mardi 11 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

HOPITAL MACON ARS MANIFESTATION .jpg

Pierre Pribile, directeur de l'ARS, est allé au feu ce matin... alors que la grève aux Urgences continue et que les personnels des EHPAD rejoignent le mouvement, il s'est entretenu d'abord avec les personnels de direction, avant de rejoindre la salle de réunion où l'attendaient non seulement les cadres de l'hôpital, mais aussi un bon nombre de grévistes voulant faire entendre leur voix.

 

« Trouvez le bon équilibre »... ainsi peut se résumer le message qu'a tenté de faire passer le directeur de l'Agence Régionale de Santé au cours de cet échange matinal entamé vers 10h45 et clos quasiment deux heures après.

« Quel est le bon point d'équilibre ente l'activité et la charge qu'elle implique ? C'est la question essentielle et la réflexion qui vous incombe. C'est une question d'équilibre de gestion. Nous nous sommes là pour vous aider, vous accompagner. Il faut arriver à un bon dimensionnement de l'activité. »

Pour les personnels grévistes, la chose est d'ores et déjà entendue. La réponse a été donnée pendant les 140 jours de grèves des personnels des Urgences. Manque de personnel et très grande difficulté à remplacer des personnels de plus en plus fréquemment en arrêt maladie pour cause de surmenage ou tout bonnement de burn out.

 

En EHPAD aussi c'est très dur

Les personnels des trois EHPAD, Hôtel Dieu, Providence et Flacé, entrés en grève depuis jeudi dernier, étaient représentés ce matin et faisaient état de cette même situation... au bout du rouleau !

A Flacé, depuis février, deux soignants pour 42 résidents, trois aides-soignantes la nuit et pas d'infirmière, une seule infirmière pour 70 résidents dans un autre établissement. « Quand vous avez fait vos 8h et qu'on vous demande d'en faire 12 de plus pour pallier une absence, et bien on le fait, pour nos collègues. C'est pourtant inhumain et illégal. 

On a le sentiment d'être à l'usine. Il n'y a plus d'humanité dans ces conditions. On nous affiche en salle de repos le nombre d'absences à remplacer histoire de nous faire culpabiliser. Le cercle est vicieux et nous n'en sortons pas. »

 

Le soutien des cadres et médecins

Les difficultés d'exercice de leurs métiers à l'hôpital ont été relayées largement par les cadres infirmiers, médecins et autres... « Vous attendez qu'il y ait un mort pour faire quelque chose ? » lançait une cadre du service HàD (hospitalisation à domicile). « Cela fait deux ans qu'on est en sous-effectif, on tourne tout le temps avec des équipes peu formées. »

Devant cela, Pierre Pribile avouait la « mauvaise gestion globale des personnels dans notre pays ».

 

A une question sur les faisant fonction, il a rappelé que l'ARS procédait néanmoins à une mesure des besoins en personnel tous les 5 ans. « Nous savons évidemment que les patients sont de plus en plus vieux et que les moyens à mettre en place pour les accueillir sont également plus importants. Cette mesure sert à cela. Et l'enveloppe allouée progresse à chaque fois, assortie d'appels à candidatures tous les ans. Mais le recrutement est une affaire compliquée pour des métiers à faible attractivité. Nous faisons des efforts de médicalisation, et nous investissons ici à Mâcon, à travers Copermo. »

 

Pour les cadres, médecins et grévistes, le problème reste entier : « Les personnels enchainent heures sup sur heures sup (2 000h comptabilisées dans un service disait un cadre infirmier en mal de solutions de convalescence pour les patients âgés), les effectifs soignants ne sont pas à hauteur à cause d'une politique Ressources humaines trop serrée, nous avons besoin de professionnels para-médicaux pour mener des projets, le projet Copermo (un investissement pour l'hôpital) prévoit la suppression de 30 lits de médecine. Ce n'est pas possible. Le plan B c'est quand même de nous occuper de nos patients. Copermo, c'est bien, mais est-ce bien normal que ce soit nous qui payions ?... »

 

Des services sous-traités au privé ?

