vendredi 22 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

manifestation agriculteurs préfecture Mâcon.jpg

Le préfet est venu à leur rencontre. Le président du Conseil départemental, André Accary, est également venu écouter les échanges.

Viticulteurs, éleveurs et céréaliers ont exprimé également ce jour de l'incompréhension vis à vis de la façon négative dont est décrit leur travail sur les réseaux sociaux et dans les médias. Ils sollicitent le soutien de l’Etat et critiquent les accords commerciaux ratifiés par la France avec des pays où les agriculteurs ne sont pas soumis aux mêmes contraintes sanitaires et environnementaux.

Pour faire passer le message du local, les membres de la Confrérie des saveurs du pays charolais (Gueugnon) étaient invités à offrir aux passants de la viande bovine et ovine d’origine charollaise.

 

manifestation agriculteurs Mâcon (30).JPG

« Nous sommes d'anciens éleveurs et nous sommes solidaires. Il faut réagir par rapport à ce que les éleveurs subissent. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (33).JPG

Des éleveurs du canton de Toulon-sur-Arroux étaient présents : « Nous sommes là à cause des tarifs trop bas de la viande. Elle est au même prix qu’en 83. Vous trouvez ça normal ?... Les charges ne sont plus du tout les mêmes. La solution serait d’avoir quelqu’un d’aplomb à la tête du gouvernement. Mais il n’y en a pas. On veut être plus blancs que le blanc en France. Il y a d’autres pays européens qui n’ont pas des règes, aussi restrictives que nous », explique Jean-Marc.

 

manifestation agriculteurs Mâcon (57).JPG

Luc Jeannin, éleveur à Saint-Eugène, demande du pragmatisme : « L’image qui est véhiculée dans la société sur l’agriculture est mauvaise, avec des informations qui ne sont pas toujours objectives. On en a marre de cet "agri-bashing", alors qu’on est là pour nourrir nos concitoyens. On a mis en place la traçabilité de nos produits, et aujourd’hui, on voit des accords commerciaux internationaux avec des pays qui ne font pas ça. On n’en veut plus ! Ensuite, faire croire aux gens qu’on peut abandonner dès demain les traitements phytosanitaires, c’est irréaliste. Nous pouvons réduire leur utilisation, mais il faut de la recherche et vulgariser les pratiques alternatives. On est prêts à faire des choses, mais il faut du pragmatisme. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (39).JPG

« Je suis vigneron de Saint-Amour, dans le Beaujolais, et je suis là pour les zones de traitement des vignes. On a des vignes qui sont près des habitations et ils veulent nous en écarter de plus en plus. Si ça se met en place, nous serons obligés de laisser non traitées des surfaces importantes, et perdre de la récolte » explique Cyril (premier à gauche sur la photo).

 

manifestation agriculteurs Mâcon (44).JPG

Pascal, lui aussi viticulteur, à Saint-Gengoux-de-Scissé, exprime le même mécontentement : « On est le seul pays en Europe à imposer ces zones de non-traitement. Pourquoi cette discrimination ? Ces zones ne sont pas mesurées à partir d’une maison, mais à partir de la bordure du terrain de la maison qui peut être de 200 mètres, par exemple. C’est inquiétant car la zone de vigne non-traitée ne donne pas de rendement en terme de production. » Pour ce vigneron, les citoyens envoient un message contradictoire aux agriculteurs : « d’un côté produire de la qualité, du bio, mais d’un autre, il n’est pas prêt à mettre la main à la poche pour payer un peu plus. »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (68).JPG

Christian Bajard, président de la FDSEA Saône et Loire, éleveur à Saint-Symphorien-des-Bois, dans sa prise de parole, a évoqué le besoin de montrer à la population une bonne image des agriculteurs, de mettre en avant les bons produits du terroir et a fait appel aux manifestants pour éviter les débordements : « Notre message est pour le président de la République. Il faut un vrai soutien, affiché ouvertement, des pouvoirs publics et des élus de la majorité pour l’agriculture.

