mardi 19 octobre 2021

CHARNAY VS STAMAND BASKET LFB10.jpg

La 1ère chronique du speaker, à dévorer d'un bloc.

 

Les reprises, ce n’est pas que pour les couturières

 

Eh bien oui, 137 jours après ce magnifique titre de Championnes de France de Ligue 2, et cette non moins magique et historique montée dans la cour des grandes, c’était la reprise ce mercredi soir pour les Pinkies du Cbbs. Avec des noms qui fleurent bon le basket français, et qui vont débouler (de canon) au Cosec tout au long de cette saison qui s’annonce déjà palpitante (de camping). Et on démarre par les Green Girls d’Hainaut Basket Saint Amand, arrivées toutes fraichement de leur Nord. Pourvu qu’elles le perdent lors du match.

 

Accroche-toi au pinceau, j’enlève l’échelle

 

Ben oui, de par cette montée en Ligue Féminine de Basket, qui je le rappelle pour ceux qui n’ont pas suivi l’actu du Cbbs, est le plus haut niveau du basket féminin en France, il a fallu apporter quelque modifs minimes dans le Cosec. Et les travaux, c’est comme pour les animaux. Il y a une lettre par année. Et pour 2019, c’est le P qui domine. Peintures, Paniers, Portes, Parquet, Placards, Plomberie, Panneaux, et pleins d’autres, auxquels je laisse libre cours à votre imagination. Vivement 2020 qu’on suive l’ordre alphabétique.

Un grand merci à la municipalité de Charnay d’avoir apporté ces énormes efforts et soutiens financiers. Et en particulier aux deux femmes qui ont pris ce chantier à bras le corps, comme le souligne justement Jean-François Jaillet, Président du Cbbs. Merci donc à Nadira Ladli, responsable des bâtiments de la commune. Merci également à la Directrice Générale des Services, Ninon Bardet. Dis, tu veux jouer avec moi au jeu du ni-oui, Ninon ? Ça y’est, je m’égare (Montparnasse). Encore merci à tout le monde.

 

Au secours, Help, Ayuda, Hilfe

 

Enfin, à l’aide quoi !! Ou à leds, comme les panneaux qui entourent la moitié du parquet. Qu’ils sont beaux. Waaahou !! Ça en jette vraiment. Les noms et logos des partenaires défilent alternativement. Les numéros, noms et prénoms des joueuses s’affichent à la présentation. Vraiment sympa.

Pour la première, c’est Fred qui s’y est collée. Bravo, tu maitrises la technique. Et les nouveaux paniers s’y sont mis aussi. Une lumière rouge s’allume au terme des 24 secondes. Trop cool. Le Cbbs joue vraiment chez les grands.

 

Pour un ami et ancien speaker de mes connaissances, le mois d’octobre est sobre

 

Mais si vous ôtez le B de sobre, il vous reste quatre lettres : S-O-R-E. Vous mettez tout ça dans un shaker, vous remuez quelques secondes, et vous remettez dans l’ordre. Ce qui fait ROSE. Et oui, le mois octobre devient Octobre Rose. C’est le mois contre le cancer du sein. Le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural de Mâconnais Sud Bourgogne, cher à Christine Robin y est associé.

La municipalité de Charnay représentée par Cathy Feyeux également. Mâcon, Cluny, La Chapelle de Guinchay, Tournus et Matour, et bien sur le Cbbs sont également associés à cette excellente initiative. Merci à tout le monde.

 

Présentation des équipes et coup d’envoi

 

Entrée des Pinkies sous les projecteurs. On retrouve l’ambiance des play-offs. Jade, Jordan, Pauline, Promise, Ludivine et Manuela sont les nouvelles recrues du Cbbs. Laetitia, Sixtine, Romane et Prescillia font presque figure d’anciennes du club. Les U18 Région font leur entrée sur le parquet en même temps, en tenant la main de leurs grandes sœurs. Un petit nouveau également. Lucas Guignocheau, adjoint du coach. Bienvenue à tous.

Le coup d’envoi fictif est donné par Christine Robin, Présidente du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural de Mâconnais Sud Bourgogne, Cathy Feyeux, adjointe à la mairie du Charnay et représentant Octobre Rose, et Yannick FieuJean, dirigeant de la SOCAFL, entreprise de travaux publics à Crottet. Merci à ces parrains du match. N’oublions pas les vins Aujoux, et les Vignerons des terres secrètes, qui se tenaient prêts à bondir pour la soirée VIP.