 

Sur cette question, Pierre Pribile a été catégorique : « Non, ça fait trois ans que je suis directeur de l'ARS et nous n'avons jamais constaté que le service public n'était pas capable de faire telle ou telle chose. Je n'ai pas d'exemple de sous-traitance en tête. Si vous en avez, il faut me les donner. Il n'y a pas de dogme sur cette question, pas de réalité, pas d'exemple de transfert. »

 

Pour le maire de Mâcon, « il faut créer des emplois »

 

Jean-Patrick Courtois, président du conseil de surveilance de l'hôpital, s'est entretenu avec Pierre Pribile en milieu de journée pour évoquer la situation de l'hôpital et des EHPAD.

« J'ai entendu sa volonté de rétablir l'équilibre. Toute la question est en effet de savoir comment... Pour moi, c'est en re-créant des services et en embauchant des gens. Nous sommes un des seuls territoires en expansion dans la région. Il est attractif, alors l'hôpital doit l'être aussi. Et pour l'être, il faut créer. Cela relève du volontarisme. Le directeur était d'accord avec moi.

Je lui ai mentionné trois services qui doivent faire l'objet d'une attention particulière : les Urgences, le service néonatalité et les EHPAD.

Nous allons donc travailler à faire des propositions, avec les médecins et les personnels, que nous déposerons dans quelques semaines. »

 

Le mouvement continue

 

Côté grévistes, l'on a apprécié de pouvoir entrer dans la salle, « ce qui n'était pas gagné d'avance. Oui, cette mobilisation est un succès car nous étions nombreux et nombreuses, nous avons pu entrer et échanger avec le directeur de l'ARS. Nous n'étions pourtant pas invités à cette réunion. »

Pour autant, la grève continue. « Nous attendons la concrétisation des promesses avec de vrais postes. Pour le moment, nos demandes sont couvertes par du personnel intérimaire. Nous ne voulons surtout pas que la direction revienne sur ses engagements. Donc oui, nous continuons. »

 

Rodolphe Bretin

 

 

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION222.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION223.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION221.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION16.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION15.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION14.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION13.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION12.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION11.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION10.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION09.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION08.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION07.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION06.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION05.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION04.jpg

ARS HOPITAL MACON MANIFESTATION01.jpg

 

SAÔNE-ET-LOIRE : 189 personnes testées positives au covid-19 depuis le 11 mai

27 654 personnes ont été testées sur le département. « La circulation du virus s'intensifie chez les jeunes et dans les métropoles de Paris et Marseille » précise le communiqué de la préfecture de Saône-et-Loire.

MÂCON : Opération séduction auprès des jeunes Mâconnais pour les policiers

Prox'raid adventure Mâcon.jpg
L’association Raid Aventure Organisation était au Parc de l'Abîme ce lundi pour un après-midi d’animations autour du sport et des métiers de la police.

TOURISME : Vintageland, une expérience immersive dans les années 1950 à 1980

10991_1_full.jpg
Week-end de lancement pour le nouveau village forain dédié au vintage installé près de Beaune. Voitures anciennes, disques vinyles ou encore robes de pin-up sont à découvrir jusqu'au 4 octobre.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 15 infractions liées à l’alcoolémie et 2 aux stupéfiants dans le département

SECURITE ROUTIERE controle 0820 2.jpg
La nuit dernière, une vaste opération de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants a été menée sur l’ensemble des routes du département.

BERZÉ-LE-CHÂTEL : Que la fête médiévale continue !

BERZE fete medievale 2020 32.JPG
Et si on faisait un bond dans le temps ce week-end ? Depuis ce samedi matin et jusqu'au mardi 11 août, la forteresse de Berzé-le-Châtel accueille sa fête médiévale avec démonstrations, joutes, combats et animations pour apprentis chevaliers…

GENDARMERIE : Du changement à la compagnie de Mâcon

MACON cie gendarmes 0820.JPG
Le capitaine Laurent Gay-Peiller a pris le commandement de la compagnie de Mâcon le 1er août. Il sera secondé par la capitaine Jessica Martin qui arrive de Dijon.

MASQUE OBLIGATOIRE : Contrôles et vigilance accrue à la gare de Mâcon ville

contrôle masques gare Mâcon (12).JPG
Une opération de contrôle du port du masque était organisée ce vendredi en fin de journée à la gare de Mâcon Ville, opération menée par la Police Nationale et les agents de la Sûreté ferroviaire, à la demande de la SNCF.

