mercredi 29 janvier 2020
  • JPO2020 LYCEE LAMARTINE MACON.jpg
  • COLLECTE SAPINS 2020 MBA 225 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg
  • DECATHLON MACON TROCATHLON 2019223 - 1.jpg

MANIFACTURE D'IDEES _ LANCEMENT1.JPG

La 8e édition du festival de la Manufacture d’idées a été lancé hier soir dans la salle du Tinailler du château d’Hurigny.

Emmanuel Favre, Dominique Deynoux, maire d’Hurigny et Stéphane Guiguet, conseiller régional, ont réaffirmé leur attachement à ce festival. Emmanuel Favre, directeur du festival, a « remercié tous ceux qui aident à son déroulement dans un lieu périphérique et il faut un combat permanent pour que ce festival dure ».

Il a détaillé les thèmes retenus pour chacune des journées, avec comme thème principal « Formes de vie » pour inventer de nouvelles alternatives afin de continuer à vivre dans ce monde désormais instable et repenser les relations humaines et non-humaines. Les nombreux intellectuels invités jusqu’à dimanche aideront les festivaliers à réfléchir. Dominique Deynoux et Stéphane Guiguet ont affirmé leur soutien à ce festival. La salle était comble.

Lors de cette soirée, quatre invités étaient sur la scène : Anna Tsing, anthropologue, enseignante à l’université de Californie, Maylis de Kerangal, romancière, pour l’animation, Xavier de la Porte, journaliste à l’Obs et pour la traduction, Fabienne Gondranr.

Le débat se déroulait autour du livre d’Anna Tsing, Le champignon de la fin du monde, à propos du matsutake, champignon qui ne pousse que dans les forêts détruites. Une manière pour elle de s’intéresser au vivant et au non-humain mais aussi aux travailleurs précaires qui dans l’Oregon cueillent ce champignon. Pour preuve le sous-titre du livre : Sur la possibilité de vie dans les ruines du capitalisme.

Maylis de Kerangal a lu en introduction quelques pages de ce livre.

Pourquoi cette conversation entre deux personnes qui ne pratiquent pas le même art : un rapport de lectrice, une narration descriptive qui permet de comprendre les bouleversements de ce monde ?

  • Questions à Anna Tsing

- Qu’est-ce qui vous a amené au matsutake ?

Je cherchais une marchandise mondiale qui ne soit pas règlementée. Moi-même, j’ai été très étonnée par l’odeur et la passion qui vous dévorent quand vous en trouvez un, certainement. A une certaine époque, ce champignon était le plus cher du monde au Japon. Il est devenu rare et les gens se sont précipités pour le ramasser. Mais ce qui est intéressant, c’est que comme beaucoup d’organismes, ce champignon ne pousse pas seul. Il se nourrit des racines de certains arbres et les nourrit en retour. Ce champignon pousse sur des sols pauvres.

- Que raconte ce champignon ?

Ce champignon me permet de penser le monde où nous sommes. Nous avons surexploité des terres et ce champignon pousse dans ces ruines, donc il m’intéressait. Avec sa cueillette dans les terres de l’Oregon par des travailleurs précaires, il s’agit peut-être de repenser la dépendance entre les espèces : champignon + arbre + humain forment une symbiose.


Maylis de Kerangal

Ce livre est une forme d’initiation : on entre dans un livre joyeux puis on va dans l’Oregon, ce qui lui donne une puissance politique avec l’idée que la précarité est désormais un état du monde. Il y a dans cette écriture quelque chose de très nouveau. C’est une écriture qui collabore avec des lexiques plus littéraires, une écriture de la description.

Parlant de son livre La naissance d’un pont, je pense que je fais des romans parce que j’avais envie de connaître le monde auquel ma vie ne me donnait pas accès. Je lis tout ce qui peut se publier dans les sciences humaines et sociales, ceci me porte aux portes du roman. Je suis engagée dans la description du monde économique réel. La théorie doit naître du travail de la description, du travail d’enquête, la recherche permet de trouver ce qu’on a essayé de comprendre.

Ce qui est fascinant dans le livre d’Anne Tsing, c’est le rythme, le calme, l’empathie autour de ce champignon qui fait monter l’émotion.

- Le terme est « politique » pour ce livre ?

D’accord pour cette notion de politique car le livre peut inciter à s’interroger sur ce qu’on n’a pas fait. Avec des alliances différentes, on pourrait récréer un monde vivable. Aujourd’hui, le monde est de plus en plus terrifiant mais il faut distinguer des espèces vivables, on les trouve dans ces espaces entre humains et non-humains.

- Vous ne demandez pas de sortir du capitalisme ?

Je suggère que nous sommes déjà sortis du capitalisme. Nous ne sommes pas autant asservis au capitalisme qu’on le croit. Il y a un geste politique dans ce livre qui n’est pas insurrectionnel.

