mercredi 25 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • Pub Macon_infos coronavirus 270x410px.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Chant.jpg

Le jury et le public ont pu apprécier les très belles voix des 20 candidat(e)s retenu(e)s pour la demi-finale qui s'est déroulée ce mercredi à l'auditorium du Conservatoire Edgar Varèse.

 

Karol Beffa, compositeur, pianiste et membre du jury, avait composé deux mélodies contemporaines, Marie et la Force du miroir, spécialement pour le concours.

Chaque demi-finaliste devait interpréter un air d'opéra de son choix et l'une des mélodies imposées selon sa tessiture.

Jacqueline Falconnet, présidente des Symphonies d'automne, Éric Geneste, président du jury et directeur artistique du Festival de la voix, et Léontina Vaduva, soprano, professeur de chant lyrique, ont accepté de parler de cette 26ème édition du concours.

 

Chant19 (1).JPG

Jacqueline Falconnet, Eric Geneste, Léontina Vaduva et Daniel Bonnet

 

« Ce n'est pas le concours qui évolue, mais les chanteurs. Aujourd'hui, on a des candidats blindés face au stress, techniquement ils sont très au point et artistiquement, ils ont fait le tour de la question. La présence de la population asiatique avec des candidats très au fait le prouve. La sélection se fait depuis quatre ans sur dossier avec des documents vidéos et sonores. Certains candidats ont des recommandations de leur professeur. Nous en tenons compte, c'est un critère de plus, mais nous ne subissons aucune pression. L'idée est d'être ouvert et très transparent. La particularité du concours est l'équilibre entre le Bel Canto et la Mélodie. » 

Eric Geneste

 

« La mélodie interprétée par les candidats a aussi atteint un niveau supérieur par rapport aux années précédentes, précise Jacqueline Falconnet Ils ont l'air d'être très professionnels. Le jury très éclectique est exceptionnel. Tous les membres s'entendent très bien pour rendre un jugement identique. » « Le jury est international, poursuit Eric Geneste. Constitué à la fois d'enseignants et de professionnels qui ont fait une carrière internationale, il est très équilibré. On ne rentre pas dans un dialogue d'écoles de chant.

 

Cette année, le concours commence le festival et c'est une nouveauté.

Pour Léontina Vaduva, « la qualité des chanteurs augmente chaque année. Ils soignent leur image et commencent à comprendre qu'être artiste ne signifie pas seulement avoir une belle voix, il faut aussi une présence artistique. C'est l'apparence, la communication avec le public et la préparation musicale. La particularité de ce concours est qu'il s'adresse à des personnes d'âges différents. Ce n'est pas seulement le concours, mais le festival entier qui contribue au rayonnement international de la ville de Mâcon. »

 

Parmi 14 soprani, une mezzo - soprano, 3 ténors et 2 barytons en compétition ce mercredi, ont été sélectionné pour la finale, les soprani françaises Ada-Elodie Tuca, 28 ans, Lisa Chaib-Auriol 21 ans, Amandine Ammirati 27 ans, Jeanne Gérard 28 ans, le ténor Julien Henric 26 ans et le baryton Florian Bisbrouck 30 ans, tous deux français.

Alain Duault, homme de radio et de télévision, poète, écrivain, spécialisé en musique classique, animera la finale le dimanche 10 novembre à 16 h au Théâtre de Mâcon, Scène nationale.

M. A.

 

 Chant19 (2).JPG

Le jury

Photos M. A.

Chant19 (6).JPG

Chant19 (5).JPG

Chant19 (8).JPG

Chant19 (11).JPG

Chant19 (13).JPG

Chant19 (18).JPG

Chant19 (19).JPG

Chant19 (20).JPG

Chant19 (22).JPG

 Chant19 (23).JPG

Chant19 (24).JPG

Chant19 (26).JPG

Amandine Ammirati

Chant19 (27).JPG

Chant19 (29).JPG

Chant19 (30).JPG

Chant19 (31).JPG

Chant19 (32).JPG

Chant19 (33).JPG

Chant19 (34).JPG

Ada-Élodie Tuca

Chant19 (37).JPG

Chant19 (38).JPG

Florian Bisbrouck

Chant19 (39).JPG

Chant19 (41).JPG

Chant19 (45).JPG

Chant19 (46).JPG

Jeanne Gerard

Chant19 (47).JPG

Chant19 (48).JPG

Chant19 (50).JPG

Chant19 (53).JPG

Lisa Chaib- Auriol

Chant19 (54).JPG

Chant19 (55).JPG

Chant19 (57).JPG

Chant19 (58).JPG

Julien Henric

Chant19 (60).JPG

Chant19 (61).JPG

Chant19 (63).JPG

Chant19 (65).JPG

Chant19 (67).JPG

 

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Le sapin de Noël est arrivé !

