jeudi 13 mai 2021

Chant.jpg

Le jury et le public ont pu apprécier les très belles voix des 20 candidat(e)s retenu(e)s pour la demi-finale qui s'est déroulée ce mercredi à l'auditorium du Conservatoire Edgar Varèse.

 

Karol Beffa, compositeur, pianiste et membre du jury, avait composé deux mélodies contemporaines, Marie et la Force du miroir, spécialement pour le concours.

Chaque demi-finaliste devait interpréter un air d'opéra de son choix et l'une des mélodies imposées selon sa tessiture.

Jacqueline Falconnet, présidente des Symphonies d'automne, Éric Geneste, président du jury et directeur artistique du Festival de la voix, et Léontina Vaduva, soprano, professeur de chant lyrique, ont accepté de parler de cette 26ème édition du concours.

 

Chant19 (1).JPG

Jacqueline Falconnet, Eric Geneste, Léontina Vaduva et Daniel Bonnet

 

« Ce n'est pas le concours qui évolue, mais les chanteurs. Aujourd'hui, on a des candidats blindés face au stress, techniquement ils sont très au point et artistiquement, ils ont fait le tour de la question. La présence de la population asiatique avec des candidats très au fait le prouve. La sélection se fait depuis quatre ans sur dossier avec des documents vidéos et sonores. Certains candidats ont des recommandations de leur professeur. Nous en tenons compte, c'est un critère de plus, mais nous ne subissons aucune pression. L'idée est d'être ouvert et très transparent. La particularité du concours est l'équilibre entre le Bel Canto et la Mélodie. » 

Eric Geneste

 

« La mélodie interprétée par les candidats a aussi atteint un niveau supérieur par rapport aux années précédentes, précise Jacqueline Falconnet Ils ont l'air d'être très professionnels. Le jury très éclectique est exceptionnel. Tous les membres s'entendent très bien pour rendre un jugement identique. » « Le jury est international, poursuit Eric Geneste. Constitué à la fois d'enseignants et de professionnels qui ont fait une carrière internationale, il est très équilibré. On ne rentre pas dans un dialogue d'écoles de chant.

 

Cette année, le concours commence le festival et c'est une nouveauté.

Pour Léontina Vaduva, « la qualité des chanteurs augmente chaque année. Ils soignent leur image et commencent à comprendre qu'être artiste ne signifie pas seulement avoir une belle voix, il faut aussi une présence artistique. C'est l'apparence, la communication avec le public et la préparation musicale. La particularité de ce concours est qu'il s'adresse à des personnes d'âges différents. Ce n'est pas seulement le concours, mais le festival entier qui contribue au rayonnement international de la ville de Mâcon. »

 

Parmi 14 soprani, une mezzo - soprano, 3 ténors et 2 barytons en compétition ce mercredi, ont été sélectionné pour la finale, les soprani françaises Ada-Elodie Tuca, 28 ans, Lisa Chaib-Auriol 21 ans, Amandine Ammirati 27 ans, Jeanne Gérard 28 ans, le ténor Julien Henric 26 ans et le baryton Florian Bisbrouck 30 ans, tous deux français.

Alain Duault, homme de radio et de télévision, poète, écrivain, spécialisé en musique classique, animera la finale le dimanche 10 novembre à 16 h au Théâtre de Mâcon, Scène nationale.

M. A.

 

 Chant19 (2).JPG

Le jury

Photos M. A.

Chant19 (6).JPG

Chant19 (5).JPG

Chant19 (8).JPG

Chant19 (11).JPG

Chant19 (13).JPG

Chant19 (18).JPG

Chant19 (19).JPG

Chant19 (20).JPG

Chant19 (22).JPG

 Chant19 (23).JPG

Chant19 (24).JPG

Chant19 (26).JPG

Amandine Ammirati

Chant19 (27).JPG

Chant19 (29).JPG

Chant19 (30).JPG

Chant19 (31).JPG

Chant19 (32).JPG

Chant19 (33).JPG

Chant19 (34).JPG

Ada-Élodie Tuca

Chant19 (37).JPG

Chant19 (38).JPG

Florian Bisbrouck

Chant19 (39).JPG

Chant19 (41).JPG

Chant19 (45).JPG

Chant19 (46).JPG

Jeanne Gerard

Chant19 (47).JPG

Chant19 (48).JPG

Chant19 (50).JPG

Chant19 (53).JPG

Lisa Chaib- Auriol

Chant19 (54).JPG

Chant19 (55).JPG

Chant19 (57).JPG

Chant19 (58).JPG

Julien Henric

Chant19 (60).JPG

Chant19 (61).JPG

Chant19 (63).JPG

Chant19 (65).JPG

Chant19 (67).JPG

 

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…