jeudi 14 novembre 2019
  • MON BEL AMOUR THEATRE MACON.jpg
  • CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
  • AUTISME CD71 20NOV.jpg
  • MARCHE PLAISIRS GOURMANDS 2019 AFF3 - 1.jpg

BLANC.jpg

 

Deux ans après la promesse d’Emmanuel MACRON lors du discours de Rungis dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation, de revaloriser le revenu agricole via l’augmentation du seuil de revente à perte (SRP), l’UFC-Que Choisir et la Confédération Paysanne condamnent amèrement, étude d’impact à l’appui, l’échec de la loi Alimentation.

Alors que la hausse de 10 % du SRP inflige aux consommateurs une inflation qui devrait représenter selon nos calculs 1,6 milliard d’euros sur deux ans, le rééquilibrage des négociations commerciales tant attendu par les agriculteurs et promu par la loi n’a pas eu lieu : la grande distribution et l’industrie continuent d’imposer des prix agricoles en dessous des prix de revient à de nombreuses filières.

Refusant tout à la fois cet inadmissible chèque en blanc des consommateurs à la grande distribution et le chèque en bois reçu par les agriculteurs, l’UFC-Que Choisir et la Confédération Paysanne demandent au Gouvernement l’abandon immédiat du relèvement du SRP et l’instauration d’un véritable rééquilibrage des négociations en faveur des acteurs agricoles.

Relèvement du SRP : un chèque en blanc de 1,6 milliard à la distribution !
Alors que les représentants de la grande distribution prétendent désormais que le relèvement du SRP n’aurait causé aucune inflation1, l’UFC-Que Choisir démontre au contraire que cette mesure a bel et bien déclenché une flambée des prix alimentaires. Sur la base d’une étude de prix réalisée sur la totalité des magasins des grandes enseignes2, il apparaît que les prix alimentaires ont subi lors de l’entrée en vigueur de la mesure (1er février 2019) une brutale augmentation de + 0,83 % en un mois seulement, plus particulièrement marquée dans les hypermarchés et sur les produits de grandes marques.
Alors que la facture des ménages en alimentaire s’élève à 95 milliards d’euros par an, le relèvement du SRP se traduira par une hausse de 1,6 milliard d’euros.
Les promesses envolées de modération des marges
En contrepartie de la hausse du SRP qui leur a été accordée, les industriels et la grande distribution s’étaient engagés en 2017 à modérer leurs marges, afin que les prix consentis aux agriculteurs soient plus rémunérateurs. Mais notre analyse des données officielles3 sur le lait de consommation, la viande bovine et les filets de poulet montre que cette promesse n’a pas été tenue. Par exemple, pour le lait UHT, alors que depuis 2017 le prix revenant à l’éleveur a diminué de 5 %, la marge des distributeurs a au contraire augmenté de 8 %.
 
Résultat : alors que le prix agricole a diminué, les consommateurs paient maintenant le lait 4 % plus cher. Dans le cas de la viande bovine et du poulet, si les prix agricoles ont pu bénéficier d’une légère augmentation, celle-ci est loin de rattraper les baisses subies avant 2017. Loin du « ruissellement » promis, les marges de l’industrie et de la distribution ont encore progressé plus fortement que les prix agricoles, entrainant une inflation supplémentaire injustifiée pour les consommateurs.
Des prix agricoles toujours en-dessous des prix de revient
Le deuxième engagement majeur formulé à Rungis était de rééquilibrer les négociations commerciales en partant des prix de revient. La Confédération Paysanne a constaté sur le terrain qu’à rebours de ces promesses, les prix de revient calculés par les organisations de producteurs n'ont jamais été pris en compte par la distribution ou l’industrie. Les producteurs ont subi au contraire un durcissement des négociations qui se traduit pour certaines productions par des prix d’achat encore en-dessous des prix de revient. Ainsi, le lait de vache est acheté 15 % en dessous du prix de production et la viande 14 %.
 
En fruits et légumes, la grande distribution, profitant de la concurrence avec les productions importées bien moins cher, impose des tarifs inférieurs de 8 % au prix de revient pour les abricots, de 9 % pour les pêches blanches et de 3 % pour les tomates rondes bio4. Comment s’étonner de cette absence de rééquilibrage sachant que l’Etat ferme les yeux sur la vérité des négociations commerciales !
 
Ayant fait la démonstration que le relèvement du SRP n’est in fine qu’un cadeau à la grande distribution, en raison de la persistance de ses pratiques lors des négociations commerciales, la Confédération Paysanne et l’UFC-Que Choisir affirment qu’il est malgré tout possible de garantir des prix rémunérateurs aux agriculteurs tout en permettant une amélioration de la qualité de l’offre alimentaire au prix juste.
 
A cet effet, les deux organisations demandent au Gouvernement :
- L’abandon immédiat du relèvement du seuil de revente à perte ;
- La transparence totale sur les marges des industriels et des enseignes de la grande distribution par la publication des niveaux de marges nettes réalisées par chacun ;
- La mise en œuvre effective du rééquilibrage des négociations commerciales, par la publication des conditions de négociation, par des contrôles officiels et l’application de sanctions dissuasives en cas de non-respect de la loi et de prix producteurs en-dessous du prix de revient ;
- Un dispositif pour déterminer des prix agricoles rémunérateurs prenant en compte les efforts de montée en gamme des exploitants, sur la base de critères notamment sanitaires, environnementaux et nutritionnels.
 
 
 
 

PHOTOS : Des créations signées Laurent Crépeau, créateur de Saint-Gengoux de Scissé

CREPEAU MARIAGE SALON 2019 - 21.jpg
A découvrir, les plus belles photos du défilé au salon du mariage, signées Marine Detroyat

MÂCON – Symphonies d’automne 2019 : Les chorales entrent en scène

symphonies automne chorales.jpg
Ce mardi soir, trois chorales ont ouvert la série d’apéros-concerts dédiées aux ensembles amateurs.