Une soirée d’ouverture qui a lancé le débat sur les formes de vie.

 

Photo d'accueil : Stéphane Guiguet, Dominique Deynoux et Emmanuel Favre

 

Danièle Vadot

 

 

MANIFACTURE D'IDEES _ LANCEMENT3.JPG

Xavier de la Porte, Maylis de Kerangal, Anna Tsing, Fabienne Gondrand

 MANIFACTURE D'IDEES _ LANCEMENT2.JPG

 

 

 

MÂCON : Les funérailles du paritarisme mises en scènent par le SNU-ipp71

CAPD MARDI MOI MACON FONCTION PUBLIQUE - 5.jpg
Le 1er syndicat des enseignants du 1er degré, le SNU-ipp71, avait donné rendez-vous ce mardi midi devant le siège de l'Académie, à la cité administrative de Mâcon, pour une cérémonie un peu particulière. C'est un "mardi noir pour la fonction publique" ont estimé les manifestants. Actualisé : le DASEN a confirmé la disparition de la CAPD et envisage des modalités de dialogue différentes, à…

MÂCON : L’histoire de la danse baroque racontée au musée des Ursulines

MACON conf massin 2.JPG
Le musée des Ursulines s’est associé au prochain spectacle de danse qui aura lieu sur la scène du théâtre de Mâcon en proposant une conférence de Béatrice Massin, chorégraphe, sur la danse baroque.

SAINT-VINCENT TOURNANTE : La 76ème édition, à la hauteur de toutes les attentes

Saint vincent tournante 2020.jpg
Plus de 80 000 personnes ont déambulé les 25 et 26 janvier dans les rues de la Capitale des Grands Crus, Gevrey-Chambertin, décorée aux couleurs des arômes du vin, thème de ce millésime 2020 réussi.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Le nombre de demandeurs d'emploi en baisse au 4ème trimestre 2019

La DIRECCTE et Pôle emploi publient ce jour une note conjointe sur l'emploi au 4ème trimestre 2019.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : La salle des sports est opérationnelle !

INAUGURATION SALLE DES SPORTS _ LA CHAPELLE12.JPG
Habitant.e.s de la commune, associations sportives, élu.e.s sont venu.e.s inaugurer la nouvelle salle des sports, construite près du collège Condorcet, ce samedi matin.

MUNICIPALES 2020 - Laurent Voisin : « Notre liste Charnay au coeur a envie de servir la ville »

Laurent_Voisin_réunion_travail_25012020_0002.jpg
Ce samedi, à l’issue d’une réunion de travail avec ses colistiers, Laurent Voisin, tête de liste “Charnay au Cœur” a organisé une conférence de presse pour présenter sa liste et son programme.

MACON : Opération portes ouvertes pour les BTS du lycée Lamartine

Lycée_Lamartine_portes ouvertes BTS_25012020_0005.jpg
Alors que les élèves de terminale commencent à faire leurs choix d’orientation sur Parcoursup, le lycée Lamartine a ouvert ses portes ce samedi pour présenter ses sections BTS aux futurs bacheliers.

MÂCON : Plus de 300 personnes à la manifestation contre le projet de réforme des retraites

Manifjan.jpg
Forte mobilisation dans les rues de Mâcon ce vendredi pour dénoncer la retraite à points.

COLLEGE SAINT-EXUPERY : Un forum des métiers pour les élèves de troisième

forum métiers collège Saint Exupéry 2020.jpg
Une soixantaine de stands accueillaient aujourd‘hui les 177 élèves de troisième avec des professionnels issus de divers domaines d’activité mais également représentant quelques établissements d’enseignement et d’apprentissage du département.

COLLEGE BREART : Rencontre avec l’artiste Ted Nomad

Snapchat-1128294992.jpg
Les élèves qui suivent le projet contre le racisme "Joséphine Baker", dans le cadre de l'option Littérature et Société ont reçu la visite de Ted Nomad, « street artiste » mâconnais et ancien élève de Bréart.

MÂCON : Piquet de grève ce matin devant la caisse primaire d'assurance maladie

PiquetGreV (1).JPG
À l'appel de l'intersyndicale, une dizaine de personnes a bravé le froid glacial ce vendredi matin devant la CPAM de Mâcon pour dénoncer le projet de réforme des retraites par points.

MACON - Réforme des retraites : Les enseignants mobilisés, la nuit !

action protest enseignants Macon (32).JPG
Plusieurs dizaines enseignants d’écoles, collèges et lycées du département se sont réunis ce soir au collège Saint-Exupéry pour une occupation symbolique de l’établissement, et une partie y passera la nuit.

MACON : Le Préfet de Saône-et-Loire salue le travail des forces de sécurité en 2019

voeux 2020 préfet 71 forces ordre.jpg
Jérôme Gutton a réuni ce mardi les représentants des forces de l'ordre et de secours pour la traditonnelle cérémonie des voeux à ces professions si particulières.