 

Et hop, c’était parti pour quarante minutes de basket de haute-volée

 

Et non pas de Haute-Volta, comme on disait naguère au Burkina-Fasso. Promise Amukamara du Cbbs marque les premiers points de cette rencontre. Marina Solopova rééquilibre les compteurs, avant que Jade Walker et Laetitia Guapo (prononcez Goua comme le Guatemala), creusent un léger écart. Vraiment léger, car Hainaut recolle aux basques du Cbbs, en moins de temps qu’il n’en faut à François de Rugy pour se rendre au salon du crustacé.

Il faut presque deux minutes pour voir Jordan Moore marquer (10-14), devant un public aussi froid que l’intérieur d’un congèle. Laetitia enflamme un peu ce même public avec un 3 points qui fait autant de bien que de la Biafine sur un coup de soleil. Mais Marina Solopova, la joueuse tatouée (tout ce qui est tatoué est à moué) ne rate pas ses deux lancers-francs. Ludivine Marie, du Cbbs, clôt ce premier ¼ temps morose par un tir à deux points (15-16).

Début du second : Marina Solopova, encore elle, se met à marquer à 3 points. Sixtine ne tremble pas aux lancers-francs. A 4 minutes, Hainaut Basket passe à 7 points d’avance (21-28). Jade marque 6 points d’affilé, ce qui réveille un peu mon public préféré (27-30). En face, Koulibaly et Limouzin mettent 6 points et la mi-temps buzze sur le score de 27-36. Bon, y a pas le feu dans la casserole, mais il va falloir surveiller la cuisson.

 

Lors de la mi-temps

 

Rien de spécial. Le bungalow habituel ayant été transformé en salle de conférence de presse d’après-match, les partenaires du club font connaissance avec leur nouveau lieu de rencontre extérieur.

 

Et le match reprend

 

Il faut attendre plus de cinq longues minutes pour voir Laetitia Guapo marquer 3 paniers. Mais les Nordistes ne rigolent pas et engrangent du pion également (33-44).

Sixtine Macquet du Cbbs chope le ballon, le garde et marque 8 points de suite (41-46). Non mais !! Qui c’est qui commande ? Le public frileux se réveille enfin. Mais l’Amandinoise Aaryn Ellenberg (auteure de 23 points et qui a marqué le public Charnaysien) balance un 3 points venu de loin, suivie de sa copine Koulibaly qui enfonce le clou comme un charpentier dans de la volige (41-51).

Bon ce n’est pas collé au fond de la poêle, mais ça grille léger sur les bords. Je règle le minuteur sur 10.

 

Le dernier ¼ temps va être décisif (en même temps c’est le dernier)

 

Rien n’est jamais terminé au basket, et je sens que les Charnaysiennes vont reprendre du poil de la bête, et torcher les copines de Dany Boon.

Laetitia marque un panier, provoque une faute. Ce qui fait 2+1 = 3. Mais, en moins de temps qu’il n’en faut à une personne assise pour joindre les deux bouts, Ellenberg, la passe-partout de Saint-Amand marque 5 points (44-56). Romane, puis Promise, puis Re-Romane puis Jordan enquillent les paniers comme d’autres des perles (53-56). Les joueuses du Nord perdent le leur, et ne marquent plus pendant plus de quatre minutes. Du coup, ça refroidit ma casserole. Vous savez, celle dont je parle depuis tout à l’heure. Je ne vais pas répéter, vous avez intérêt à suivre.

 

Prescillia Lezin projette un missile sol-panier et égalise (56-56) à 4 minutes et des brouettes. Le public est complétement réveillé, finit de s’étirer en baillant, et commence à balancer des ‘’ Ici c’est Charnay’’. Les filles du Nord sont à l’ouest. En bonne infirmière, Nathalie Burton (à la catalane) stoppe l’hémorragie hainautaise, et shoote à 2 points. Jordan du Cbbs marque, provoque une faute et refait passer le Cbbs devant. + 3 points (58-57). Il reste moins de 180 secondes, (ne comptez pas, ça fait environ 3 minutes) à jouer quant l’intenable Ellenberg nous la joue à la : et 1, et 2 et 3. Plus deux lancers-francs (59-62).