Il y a encore des jeunes qui s’intéressent à ce métier et il faudra leur redonner un cap, leur faire sentir qu’on a besoin d’eux. Il y a déjà le défi du dérèglement climatique auquel on doit faire face. Nous ne réussirons pas sans le soutien de la population et des pouvoirs publics. Notre façon de travailler, le bien-être animal, les pratiques dans les vignes, pour les céréaliers, tout est remis en cause. Il y a une minorité qui jette le trouble dans la tête de la majorité sur les réseaux sociaux, parfois dans la presse, par le biais des gens du show-biz. Ça suffit ! Nous ne sommes pas dans l’immobilisme, l’agriculture française est reconnue la plus durable du monde. On demande du respect pour notre travail ! »

 

manifestation agriculteurs Mâcon (174).JPG

Le préfet de Saône-et-Loire, Jérôme Gutton est finalement venu discuter lui-même avec les agriculteurs. Il a promis son soutien, notamment en proposant de joueur l’intermédiaire entre producteurs et grandes surfaces en Saône-et-Loire autour des prix d’acquisition, faciliter les dédommagements suite à la sècheresse et le paiements dans des délais raisonables des subventions européennes.

En ce qui concerne les zones de non-traitement, il a rappelé que les viticulteurs du département avaient signé une charte de bonnes pratiques, « c’est la voie à suivre. » Jérôme Gutton a avoué être troublé par le grand nombre de suicides parmi les agriculteurs du département, et vouloir les aider. 

Il a fustigé certaines chaînes d’informations en continu qui, selon ses mots, présentent de manière exagérée et mensongère certaines pratiques agricoles à partir de certains incidents et a tenu à rassurer les manifestants que la grande majorité de la population respecte et apprécie le travail des agriculteurs.

Plusieurs agriculteurs ont pris la parole sur d’autres sujets comme la situation des 28 fermiers exclus des aides européennes pour la zone de montagne, les contrôles autour des subventions européennes, l’installation des jeunes agriculteurs, la souffrance personnelle face aux difficultés rencontrées, parfois aux agressions, le manque de compréhension de la part de la population et de la presse sur les pratiques agricoles, l’influence du monde de la finance et des grands rentiers sur la classe politique, les revenus de certains agriculteurs « plus petits que ceux d’un migrant », la place de l’agriculture sur un marché équitable, l'urbanisation des terrains agricoles.

 

Cristian Todea

 

 

manifestation agriculteurs Mâcon (4).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (7).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (16).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (73).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (79).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (85).JPG

Bernard Lacour (à gauche), président de la Chambre d'agriculture

manifestation agriculteurs Mâcon (94).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (106).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (115).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (123).JPG

André Accary, président du Conseil départemental,

est venu assister aux échanges des agriculteurs avec le préfet

manifestation agriculteurs Mâcon (129).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (139).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (146).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (150).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (152).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (133).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (154).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (159).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (161).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (163).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (164).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (168).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (19).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (43).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (37).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (56).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (50).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (60).JPG

manifestation agriculteurs Mâcon (46).JPG

 

UNIVERSITÉ DE BOURGOGNE : Vincent Thomas demande « le retour de tous les étudiants en présentiel »

UBFC2 - 1.jpg
À Lyon, des étudiants ont manifesté ce jeudi pour demander le retour en présentiel.

MÂCON : Coup de tonnerre à la MJC de l'Héritan

collage MJC héritan municipalisation.jpg
A lire aussi, la position du maire et la réaction de la présidente Françoise Riss suite au rassemblement de jeudi après-midi.

COVID-19 - Vaccination : 7 765 personnes vaccinées à ce jour en Saône-et-Loire

Tous les chiffres de la vaccination en Saône-et-Loire…

MÂCON : Marie-Roberte Chatelet, des obsèques à la mesure de son engagement

Marie-Roberte Chatelet (22).jpg
De nombreuses personnes ont accompagné Marie-Roberte Chatelet, femme engagée, bénévole associative, ancienne adjointe du maire de Mâcon pour son ultime voyage à la cathédrale Saint Vincent de Mâcon.

LUGNY : Les collégiens sensibilisés aux pratiques addictives

LUGNY action prevention gendarmes 2.jpg
La gendarmerie a mené une action de prévention ce jeudi…

EDUCATION POPULAIRE : La Fédération française des MJC a été mise en liquidation judiciaire

Conséquences à Mâcon, la MJC de l'Héritan n'a, pour l'heure, plus de directrice. Aucun impact en revanche pour les deux autres MJC.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Les élèves de Terminale du Bac général à la rencontre d’éleveurs du Clunysois

DAVAYE viste fermes clunysois 2.jpg
Deux éleveurs de Tramayes ont accueilli la classe de Terminale dans le cadre de l’enseignement de l’agroécologie dans leur ferme.