SAÔNE-ET-LOIRE : C'est la semaine de la création d'entreprise du 18 au 22

CREATION ENTREPRISE MACON 2019 CCI.jpg
Publi-information - Acutalisé : Le programme en détail

EXPO : Le peintre Wolgang Glass (Neustadt) à Mâcon, et pour la 1ère fois en France

WOLFGANG  GLASS PEINTRE MACON - 14.jpg
Quand le jumelage de Neustadt ave Mâcon fait son oeuvre

HURIGNY : Les Bâton Mouche de Paris vainqueurs du 10ème Open de Mölkky Indoor

Molkky.jpg
Les Cas'quilles d'Hurigny ont accueilli ce week-end le deuxième Open de Mölkky de la saison.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : C’est la Foire aux jouets !

FOIRE AUX JOUETS _ CRECHES SUR SAÖNE4.JPG
Belle fréquentation pour cette 11e édition de la Foire aux jouets, ce lundi, à la Ferme de Joug Dieu.

MÂCON - Symphonies d’automne : Jeanne Gérard remporte le concours international de chant 2019

finale concours international chant Mâcon 2019.jpg
Eric Geneste a souligné la progression des candidats et candidates dans la maitrise technique qui a pû être observée lors de cette édition. A voir aussi, notre reportage photos de cette finale.

SENNECÉ-LÈS-MÂCON : « Pour un Oui », le salon des futurs mariés

SENNECE salon mariage 2019 50.jpeg
Le salon du mariage « Pour un Oui », organisé par l’association Show Must Go On, a lieu tout au long du week-end à la salle des fêtes de Sennecé-lès-Mâcon.

SAÔNE-ET-LOIRE : Journée départementale de l'autisme le 20 novembre

AUTISME CD71 20NOV.jpg
Publi-information - Une 1ère en Saône-et-Loire ! Découvrez le programme avec macon-infos.

MÂCON : Le Grand collectif de Bioux reste mobilisé

MACON reunion collectif bioux 3.JPG
Les habitants et les habitantes du plus grand HLM du quartier étaient réunis ce samedi matin pour faire le point sur la situation à l’intérieur et aux abords de leur immeuble.

SOLIDARITÉ : Une fin proche pour le projet humanitaire né entre Mâcon et la Roumanie ?

dernière bourse jouets Mâcon Galati.jpg
La dernière bourse aux jouets de Mâcon-Galati était organisée ce samedi. L'association œuvre depuis presque 30 ans pour aider les enfants en difficulté et les familles pauvres en Roumanie.

SANCÉ : Déjà un beau succès pour le week-end d'Art et d'Histoire au Château Lapalus !

ArtHist.jpg
Le château Lapalus a ouvert ses portes ce samedi pour un week-end placé sous le signe de l’art et de l’histoire.

BUSSIÈRES : La passion des fossiles de Colette Tonneau

Nature (13).JPG
À l'occasion de la deuxième édition de la manifestation « Ouvrons les yeux sur la nature dans toute sa diversité », Colette Tonneau expose les arbres fossiles.

MÂCON - Le Crescent : Un beau souvenir musical signé Kneebody

Kneebody Mâcon.jpg
Soirée à guichets fermés au club de jazz de Mâcon vendredi soir pour le passage du collectif américain Kneebody et de son jazz explosif.

MÂCON : Coups, crachats et injures à l'encontre d'agents SNCF

Mardi soir, vers 21 h, les policiers sont intervenus à la gare de Mâcon Ville. ACTUALISÉ avec le verdict du tribunal.

MÂCON : La cité administrative dans le programme national de rénovation énergétique des cités

inauguration locaux DSDEN Mâcon (109).JPG
Mâcon fait partie des projets du Grand Plan d'Investissement du gouvernement pour ses cités administratives. Une enveloppe d'1 milliard sur 5 ans est prévue pour plusieurs chantiers en France. 9 millions d'€ seront consacrés à la cité à Mâcon.

CLIN D’ŒIL : La place Genevès, de 1910 à aujourd'hui

réaménagement place Genevès.jpg
A voir aussi, les photos de la place en 1910

MÂCON : Un nouveau traiteur en centre-ville

inauguration traiteur.jpg
Jeudi soir, le traiteur Jérôme Bourcet, finaliste au concours du Meilleur Ouvrier de France en 2018, a inauguré sa boutique, installée rue de la Barre.

SAÔNE-ET-LOIRE : Ensemble pour une journée départementale de sensibilisation à l'autisme

Autisme (1).JPG
Le Département de Saône-et-Loire a décidé de se mobiliser cette année pour une journée de sensibilisation à l'autisme, une première.

MACON : Une action sportive du SPIP au service de la réinsertion

SPIP pas sport 2019.jpg
Pour la troisième année consécutive, le Service Pénitentiaire d'Insertion et de Probation de Mâcon a proposé une action « passe-sport et santé » à 6 personnes suivies par le service en milieu ouvert.

MÂCON : Les infirmières et les infirmiers du bloc opératoire de l’hôpital en grève

Grève infirmiers bloc operatoire Mâcon (12).jpg
Les grévistes étaient devant l’hôpital ce matin pour distribuer des tracts.

MÂCON - CFA : Deux jeunes médaillés d'or au concours du Meilleur Apprenti de France

OrMaf (3).JPG
Émilien Coudray et Ludovic Philippon du CFA de la CCI de Saône-et-Loire ont décroché une médaille d'or au niveau national du concours MAF.