samedi 26 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

 MACON place aux herbes pavillon 2.JPG

Habitants, commerçants, services de la ville et élus étaient réunis ce mercredi soir à la salle du Pavillon. L’objet de cette rencontre : faire un point sur les travaux de cette place emblématique et échanger autour des différentes propositions de chacun des utilisateurs.

En travaux depuis le début d’année, la place aux Herbes et ses alentours sont en pleine transformation avec, notamment la réhabilitation et la construction de plusieurs immeubles, pour créer à terme l’îlot Laguiche, avec ses quatorze appartements de standing (du T2 au T6) disponibles à la vente, ses trois surfaces commerciales de 1500 m2 au total et son passage entre la place et la rue Phiiibert Laguiche.

Ces travaux interviennent dans le cadre du programme de réaménagements des places de Mâcon. Ils vont également permettre de redonner envie d’habiter en centre-ville avec des logements neufs offrant de belles prestations et aux enseignes locomotives de venir s'installer dans le centre-ville en leur offrant une grande surface commerciale. Sylvain Saunier, directeur d’Intermarché Mâcon à l’origine de l’arrivée de la Fnac dans ces nouveaux locaux, a d’ailleurs confirmé que le projet avait été validé par l’enseigne et la SEMA.

L’arrivée de la Fnac confirmée

La chaîne de magasins française spécialisée dans la distribution de produits culturels et électroniques, à destination du grand public devrait donc s’installer à Mâcon d’ici un an et demi à deux ans. Avec l’espoir d’attirer à ses côtés une autre enseigne attractive (un commerce d’équipement de la maison complémentaire à ce qui existe déjà actuellement ?)

 

Les travaux ont été arrêtés comme prévu au début de l’été pour laisser les bars et les restaurants profiter de l’espace avec leurs terrasses et ne pas gêner leur activité. Ils devaient reprendre à la rentrée. Finalement, ce sera pour début décembre au plus tard. le planning du chantier a été réajusté ainsi : de décembre 2019 à avril 2020, la fin de la déconstruction et la réalisation de l’ouvrage de confortement (5 mois de travaux), de mai à juillet 2019 trois mois de fouilles archéologiques, et de l’automne 2010 à l’année 2021, les travaux de construction.

Par ailleurs, la SEMA a récemment acquis la propriété d’un des immeubles jouxtant le chantier. Outre des logements réhabilités dans le cadre de l’ORI (Opération de restauration immobilière), la réflexion est en cours pour installer des surfaces commerciales au rez-de-chaussée du bâtiment, ce qui viendrait augmenter la surface commerciale initialement prévue par le projet.

Minérale ou végétale ? Avec ou sans voitures ?

Une fois cette phase de travaux abordés, les commerçants, les habitants et les propriétaires de logement sur le secteur ont eu la parole. Plus qu’une réunion de concertation, il s’agissait là d’entendre les volontés de chacun. Au cours de la première réunion publique organisée il y a un an, divers avis avaient été émis quand au devenir de cette place aux Herbes. Des avis parfois très divergents et pas forcément compatibles. Certains voulaient du stationnement et de la circulation, d’autres non, certains du végétal, d’autres du minéral. « Aujourd’hui, la question est de savoir que vous voulez vraiment ? Avec l’objectif prioritaire de redonner tout son attrait à ce lieu symbolique du centre-ville. », souligne Gérard Colon, élu en charge de l’urbanisme.

Suite aux premiers avis, la proposition de programme pour la place aux Herbes et la place Poissonnière qui fait partie du projet global est d’étendre la zone piétonne sur la place aux Herbes avec une gestion de bornes amovibles, d’assurer la défense incendie (avec le périmètre nécessaire), de maintenir le stationnement et la circulation place aux Herbes, de retrouver des espaces de pause et de redonner la place aux piétons, de remettre du végétal avec des arbres et des plantes, de mettre en valeur le patrimoine, d’organiser les terrasses, de retrouver la présence de l’eau dans la ville, de gérer les déchets et d’éclairer de façon plus économe et efficace.

Des ateliers de réflexion mis en place

Les premières réactions obtenues lors de cette réunion salle du Pavillon ont mis en avant cette volonté de voir revenir le végétal, d’améliorer l’esthétique et la cohésion de toutes les terrasses, de redynamiser en même temps la rue Philibert Laguiche devenue « fantomatique », de revoir de la vie sur cet espace avec pourquoi pas des jeux pour enfants comme cela a été fait place Saint-Antoine, de privilégier la circulation piétonne, de retrouver une place chatoyante et animée avec des aménagements confortables, de réussir à faire cohabiter tous les utilisateurs de cette place (commerçants, habitants, propriétaires, clients et touristes).

Pour poursuivre les échanges et le débat constructif, Gérard Colon a proposé la création d’ateliers animés par les services de la ville, sans la présence d’élus. « Un atelier pour les habitants, un autre pour les commerçants où chacun, avec des approches différentes, pourra donner son avis et son envie. Cette place doit être à terme accessible à tout le monde ! » Pour participer à ces ateliers, il suffit de s’inscrire. Les premiers pourraient avoir lieu d’ici la fin de l’année, ou au plus tard au premier trimestre 2020.

D. C.

 

 

MACON place aux herbes pavillon 1.JPG

 Près de 100 personnes étaient réunies à la salle du Pavillon

 MACON place aux herbes pavillon 3.JPG

Sylvain Saunier, directeur d’Intermarché Mâcon, à l’origine du projet de la Fnac

a confirmé l’arrivée de l’enseigne en centre-ville

 

VÉLO GOURMANDE : Une édition pluvieuse, mais heureuse !

MACONNAIS velo gourmande 2020 52.JPG
La 2ème édition de la Vélo gourmande en Bourgogne du Sud, organisée par l’Office de tourisme de Mâcon et du Mâconnais, s’est déroulée ce samedi sur les routes du Haut-Mâconnais… entre coups de pédales et dégustations !

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Une entrée par jour en réanimation de personnes atteintes du covid-19

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
Plus de 50 000 personnes ont été testées en une semaine. Même si tous les indicateurs se dégrade, le taux de positivité reste faible, à 3,33% de personnes positives dans la région. Il est équivalent en Saône-et-Loire.

SANCÉ : Un mort dans un choc frontal sur la D906

ACCIDENT MORTEL SANCE 2409223 - 6.jpg
Actualisé : La police lance un appel à témoin.

MACONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMERATION : Réouverture lundi de la déchèterie de Charnay ; le 12 octobre pour St-Martin-Belle-Roche

C'est la phase finale des travaux de mise aux normes environnementales et de réhabilitation des locaux de gardiennage des déchèteries du territoire de MBA.

CLIN D'OEIL : Des ruches sur le toit de la MJC de l'Héritan

ruches toit MJC Héritan.jpg
Deux premières ruches sont arrivées à la MJC de l'Héritan où elles seront outils d’un atelier pédagogique dans le cadre des activités dites du « tiers lieu ».

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.