DAVAYÉ - Lycée Lucie Aubrac : Stop aux violences sexuelles, ne plus se taire !

SVS LYCEE DAVAYE - 2.jpg
Mardi 12 janvier, les élèves du club solidarité ont reçu la présidente et une bénévole de l’association départementale Stop aux Violences Sexuelles.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région lance une nouvelle offre de formation pour les personnes très éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

SANTÉ - Valérie Nadal (Sancé) : « L'hypnose permet de changer de regard sur son traumatisme »

Valérie Nadal.JPG
Valérie Nadal a exercé comme acupuncteur pendant plusieurs années. Avec la loi de 2012, réglementant l'acupuncture comme acte strictement médical, elle s'est reconvertie.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un bolide à 232 km/h sur l'autoroute !

FERRARI 71.jpg
Un record de vitesse stoppé par les gendarmes de l'escadron départemental de Sécuirté routière.

MÂCON : C’est parti pour la vaccination anti-Covid au centre Omnisport !

centre vaccination Mâcon janvier 2021.jpg
Le centre de vaccination mis en place au Centre omnisport a ouvert ses portes ce matin à 9 h, en présence des autorités. Les premières doses de vaccin Pfizer ont pu être injectées à des personnes qui les attendaient sans crainte, et même avec impatience.

MÂCON - Lycée René Cassin : Ils filment le métier qui leur plaît

FILM LYCEE RENE CASSIN MACON - 1.jpg
Pour un concours national présidé par Jean Réno !

MÂCON : Carole et Christophe veulent faire vivre l’esprit de la halle de marché avec biocoop

BIOCOOP MACON 2021 - 2.jpg
C’est un couple en reconversion qui s’apprête à ouvrir, jeudi prochain, un magasin biocoop à Mâcon, route de Lyon, en lieu et place de l’ancien magasin Aldi.

MÂCON : Lucie Perrin, étudiante, lance un tutorat virtuel pour aider les terminales dans leur orientation 

LPerrin (1).JPG
Lucie Perrin, une jeune étudiante de la région mâconnaise vient de développer un outil numérique de mise en relation entre jeunes étudiants et élèves de terminale du lycée Lamartine. Elle a été accueillie à l'hôtel de ville ce samedi, par Alexandre Vuillot, élu à l’innovation Jeunesse.

MÂCON : 150 personnes dans la rue contre le projet de loi « Sécurité globale »

manif Mâcon.jpg
Une marche « des libertés » était organisée en centre-ville de Mâcon ce samedi par une coalition d’associations, syndicats et partis politiques qui demandent au gouvernement le retrait du projet de loi dite « Sécurité globale ». Des dizaines de manifestations similaires ont eu lieu partout en France aujourd’hui.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Une retraite bien méritée pour André Chambard, infirmier !

AChambard (1).JPG
Monsieur André Chambard va commencer une nouvelle vie. Le temps est, enfin, venu pour lui de profiter de ses proches et de ses loisirs...

JUSTICE : Un étudiant chalonnais, addict à la pédopornographie depuis l'âge de 13 ans, condamné

Il aurait eu accès, par accident, à la pornographie dès l'âge de 8 ans et à la pédopornographie, toujours par accident, dès l'âge de 13 ans. Cet étudiant de 24 ans, devenu addict, vient d'être condamné par la justice.

MACONNAIS SUD BOURGOGNE : La santé mentale, toujours un enjeu pour le PETR

session sensibilisation santé mentale 2021.jpg
Le Pôle d’équilibre territorial et rural Mâconnais Sud Bourgogne organisait ce vendredi matin à l’espace La Verchère de Charnay la troisième session de sensibilisation sur la santé mentale avec la participation de professionnels du social et du médico-social.

METEO : La Saône-et-Loire placée en vigilance orange Neige et verglas

ligne blanche.JPG
L'alerte est valable ce samedi à partir de 14h.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région inaugure la mise en service des stations hydrogène dans 5 lycées, une 1ère en France

HYDROGENE LYCEES BFC.jpg
Les établissements participeront à former des techniciens, des monteurs et des maintenanciers de la filière hydrogène.

PHOTOS - Covid-19 : Le centre de vaccination à Mâcon, c'est là

COM CENTRE VACCINATION MACON - 7.jpg
ARTICLE MIS A JOUR A 10h15. Rappelons que la vaccination se fait uniquement sur rendez-vous. Aucune prise de rendez-vous n'est possible sur place.