mardi 22 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • JEPMACON SEPT2020 - 1.jpg

Providence (6).JPG

Le personnel soignant de la Providence en grève depuis le 11 septembre a débrayé ce mardi, à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/SMPS.

 

L'établissement compte 79 résidents. Le personnel soignant est réparti comme suit : 10 aide-soignants.es le matin et 3 le soir avec 2 infirmiers.ères le matin, et 1 le soir. Le week-end, 5 aide-soignants et 3 le soir avec un seul infirmier.

Le personnel a alerté la presse sur la dégradation des conditions de travail et ses conséquences sur les résidents. « Nous sommes mal traitants malgré nous » déplore Catherine, aide-soignante « mais de toutes façons, nous ne sommes pas entendus par la direction, nous l'avons vu avec l'ARS. Il nous faut des moyens. Nous accueillons des personnes âgées de plus en plus dépendantes. »

« C'est la galère. Il y a beaucoup trop de toilettes et nous ne sommes pas assez nombreuses ! On ne peut pas faire des soins de qualité. Il faudrait une personne supplémentaire le matin et une le soir, ainsi qu'un infirmier de plus le week-end » poursuit sa collègue Pauline, également aide-soignante. « Il faudrait titulariser le personnel au lieu de le laisser en contractuel alors qu'il effectue le même travail. »

Pour Caroline, « il y a un manque flagrant d'effectif. Les remplaçants ne sont pas systématiquement formés. Il nous faut prendre le temps de bien les former, et comme on ne l'a pas, ils se découragent et partent. Cette situation est récurrente. »

« Pour la branche ASH, nous manquons aussi d'effectif. Il faudrait que l'on soit quatre, la semaine » ajoute Assunta (agent de service hospitalier).

« Tous les corps de métiers sont impactés », précise Caroline. « On ne peut pas continuer comme cela. Ce n'est pas respectueux pour les résidents ni pour nous. Nous sommes toutes solidaires et nous disons stop à l'unissons ! Nous sommes très soutenues par les familles. Il n'y a plus d'humanité dans notre travail. On ne devrait pas parler de temps mais de qualité de soins, d'autonomie, de respect de la personne. » 

Pour Myriam, infirmière, « nous voulons une renégociation tri-partite entre l'ARS et le Conseil départemental pour revaloriser les moyens financiers que l'on met en face de la dépendance. Actuellement, le GIR moyen pondéré est à 770. Le Groupe Iso Ressource permet de qualifier la dépendance. Le GIR 6 qualifie des gens autonomes alors que le GIR désigne des gens entièrement dépendants. L'année dernière, le GIR moyen pondéré était à 728. Cela signifie qu'en un an, la dépendance a augmenté et nous n'avons pas les moyens humains de donner des soins de qualité. Nous souhaitons également du personnel formé afin d'encadrer, dans les meilleures conditions, les résidents pour qu'ils soient en sécurité. »

Selon Eve Comtet Sorabella, infirmière syndicaliste, « la convention serait actuellement en renégociation. En fonction du positionnement de l'ARS et du Département, nous aurons ou pas un réajustement des effectifs. Nous sommes totalement dépendants de ces décisions là. Il faut que les deux instances prennent la mesure des besoins dans les maisons de retraite en terme d'effectifs soignant. C'est là où le bas blesse ! L'accompagnement des résidents doit progresser en fonction de leur dépendance et c'est ce qui ne se fait pas. C'est un choix politique de décider de mettre de l'argent dans les maisons de retraite. Les familles payent cher l'hébergement et en regard de cela, elles doivent avoir un service à la hauteur. Nous attendons de voir à quelle sauce nous, personnel, nous allons continuer de pouvoir exercer et eux résidents de continuer d'être hébergés. »

M.A.

 

 

Providence (1).JPG

Photos : M.A.

Providence (3).JPG

Providence (2).JPG

Providence (4).JPG

 

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »

SAÔNE-ET-LOIRE : La CFDT Retraités appelle ses adhérents à la vigilance

réunion CFDT retraités Saône-et-Loire (9).JPG
Les représentants des différentes sections locales de la CFDT Retraités se sont réunies ce matin à Mâcon pour la première fois (du moins "en présentiel"...) depuis le déconfinement.

CHARNAY : Une saison culturelle brève mais intense, pour le moment...

saison culturelle Charnay 2020.jpg
La Ville de Charnay et ses partenaires ont concocté une quinzaine de rendez-vous autour de la santé, de la musique, de la danse, du théâtre, du patrimoine et des fêtes d’hiver qui se dérouleront d’ici à la fin de l’année.

MÂCONNAIS SUD : Objectif « facteur 4 » pour la rénovation énergétique des maisons

RENOVATION ENERGETIQUE PETR LACHAPELLE 1509 - 1.jpg
Olivier Gamard et Eric Beguin, chargés de mission au PETR Mâconnais Sud Bourgogne, spécialisés dans la rénovation énergique de l'habitat (volet professionnels pour le 1er, volet particuliers pour le 2nd), sont intervenus mardi soir à La Chapelle de Guinchay pour présenter l'intérêt de la rénovation énergétique pour les particuliers résidants en maisons.