mercredi 15 juillet 2020
  • MACON PREND SES QUARTIERS ETE 20203 - 1.jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

AURELIEN DUTREMBLE RN MACON2 - 1.jpg

Il fut une époque où le candidat du Front national faisait un score honorable à Mâcon sans faire campagne, sans même afficher son visage sur les panneaux électoraux officiels.

Puis il y eu une candidate FN, assumée comme tel, Corinne Mossire, aujourd'hui conseillère municipale, mais qui a laissé tomber son étiquette frontiste.

Cette fois, pour 2020, au Rassemblement national, on se prépare, on veut gagner des terres, gagner le coeur des Mâconnais. Aurélien Dutremble, natif de St-Rémy, 40 ans, 3 enfants, formation de cuisinier, ancien militaire, Casque bleu (une OPEX au Liban notamment, à St-Barth et St-Martin), passé par le privé, aujourd'hui responsable d'unité à la résidence d'accueil et de soins à Mâcon, se lance dans la bataille, « avec une liste qui sera d'ouverture » dit-il. « Ouverture à gauche aussi. » précise-t-il.

« Nous allons créer un collectif pour rassembler sur le Mâconnais et être en capacité d'avoir des listes dans toutes les villes où on le pourra. » A terme, dès septembre, ce collectif prendra la forme d'une association qui sera porteuse des idées développées par la liste en question.

Pour l'heure, pas de nom, pas de slogan, pas de tête de liste déclarée. « Nous ouvrons les discussions et l'appel au rassemblement  sur le Mâconnais, ce soir, avec une dizaine de personnes. Nous visons aussi les élections départementales et régionales. Nous savons que nous pouvons prednre la Région. On n'est pas passé loin la dernière fois. 

Evidemment, nous avons le soutien du RN, mais tout reste ouvert, y compris la tête de liste pour les municipales. RN ou pas, nous verrons en temps voulu. Quoi qu'il en soit, oui, le RN est avec nous, j'en suis adhérent. »

De son engagement politique, il évoque son investissement au bureau du FN en 2015, pour les élections départementales. Plus avant, un vote UMP, un seul et unique. En 2002, ce sera le FN. « On sait depuis longtemps que le nouveau clivage politique en France est mondialistes/nationaux. La gauche et la droite, c'est fini. Les Européennes nous l'ont encore montré. Mon camp est celui des nationaux. » 

Lors de ce point presse, il fut évidemment question du maire sortant (pas déclaré candidat : NDLR). « Dès lors que Jean-Patrick Courtois a appelé à voter pour Macron au deuxième tour de la présidentielle, il est dans l'autre camp. »...

Pour autant, Aurélien Dutremble pense possible des ralliements de membres de la majorité... Là encore, il s'est bien gardé de donner des noms.

En attendant septembre, il promet d'accentuer le travail de terrain : « Nous allons tracter, rencontrer les Mâconnais dans les immeubles, sur le marché, nous rendre visible, nous faire connaître. »

Rodolphe Bretin

 

 

 

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...