Chevenet.jpg

Le plus grand producteur de fromage de chèvre d'Europe a aménagé son exploitation du Nord mâconnais pour répondre au mieux au bien-être de ses bêtes.

Depuis son installation en 1986 en deux structures distinctes, la SARL Chevenet spécialisée dans la fabrication fromagère en AOP et la commercialisation et la SCEA de la Baratte orientée vers l'élevage caprin et la production végétale, Thierry Chevnet n'a cessé d'accroître ses activités.

Après l'agrandissement et la modernisation de sa fromagerie d'Hurigny en 2016, c'est à St-Maurice-de-Satonnay que des travaux d'extension ont été entrepris fin 2018. Le nouveau bâtiment abritant le troupeau de chèvres, de race majoritairement alpine avec quelques poitevines, a été achevé en avril 2019.

Thierry Chevenet a accueilli ce vendredi de nombreux.ses invités.es, dont les maires des communes avoisinantes : Jacques Robin pour Saint Maurice de Satonnay, Hélène Friat, Laizé, Dominique Deynoux, Hurigny, également vice-président de la MBA, et Catherine Fargeot, Conseillère départementale du canton d'Hurigny, ainsi que le sénateur Jérôme Durain, pour l'inauguration de l'extension de ce nouvel enclos.

 

C'est un site qui a été conçu avec la préoccupation que nous avons depuis toujours, et qui correspond pleinement aujourd'hui à un enjeu sociétal : celui de préserver la qualité de vie des animaux, le bien-être animal et le respect de la nature. Nous travaillons sans engrais chimique, sans antibiotique, ce qui est fondamental pour nous. Cela permet d'avoir un troupeau très important dans des conditions écologiques. Par ailleurs, nos chèvres sont cornues, ça n'existe nulle part ailleurs. Tout a été conçu pour qu'elles travaillent un peu comme dans un alpage. Elles ont tout à volonté. On leur demande juste de venir se faire traire deux fois par jour.

Nous aurons 1 400 chèvres laitières d'ici l'automne, 1 500 au printemps prochain. C'est le site le plus important d'Europe en transformation fromagère avec des méthodes d'élevage uniques.

Thierry Chevenet

 

Le montant de l'investissement pour cette extension s'élève à 850 000 euros. Ce qui a permis de créer un emploi à plein temps et l'embauche d'une apprentie. Une associée a également été recrutée afin de préparer la transmission de l'exploitation.

La superficie occupée représente 3 500 m2 de chèvrerie et 2 000 m2 de bâtiment divers, soit plus de 5 000 m2 sur le site. Le cheptel, 400 chèvres actuellement, atteindra donc 1 400 à la fin de l'été. 1 000 naissances sont attendues courant août !

« Cette exploitation est une vitrine de notre savoir-faire, de ce que l'on peut faire sur un gros élevage en terme de maîtrise de la qualité de production et du respect de la nature et de l'animal », a ajouté Thierry Chevenet.

M.A.

 

 

Chevenet (1).JPG

Photos : M.A.

Chevenet (11).JPG

Chevenet (15).JPG

Ancien bâtiment

Chevenet (18).JPG

Chevenet (16).JPG

Chevenet (17).JPG

Chevenet (19).JPG

 Chevenet (20).JPG

Thierry Chenvent aux côtés de Natalia, vétérinaire et associée

Chevenet (22).JPG

Le rotolacteur, durée 3 minutes

Chevenet (23).JPG

Chevenet (7).JPG

Stockage du lait

Chevenet (9).JPG

Chevenet (24).JPG

Complément alimentaire sous forme de granule

Chevenet (3).JPG

Nouveau bâtiment

Chevenet (26).JPG

Chevenet (29).JPG

Chevenet (33).JPG

De gauche à droite : Hélène Friat, Jacques Robin, Catherine  Fargeot, Jérôme Durain,

Thierry Chevenet et Dominique Deynoux