SAPIN NOEL 2020 CRECHES SUR SAONE - 3.jpg
Par ailleurs, Valérie Bouilloux l'a confirmé, la commune va être illuminée.

COVID-19 EN SAÔNE-ET-LOIRE : 47 morts en une semaine annonce la préfecture

Tous les chiffres de la semaine. Rappelons quand même que 99,5% des personnes infectées par le covid, en France, s'en remettent...

« Ne pas rater le déconfinement, c’est aussi adapter les aides », estime la CPME 71

L'organisation patronale souligne le grand nombre de demandes formulées ces trois derniers jours

Violences urbaines : Des renforts de police dès cette semaine à Mâcon

CRS.jpg
Actualisé : La préfecture confirme la présence d'une compagnie de CRS supplémentaire à Mâcon à partir de jeudi

VIOLENCES URBAINES EN SAÔNE-ET-LOIRE : André Accary interpelle le ministre de l'Intérieur

ACCARY VIOLENCES URBAINES 71 - 1.jpg
Scandalisé par les violences urbaines à l’encontre des sapeurs-pompiers de Saône-et-Loire depuis maintenant 3 semaines, André Accary, président du SDIS 71, a décidé d’interpeller le ministre de l’Intérieur Gérald Damarnin afin d’obtenir, dans de très brefs délais, l’appui de moyens humains supplémentaires.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : +12,40% de décès entre le 1er septembre et le 09 novembre

La Saône-et-Loire est le département qui enregistre la plus forte progression des décès par rapport à 2019. L'INSEE précise qu'il s'agit de décès toutes causes confondues et pas seulement liés au covid.

ACADÉMIE DE DIJON - Atteintes à la Laïcité : « Nous ne transigeons pas avec les valeurs de la République »

LAICITE FREDERIC BATLLE ACADEMIE DIJON - 1.jpg
Suite à l'hommage rendu à Samuel Paty dans les établissements scolaires, Frédéric Batlle, inspecteur d'académie IPR et président de cette équipe, intervenu récemment dans un collège de Mâcon, a bien voulu nous accorder un moment. Comment l'Education nationale agit pour faire respecter la laïcité en son sein ? Réponses.

MACON : L’école Jean Moulin victime des violences urbaines

incendie école Jean Moulin (5).JPG
Dans la nuit de samedi à dimanche, les violences urbaines ont touché aussi le bâtiment de l’école du quartier de Marbé. Fort heureusement, la rentrée ce matin a pu se faire dans de bonnes conditions.

MÂCON : Nouvelle nuit de violences urbaines au sud et au nord de la ville

VIOLENCES URBAINES MACON 211120202233 - 1.jpg
Actualisé : Toutes les images de la soirée. Aucun blessé n'est à déplorer parmi les forces de l'ordre et les pompiers. Une enquête de police a été ouverte.

SAÔNE-ET-LOIRE - Fabien Ben : « Une rentrée singulière globalement réussie »

BilanDasen1120 (4).JPG
Vendredi, l'inspecteur d'académie Fabien Ben a dressé le bilan de la rentrée 2020 dans le département.

COVID-19 À L'HÔPITAL DE MÂCON : Le pic épidémique serait atteint, mais avec un plateau à haut niveau

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - CORONAVIRUS : L'hôpital de Mâcon  s'organise mais cherche encore des équipements de protection
Alain Boisseau, directeur adjoint, a fait cet après-midi un point de situation covid dans l'établissement. Il fait état d'une 2ème vague à l'hôpital plus forte que la 1ère.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Conseil départemental au Creusot, une grande première

16304_1_full.jpg
C’est la première fois qu’une session du Conseil départemental se tient en dehors de Mâcon…

MÂCON : Une distinction européenne pour l'école Arc-en-ciel

ArcEnCiel1311.jpg
En juin dernier, l'établissement dirigé par Guillaume Charles a obtenu le label européen Eco-Ecole pour son implication durant l'année scolaire dans un projet d'établissement de développement durable. Depuis la rentrée, l'école est soutenue par la ville de Mâcon.

MACON : La Croix rouge également en première ligne dans la crise sanitaire

visite maire Mâcon épicerie sociale.jpg
Le maire de Mâcon, Jean Patrick Courtois rendait visite cet après-midi aux bénévoles de l’unité locale de la Croix rouge qui font fonctionner l’épicerie sociale.