue Dominique Smaldone qui pouvait réaliser les enregistrements et le montage son du court-métrage, ainsi qu’à Marie Ruggieri, une collégienne qui suit une formation d’actrice dans la même école d’arts du spectacle de Mâcon que Sif-Dine Teth.

« A la base, nous voulions faire cette vidéo sur un métier qui ne nous plaisait pas forcément mais nous intéressait, celui d'éboueur. Mais c’était trop difficile, nous n’avions ni le temps, ni les moyens. Donc, nous avons choisi un métier que nous connaissons et qui nous plait, celui d'artiste car j’aimerais beaucoup en devenir un et je connais beaucoup de choses dans le domaine. L’idée nous est venue de mettre l'accent sur la musique, la comédie et la danse » précise Sif-Dine Teth.

Ce dernier considère que le plus difficile a été de rassembler les moyens techniques pour réaliser une vidéo qui soit au niveau du concours en termes de qualité de réalisation : « Nous étions tous des novices dans le domaine. Sans le travail et l’effort de Dominique, nous n’aurions jamais eu un son d’une si bonne qualité. Le premier tournage, qui a duré 8 heures, n’a servi à rien et nous avons dû tout jeter à cause des lumières du foyer de Replonges qui n’étaient pas top. Nous avons recommencé le tournage et avec une équipe moins nombreuse, nous avons réussi à tourner l'intégralité du film en 3 heures. Il faut préciser que nous avons filmé avec des téléphones dernier cri, mais également très chers. »

rencontre réalisateurs vidéo Lamartine Je filme mon metier (18).JPG

Sif-Dine Teth

La journée de gala à Paris a été fantastique ! Nous ne l’oublierons jamais. Nous devons remercier le lycée de nous avoir aidés à y aller.

Après le baccalauréat, Sif-Dine Teth souhaite continuer sa formation à l’école des arts de la scène. Enzo Philibert et Dominique Smaldone aimeraient continuer leurs études en BTS audiovisuel.

Sur plus de 1 000 projets vidéo présentés au concours au niveau national et international, seuls 770 projets ont été sélectionnés pour la phase finale et parmi la centaine récompensée au gala du Grand Rex de Paris (le 21 mai dernier), se trouvait également le court-métrage des élèves du lycée Lamartine de Mâcon qui a reçu une mention spéciale.

Le concours pédagogique « Je filme le métier qui me plaît » est une initiative privée, née il y a 12 ans, « ouverte à tous les élèves, étudiants, stagiaires, avec leurs professeurs de collège, lycées d’enseignement général et technologique, lycées professionnels, lycées agricoles, universités, IUT, CFA, centres de formation en France ou établissements français à l’étranger, écoles de la deuxième chance, maisons familiales et rurales, avec leurs animateurs de missions locales, associations d’insertion, clubs vidéo, cyberbases, PIJ, PAIO, maisons de l’emploi, cités des métiers, Pôle emploi. »

Les jeunes participants sont invités à réaliser en équipe, à travers un projet pédagogique mené avec un adulte référent, une vidéo de 3 mn sur un métier : un métier qu’ils veulent découvrir, qu’ils croient connaitre.

Cette année, le président du jury était Jean Dujardin, acteur, humoriste, scénariste, réalisateur et producteur de cinéma.

Le comité de parrainage était composé de quatre personnalités : le réalisateur Costa-Gavras, la journaliste Tina Kieffer, le médecin et explorateur Jean-Louis Etienne, le journaliste et écrivain, François de Closets.

Cristian Todea

 

 Photo d'accueil: Aurélie Jebari, Enzo Philibert, Dominique Smaldone, Florence Battard et Sif-Dine Teth

 

 

 

rencontre réalisateurs vidéo Lamartine Je filme mon metier (7).JPG

Enzo Philibert et Dominique Smaldone

générique film lycée lamartine.jpg

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abris d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement.

Coronavirus - Covid-19 : 65 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

CARTE COVID.jpg
Actualisé - C'est 2 de plus en 24h. Le point complet de la jounrée du 05 avril avec le communiqué de l'ARS. A voir aussi, les cartes qui permettent de comparer la situation en Saône-et-Loire par rapport au reste de la France.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS : 18 morts de plus en Bourgogne-Franche-Comté à l'hôpital, 31 personnes de plus sont rentrées chez elles

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé - L'ARS annonce dans son communiqué du jour 341 décès à l’hôpital depuis le 12 mars et 224 en établissements médico-sociaux depuis le 19 mars. C'est deux morts de moins ces dernières 24h en milieu hospitalier.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

VIOLENCES INTRA-FAMILIALES : Les Femmes solidaires rappellent les gestes barrières

CPViolenceslesgestesbarrieres(1) (1).jpg
Face aux violences, mettons en place ce geste barrière...

SAÔNE-ET-LOIRE : L'UMIH 71 alerte élus et préfet pour « enrayer un désastre économique »

Le président Patrick Revoyre s'est adressé ce jour par mail aux parlementaires, conseillers départementaux, préfet et sous-préfets. En voici l'intégralité.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Comment ça se passe pour les soignants.es ? Ce que rapporte Force Ouvrière

« Ce 27 mars 2020 se tenait une réunion d’étape entre la direction et les organisations syndicales représentatives au Centre Hospitalier de Mâcon », indique le syndicat FO, qui précise que « plus de 50 agents ont été contaminés, avec 2 hospitalisations ».

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Covid -19 : Des entreprises artisanales contribuent à la solidarité nationale

La Chambre des métiers et de l'artisnat recense les artisans en capacité de produire du matériel sanitaire

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Roland De Varax : « Nous assurons au mieux, avec de la débrouille »

ROLAND DEVARAX HOPITAL MACON - 1.jpg
Praticien hospitalier en réanimation médicale, chef du service de réanimation et président de la Commission Médicale d'Etablissement à l'hôpital de Mâcon, Roland De Varax a répondu à nos questions cet après-midi, au téléphone, sur la gestion de crise covid-19. Il exprime également sa colère vis-à-vis de l'Etat. Interview.

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.