vendredi 20 septembre 2019

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

 

 

Le décès brutal de Jean-Mathieu Michel, maire de Signes dans le Var, le 5 août dernier dans l’exercice de ses fonctions, a suscité une indignation et un émoi profonds. Il appartient à la justice de se prononcer sur les circonstances de ce drame.

Cet évènement tragique illustre l’insécurité à laquelle les maires et les élus municipaux, qui sont les plus proches représentants de nos concitoyens, peuvent être confrontés au quotidien dans l’exercice de leurs responsabilités.Les réactions nombreuses ces derniers jours en attestent.

 

Les phénomènes d’incivilités et les situations de conflit avec certains administrés se multiplient à l’encontre des maires, de leurs adjoints ou de leurs délégués. De nombreux élus locaux indiquent même faire l’objet de menaces et de violences. Cet évènement est inquiétant pour le fonctionnement de notre démocratie et nous ne saurions nous y résigner.

Pour en prendre pleinement la mesure de manière objective, la commission des lois du Sénat, sous la présidence du sénateur Philippe Bas et dont Marie Mercier est secrétaire, a souhaité lancer, en lien avec l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF), une grande consultation auprès de tous les maires de France afin de mettre au jour les risques auxquels ils sont confrontés dans l’exercice de leurs fonctions.

 

Ce mardi 13 août, Marie Mercier et ses collègues Jérôme Durain et Jean Paul Emorine ont transmis à l’ensemble des maires de Saône-et-Loire le questionnaire de la commission des lois du Sénat afin de les inviter à le compléter en ligne sur le site du Sénat d’ici le 15 septembre prochain.

Sur la base des éléments recueillis dans le cadre de cette enquête inédite, des réponses qui seront apportées par les administrations compétentes et des auditions auxquelles il sera procédé au mois de septembre prochain, la commission des lois examinera le plan d’action nécessaire pour garantir à tous les maires de France que leurs prérogatives d’intérêt général continuent à s’exercer dans des conditions qui préservent leur sécurité et la dignité de leur mandat.

 

Marie MERCIER
Sénateur de Saône-et-Loire
Secrétaire de la Commission des Lois
Vice-présidente de la Délégation à la Prospective
Maire honoraire de Châtenoy-le-Royal

 

 

MUNICIPALES 2020 : Le collectif « Mâcon citoyens 2020 » construit son programme politique

réunion publique Mâcon citoyens 2020.jpg
Une réunion publique s'est déroulée ce mercredi par les militants de « Mâcon citoyens 2020 » et leurs invités.

EXPRESSION CITOYENNE : Un Mâconnais demande le retour de "l'ordre et du calme", rue de la Barre

Par une lettre au préfet de Saône-et-Loire qui nous est parvenue via un riverain qui partage le point de vue de l’auteur (celui-ci souhaitant rester anonyme).

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.