dimanche 9 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

OPINION emorine omc.jpg

Communiqué :

 

Le sénateur Jean-Paul Emorine s’inquiète de la crise de l’OMC, dans la perspective d’une guerre commerciale dont les effets seraient dévastateurs.

Alors que la croissance des échanges mondiaux de marchandises devrait tomber à +2,6 % en 2019 (contre + 4,6 % en 2017), et que les tensions commerciales sont vives, l'Organisation mondiale du commerce (OMC) doit être réformée d'urgence, afin de sortir d'une crise qui remet en cause le principe d'un système commercial multilatéral transparent, juste et fondé sur des règles.

C'est ce constat qu'ont fait Jean Bizet, sénateur de la Manche, et Jean-Paul Emorine, co-présidents du groupe de suivi du Sénat sur les négociations commerciales, après s'être rendus à Genève les 27 et 28 mai derniers, où ils ont rencontré notamment M. Roberto Azevêdo, directeur général de l'OMC, pour faire un point sur la crise actuelle et sur les perspectives de cette institution qui a succédé, il y a 24 ans, à l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT).

"L'OMC connaît une grave crise existentielle, la pire de son histoire, alors que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine pourraient coûter l'équivalent du PIB annuel d'un pays comme l'Afrique du sud. L'OMC ne dispose pas seule des moyens de se réformer. Une forte impulsion politique est nécessaire", a déclaré Jean-Paul Emorine. 

Les dirigeants du G20, récemment réunis à Osaka, au Japon, ont d’ailleurs réaffirmé leur soutien à la nécessaire réforme de l’OMC.

"Le mécanisme d’appel du règlement des différends est toujours dans l’impasse, a ajouté Jean Bizet. L'OMC s'installe de fait dans une quasi-paralysie. L'Union européenne doit participer activement aux négociations sur la modernisation d'une organisation dont elle finance un tiers du budget, et qui est l'un des piliers du multilatéralisme, une des valeurs cardinales de l’Union Européenne."

Photo : De gauche à droite : Jean-Marie Paugam, délégué permanent de la France auprès de l’OMC, Jean-Paul Emorine, co-président du groupe de suivi du Sénat sur les négociations commerciales, Roberto Azevêdo, Directeur général de l’OMC, Jean Bizet, co-président du groupe de suivi du Sénat sur les négociations commerciales et François Rivasseau, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations unies à Genève et des organisations internationales en Suisse.

 

SÉNATORIALES : Marie Mercier, sénatrice sortante, et Fabien Genet sur la même liste

10575_1_full.jpg
La sénatrice sortante, candidate à un deuxième mandat, vient d'annoncer que le maire de Digoin serait le numéro 2 sur sa liste…

CONSEIL MUNICIPAL DE CHARNAY : Serge Gaulias démissionne

Il s'en est expliqué ce soir au téléphone à macon-infos.

MUNICIPALES À ST-LAURENT - Jacques Doussot : « Nos adversaires animent une ambiance délétère en avançant des propos erronés »

AIMER STLAURENT 24JUIN  - 1.jpg
Jacques Doussot, qui conduit la liste « Aimer St-Laurent », fait usage de son droit de réponse suite à l’article « Saint-Laurent Autrement » une nouvelle dynamique paru sur macon-infos le 23 juin.

SAINT-LAURENT-SUR-SAÔNE : La liste « Saint-Laurent Autrement », une nouvelle dynamique

SAINT LAURENT election 2e tour.JPG
La liste « Saint Laurent Autrement » arrivée en seconde position au premier tour des élections municipales en mars dernier avec seulement neuf voix d'écart par rapport à la liste du maire en place, se positionne aujourd'hui, comme l'alternative réformatrice et constructive.

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.