Il se tenait ce lundi soir, très peu de points étaient à l’ordre du jour, mais tous ont été approuvés.

La position des adjoints actuels figurant sur les listes des prochaines élections municipales de mars 2020 a de nouveau été soulevée. Lors des questions diverses, Adrien Beaudet s’est dit étonné de voir le nom de trois conseillers municipaux sur des listes des municipales et de la différence de traitement avec Serge Gaulias. « Ce sera notifié à la personne », lui a répondu Jean-Louis Andrès. Le poste d’adjoint, lui, sera soumis au conseil municipal, les autres attributions de fonction dépendent du maire.

 

Parmi les point à l’ordre du jour :

Un nouveau receveur municipal ayant été nommé, le conseil a dû délibérer pour que l’indemnité de conseil lui soit versée.

Une modification de droit commun du plan local d’urbanisme a été présentée au conseil autorisant le maire à la transmettre au préfet et, ensuite, à la soumettre à enquête publique.

La consultation publique de la ZAC Pôle Santé a permis aux habitants de noter remarques et suggestions sur un dossier d’information, de se tenir informés par plusieurs publications et une réunion publique. Le conseil municipal a été appelé à approuver ce bilan de la consultation publique.

Pour finir, Roland Plantier a présenté le rapport d’activités 2018 de GrDF.

 

Questions diverses

Le maire Jean-Louis Andrès a informé le conseil de l’acquisition d’un véhicule électrique d’occasion et du projet d’une deuxième acquisition. La mise en place de bornes de recharge sera réalisée par le syndicat d’électricité, le coût sera de 2000 € par borne pour la commune.

Il a également présenté la réorganisation des services techniques pour développer le travail en régie et valoriser le travail du personnel technique.

Sur une question d’Adrien Beaudet concernant les comptes de la Semcoda, le maire a précisé que les travaux devraient durer jusqu’en 2024 et qu’il ne doit pas y avoir d’inquiétude par rapport aux garanties apportées par la commune à cette société.

 

Danièle Vadot