vendredi 27 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

 

Communiqué

"Assez de violences policières et de mensonges d'Etat ! Castaner dehors !"

 

Le corps de Steve, 24 ans, a été identifié. Le jeune homme est mort, noyé dans la Loire après une charge policière le soir de la fête de la musique à Nantes. Nos pensées vont évidemment à sa famille, à ses proches, et à toutes celles et ceux qui, ce soir-là, ont failli perdre la vie. 

Ils et elles étaient venues faire la fête. Et soudain, peu après 4h du matin, la police a chargé. Chiens, matraques, lacrymos, des centaines de personnes en panique. Et certainEs se sont jetéEs dans la Loire pour fuir les policiers. 14 d’entre elles et eux ont été repêchéEs par les pompiers, heureusement présents sur les lieux. Steve n’a pas eu cette chance.  

 

Ce nouvel épisode de violence s’ajoute à l’interminable liste des méfaits commis par des policiers animés par un tel sentiment de haine et d’impunité qu’ils n’hésitent pas à mettre en danger des vies, à blesser, à mutiler, à tuer. 

Steve est mort, comme sont morts avant lui, dans l'indifférence, plusieurs jeunes dans les quartiers populaires, sous les coups de la police ou en essayant d’y échapper. Steve est mort, comme avant lui Rémi Fraisse, coupable d’avoir manifesté. Steve est mort, et nous sommes en colère. 

 

Dans ses premières déclarations, Édouard Philippe a osé affirmer qu’il n’y aurait « pas de lien » entre la charge de police et la mort de Steve. Après les mensonges concernant Geneviève Legay, les mensonges sur la Pitié-Salpêtrière, les mensonges sur les violences contre les Gilets jaunes, le gouvernement tente une fois de plus de couvrir les exactions policières. 

 

Assez ! Si Steve est mort, c’est en raison d’une charge policière injustifiable, ordonnée en pleine nuit, sur un quai sans barrières, avec des risques évidents et connus de la police, comme l’a révélé Mediapart. Les responsables doivent être identifiés. Et le principal d’entre eux, Castaner, doit démissionner. Au-delà, il est temps d’en finir avec la gouvernance autoritaire de la Macronie : nous revendiquons le droit de manifester, mais aussi de faire la fête, et tout simplement d’aller et venir, sans risquer d’être cognés par les flics. La rue est à nous !  

 

Le NPA 71

 

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...