COVID-19 : plus de 160 cas positifs ces 7 derniers jours dans la région

COVID19_71.jpg
L'ARS confirme que l'épidémie reprend de la vigueur dans la région…

BISON FUTE : Nouveau samedi Noir au départ de la Bourgogne

10845_1_full.jpg
Ce samedi 8 août sera la deuxième journée classée Noir. Elle correspond au deuxième chassé-croisé de l’été entre les « juillettistes » et les « aoûtiens ».

MÂCON : La joie des vacances champêtres sous le soleil d’Hurigny

vacances centre Hurigny été 2020.jpg
Cet été, entre 80 et 120 enfants, âgés de 6 à 12 ans, sont accueillis chaque jour au centre de loisirs municipal d’Hurigny.

EXPLOSIONS À BEYROUTH : Mâcon veut aider ses amis libanais, une cagnotte en ligne créée

HAMMANA explosions beyrouth 4.jpeg
Entre Mâcon et Hammana, plus qu’un partenariat, c’est une véritable histoire d’amitié. Alors forcément les explosions qui ont touché Beyrouth, la capitale à une trentaine de kilomètres du village libanais, ont suscité beaucoup d’émotions et de solidarité. Comme en témoigne Marie-Paule Cervos…

MÂCON : Le quartier de La Chanaye en fête

animations estivales Chanaye 2020.jpg
Cette semaine, les animations estivales organisées par la Ville de Mâcon ont pris leur quartier d’été autour du centre social de la Chanaye.

CONCOURS MISS : Manon Bonnel est la nouvelle Miss Châtillon 2020 (2)

Bonnel Manon miss châtillon 2020.jpg
Et la jeune femme de 21 ans, originaire de Meximieux, a répondu à nos questions…

CONCOURS MISS : Manon Bonnel est la nouvelle Miss Châtillon 2020 (1)

election miss chatillon 2020.JPG
Mardi, l’espace Bel Air de Châtillon-sur-Chalaronne a accueilli l’élection de Miss Châtillon 2020. Retour sur cette belle soirée.

MÂCON : Bonheur garanti pour les vacances au centre de loisirs Pillet !

centre Pillet été 2020.jpg
Une soixantaine d’enfants âgés de 3 et 5 ans passent leurs vacances d'été au centre de loisirs municipal Pillet.

MÂCON : Ça bouge avec le Cap sports et loisirs !

cap sports loisirs Mâcon été 2020.jpg
Cet été, la ville de Mâcon accueille tous les après-midis les jeunes de 10 à 15 ans au Palais des sports et à la piscine pour des vacances sportives.

SÉCHERESSE : La situation s’aggrave dans le département

04 - arrêté sécheresse 050820.JPG
« Bourbince », « Arconce et Sornin » « Dheune » (Seille et Guyotte) passent en crise, « Saône, Doubs et côtes viticoles » en alerte renforcée

SAÔNE-ET-LOIRE : Le colonel Guillaume Dard, nouveau commandant du groupement départemental de gendarmerie

GENDARMERIE colonel dard.JPG
Le nouveau patron des gendarmes de Saône-et-Loire est arrivé dans le département samedi 1er août. À 39 ans, il succède au colonel Nicolas Matthéos.

MÂCON : Inscriptions dès maintenant à la MJC de l'Héritan

MJC HERITAN ETE2020 - 1.jpg
Publi-information - La MJC de l'Héritan, un programme très complet à décourvir dès maintenant

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La Région apporte un million d'euros pour relocaliser une filière de masques chirurgicaux

10766_1_full.jpg
Le meltblown, composant essentiel de la filière des masques chirurgicaux, est principalement fabriqué à l'étranger. Le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté soutient l'installation d'une unité de production près de Montbéliard pouvant créer une vingtaine d'emplois.

ALLERGIES : Atmo Bourgogne-Franche-Comté démarre la surveillance des pollens d'ambroisie

10772_1_full.jpg
Jusque début octobre, Atmo BFC mènera une campagne de surveillance spécifique des pollens d'ambroisie, hautement allergisants. Les résultats seront diffusés chaque vendredi.

CHARNAY : Pour fêter ses 2 ans, Edenwall organise un bal… masqué !

Edenwall_BalMasqué_01082020_montage_0001.jpg
Comment concilier festivités et respect des gestes barrières ? Pour la deuxième bougie de leur salle d’escalade, les membres du staff d’Edenwall ont trouvé la solution : organiser un bal masqué !