jeudi 13 mai 2021

BakerFils (1).JPG

Dans le cadre de l'option Littérature et Société au collège, Mohamed Bouabane, professeur de Lettres à Bréart a accueilli ce lundi, l'un des fils de Joséphine Baker.

L'objectif de cette option est d'éveiller la réflexion des élèves de 4e et 5e sur l'actualité en lien avec le programme. Monsieur Bouabane aborde plusieurs thématiques comme les stéréotypes raciaux, la discrimination.

« L'idée est vraiment de travailler à partir de Joséphine Baker et nous avons la chance de recevoir l'un de ses enfants de la Tribu Arc-en-Ciel, sur la discrimination et le racisme afin de sensibiliser mes élèves et activer leur citoyenneté. Nous allons travailler sur plusieurs actions mises en place à partir de cette femme engagée. Les élèves vont également participer à un concours national sur la traite négrière. Nous allons inviter un groupe de Gospel, définir l'esclavage moderne avec Artisans du Monde et parler de Lamartine avec l'un de ses descendants  », a expliqué Mohamed Bouabane.

Brahim Bouillon Baker, Algérien d'origine, est le septième enfant adopté par Joséphine Baker. Cette grande artiste de music-hall de l'avant-guerre, avait eu l'idée dans les années 50, d'adopter des enfants de différents continents. La famille internationale baptisée la Tribu Arc-en-Ciel comprend 12 enfants d'origines et de religions différentes.

Comédien de théâtre et de doublage, Brahim Baker est aussi auteur de nouvelles et de scénarios. Il a également écrit un livre sur sa maman.

Ma mère voulait démontrer à sa façon que l'on peut élever des enfants de toutes origines et religions dans la fraternité universelle. C'était son idéal de fraternité. Persuadée que les enfants en grandissant pourraient s'entendre, être solidaires et avoir des relations de paix et de fraternité ce qui n'est toujours pas le cas sur la planète. Nous nous voyons régulièrement. Nous sommes très souvent réunis en famille, parfois il en manque un ou deux parce qu'il y en a qui vit en Argentine, un autre à New York. J'ai aussi une sœur à Venise, deux frères à Monaco, un du côté de Saint Etienne et nous sommes cinq en région parisienne.

Je vais relater aux élèves mon expérience, le vécu avec la tribu et avec ma mère et leur parler de tout ce que nous avons reçu en héritage. Notre mère nous a donné des valeurs de fraternité. Les mots qu'elle employait le plus souvent étaient idéal, fraternité et universel, c'étaient son moteur dans la deuxième partie de sa vie après-guerre. Avant, elle menait sa vie d'artiste. Pendant la guerre elle a été résistante et ensuite, elle a combattu auprès de Martin Luther King pour les droits civiques.

C'est une expérience extraordinaire et réussie puisque nous restons toujours très unis. Le pari de ma mère est gagné. Elle a été précurseur.

Brahim Baker

 

M.A.

BakerFils (2).JPG

Photos : M.A.

BakerFils (3).JPG

BakerFils (4).JPG

BakerFils (6).JPG

BakerFils (7).JPG

BakerFils (5).JPG

BakerFils (8).JPG

 

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…