 

Jordan Moore réplique. Saint-Amand répond également (61-65). Le chrono est à 31 secondes. Ludivine marque. La dernière balle Charnaysienne est perdue. L’indomptable Ellenberg s’en saisit pour marquer le dernier panier de cette première rencontre de Ligue à domicile (62-67).

Matthieu Chauvet n’est pas content. Ça va certainement ronfler dans les vestiaires. La soirée VIP d’après-match s’est déroulée à l’Edenwall de Charnay. Merci à eux pour cet accueil vraiment sympa.

 

Et ensuite ? Me demanderez- vous...

Direction la Vendée ce week-end, où Matthieu a rarement perdu, car il a déjà coaché là-bas (dixit lui-même). Puis réception de Bourges le 19 octobre. Est-ce que ça va valser contre les Tangos ce soir-là ?? On verra.

 

Duel des scoreuses : Laetitia 15 pts et Sixtine 12 pts pour le Cbbs

Pour Saint-Amand : Aarin Ellenberg 23 pts et Assistan Koné 12 pts

Rémy MATHURIAU

CHARNAY VS STAMAND BASKET LFB07.jpg

CBBS VS STAMAND SPEAKER3.jpg

CBBS VS STAMAND SPEAKER6.jpg

CBBS VS STAMAND SPEAKER5.jpg

BASKET : Lorsqu’il y a d’Angers, pas de quartier, Anjou, feu !!

Le match vu par le speaker. La délicieuse chronique de Rémy Mathurieu, à dévorer d'un bloc

BASKET : Première victoire de la saison pour le CBBS

Dans un dernier quart temps de folie, les filles de Charnay s’imposent pour la première fois cette saison, face à Angers, ce samedi soir.

BASKET (LFB) : Gi Davis et le CBBS, c'est déjà la séparation

Après Shay Colley, la joueuse canadienne retournée en Nouvelle-Ecosse par manque d'air du pays, c'est au tour de l'américaine G'Mrice Davis de quitter les terres charnaysiennes. Caliya Robinson lui succède.

BASKET - CBBS vs ESBVA : Villeneuve avait plus d'une corde à son Ascq dans son bAsquet

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (NM2) : La passe de trois pour Prissé

Après deux victoires pour ses deux premiers matchs, l’ESPM enchaine et confirme qu’il faudra compter sur lui cette saison. Contre Récy Saint Martin ce samedi soir, les Tangos ont été mis en difficulté, mais n’ont jamais tremblé…

BASKET (NM2) : L’ESPM retrouve le championnat et son public

Samedi, les Prisséens accueilleront Hotzheim dans une salle des sports qui attend ce moment avec impatience. Depuis longtemps, trop longtemps. Le 16 octobre 2020 exactement, onze mois sans compétition… Rencontre avec Jean-Philippe Lachaize, président, avant cette nouvelle saison.

BASKET (LFB) - CBBS : 4 matchs de préparation pour les Pinkies

A voir aussi, le calendrier du championnat 2021-2022. 1ère rencontre le 02 octobre.

BASKET (NM2) : L'ESPM mise sur la stabilité

C’est parti pour quatre semaines de préparation ! Ce mardi soir, les Prisséens ont retrouvé les parquets avec un groupe inchangé et l’envie de confirmer les belles promesses de l’automne dernier… Rencontre avec le coach Frédéric Brouillaud à l’aube de cette nouvelle saison qui débutera le 11 septembre…

BASKET - Elan Chalon : C'est fini pour le président Dominique Juillot

L’emblématique président de l’Elan Chalon s’est confié ce mardi matin en conférence de presse.

BASKET (LFB) : Sixtine Macquet, de Charnay aux terres bretonnes

Après trois saisons au CBBS, une belle progression et de jolis souvenirs, la joueuse quitte son club de cœur pour une nouvelle aventure, à l’autre bout de la France. À 21 ans, la poste 4-5 rejoint en effet le Finistère et l’équipe du Landerneau Bretagne Basket. Entretien.

BASKET - CBBS vs Charleville : Les Flammes sans flamme lorsque les Pinkies s’enflamment

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : La remontada des Pinkies pour la der de la saison

On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…