samedi 21 mai 2022

AESH (1).JPG

 

Les personnels précaires AESH (accompagnant d'élèves en situation de handicap) soutenus par l'intersyndicale CGT/ Sud Éducation Bourgogne se sont rassemblés devant la DSDEN (Direction des Services de l'Éducation Nationale) de Saône et Loire, à Mâcon, ce lundi. Ils étaient en grève toute la journée.

Une délégation d'AESH et de syndicalistes devait être reçue par les services de l'éducation nationale en fin d'après-midi.

Selon un porte-parole des AESH, « depuis la rentrée de septembre, l'Éducation nationale en Saône et Loire nous oblige à travailler deux heures de plus non-rémunérées par rapport au contrat légal. Nous essayons pour l'instant de faire respecter ce dernier. Le directeur académique veut nous faire rattraper des heures qui servent à d'autres choses comme les accompagner en conseil de classe, sur des sorties scolaires ou sur des événements exceptionnels. »

« Notre situation est précaire », poursuit une accompagnante, avec un petit salaire. Entre ce qui est écrit et ce que l'on nous demande de faire, ce n'est pas la même chose ! La circulaire ministérielle du 05 juin 2019 stipule que le temps de service hebdomadaire d'accompagnement d'un élève sert de référence pour la détermination du temps de service. »

« Notre métier consiste à accompagner en classes les élèves en situation de handicap afin de faciliter leurs scolarité », explique Claudine. « Avec l'enseignant, nous mettons en place des adaptations en fonction du handicap de l'élève pour l'aider à s'insérer au mieux dans le groupe classe et à suivre les apprentissages comme les autres. 

Jusqu'à l'année dernière, sur les 36 semaines d'accompagnement d'élèves, notre salaire était annualisé sur 39 semaines. Les syndicats ont longtemps réclamé que l'ensemble du travail réalisé en amont (travail invisible) soit pris en compte et donc annualisé sur 41 semaines. Pour 23 h 30, on gagne 700 euros. Mais depuis septembre, la Dasen nous oblige à travailler deux heures de plus gratuitement, soit 25h30. Depuis cette rentrée, nous avons droit à des contrats de 3 ans renouvelables une fois. Et peut-être à la clé un CDI, mais nous n'avons aucun plan de carrière. »

M.A.

 

 

AESH (2).JPG

 

FESTIVAL MÂCON WINE NOTE ? : À la santé des vins Mâcon !

C’est parti pour le festival des Vins Mâcon après deux années d’interruption. 26 cuvées sont à déguster sur l’esplanade jusqu’à 1h00 ce soir. Et rebelote samedi dès la fin de l’après-midi.

MÂCON - Ecoles qui chantent : place aux enfants du CP au CM2 !

Le théâtre de Mâcon a accueilli ce mardi la deuxième représentation des rencontres « Écoles qui chantent ».

CHARNAY : Mieux vaut prévenir que guérir

C'est ce qu'on appris les visiteurs samedi après-midi sur la place Mommessin transformée en place de la Prévention routière.

PHOTOS : à Mâcon, on s'éclate à la fête foraine ! (2)

Deuxième volet de notre album photos sur ce premier jour de la fête.

Val Lamartinien - Vélo Gourmande : un weekend ensoleillé pour le plus grand bonheur des cyclistes

La 4ème édition de la traditionnelle Vélo Gourmande a pris le départ, ce samedi matin, au caveau des Vignerons des Terres Secrètes à Verzé.

IGÉ : Pleins feux sur le marché gourmand des Vignerons d'Igé

Jusqu’à ce samedi soir, les Vignerons d’Igé organise un marché gourmand dans leur chai. Douze producteurs locaux vous y attendent jusqu’à 18 h !

MÂCON - La Chanaye : 200 offres et des candidats pour le 1er Forum de l’emploi et de la formation

Ce jeudi, le centre social de La Chanaye accueillait le Forum pour l’Emploi et la Formation. De 9 h à 13 h, des nombreux stands étaient ouverts aux résidents du quartier et proposaient de nombreuses offres d’emploi, d’aides et de formation. Une démarche de proximité pour contrer le déficit de candidatures du territoire.

MÂCON : La 7e biennale d'Art naïf s’invite à la Médiathèque

Après l’inauguration de la biennale samedi dernier, une exposition vernissage a eu lieu, ce mercredi, à la médiathèque pour remercier tous les acteurs qui ont participé à ce projet.