samedi 28 mars 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

Prissé permaculture école.jpg

 

L’équipe éducative de l’école maternelle de Prissé a inscrit dans son projet la sensibilisation des enfants au développement durable. Plus les gestes éco-citoyens sont acquis jeune, meilleur sera le comportement adulte.

La commune de Prissé, avec ses services techniques, ont immédiatement répondu positivement à la demande d’implantation d’un jardin en « permaculture » dans la cour de l’école.

Ce matin, l’adjointe aux affaires scolaires Danièle Rodriguez, André Dewert, adjoint au développement durable et à la communication, accompagnée de Chantal Cassou, conseillère municipale, étaient présents pour l’acte de mise en vie du jardin permacole.

Toutes les classes de l’école maternelle, dédoublées pour l’occasion, ont écouté puis participé à la mise en vie du jardin.

Loïc Guyot, responsable des services techniques, a expliqué aux enfants par des mots simples les ingrédients du jardin : « le carton va faire remonter les vers de terre, le bois et les branchages vont servir d’éponge et conserver l’eau, les déchets verts apporteront l’alimentation des plantes, le terreau et les feuilles mortes serviront de support aux plantes. »

Fatima Pardon, maître-composteure de la communauté d’agglomération « Mâconnais Beaujolais Agglomération » participait à la séance pédagogique. Pour elle, « impliquer les enfants, c’est les sensibiliser pour l’avenir et c’est impliquer les parents… par les questions que n’hésiteront pas à poser les enfants lorsque papa ou maman iront à la déchetterie au lieu de composter. » Elle leur fit partagé sa joie de découvrir un vers de terre dans les feuilles mortes et, surtout, la reine du compost : une larve de Cétoine. Cette larve, comme l’explique Fatima Pardon, est « une dévoreuse de compost, elle mange et transforme tous les déchets verts… elle est à protéger. »

Pour la commune de Prissé, cette action vise à diminuer l’empreinte écologique, les déchets produits par l’école resteront à l’école et serviront « d’aliments » au jardin de l’école.

Jean-Marc Dumas

 

 

 Plan en main, explications sont données aux élèves.JPG

Plan en main, explications sont données aux élèves

A la recherche d'une vie dans les feuilles mortes.JPG

A la recherche d'une vie dans les feuilles mortes

de gauche à droite André DEWERDT Adjoint à la communication et au développement durable� Danièle RODRIGUEZ Adjoint aux affaires scolaires.JPG

De gauche à droite : André Dewerdt, adjoint à la communication et au développement durable,

et Danièle Rodriguez, adjointe aux affaires scolaires

Decouverte d'un vers de terre.JPG

Decouverte d'un vers de terre... il y a du vivant dans les feuilles mortes

On s'approche pour découvrir le vers.JPG

On s'approche pour découvrir le vers

 

Fatima PARDON Maître composteur auprès de l'agglomération Mâconnais Beaujolais Agglomération.JPG

Fatima Pardon, maître-composteure auprès de Mâconnais Beaujolais Agglomération

la larve de cétoine, Reine du compost pour Fatima PARDON.JPG

Le compost va être placé par les enfants.JPG

Le compost va être placé par les enfants

LE PLAN DU JARDIN.JPG

Le plan du jardin

Les employés des services techniques Lionel VARTANIAN et André DUNAND ont préparé la jardin sous la responsabilité de Loïc GUYOT.JPG

Les employés des services techniques Lionel Vartanian et

André Dunand ont préparé la jardin sous la responsabilité de Loïc Guyot

L'herbe tondue le matin servira de nourriture aux plantations.JPG

L'herbe tondue le matin servira de nourriture...aux futures plantations

Loïc GUYOT Responsable des services techniques à Prissé.JPG

Loïc Guyot, responsable des services techniques à Prissé

On regardent le fut qui deviendra support au compost.JPG

permaculture école Prissé (19).JPG

permaculture école Prissé (18).JPG

permaculture école Prissé (17).JPG

permaculture école Prissé (16).JPG

permaculture école Prissé (15).JPG

permaculture école Prissé (14).JPG

permaculture école Prissé (10).JPG

permaculture école Prissé (8).JPG

permaculture école Prissé (7).JPG

permaculture école Prissé (6).JPG

Sur le carton, on place lle bois et les branchages.JPG

Sur le carton, on place le bois et les branchages

Quelques seau de copeaux de bois.JPG

Quelques seaux de copeaux de bois

permaculture école Prissé (4).JPG

permaculture école Prissé (12).JPG

permaculture école Prissé (13).JPG

permaculture école Prissé (5).JPG

permaculture école Prissé (1).JPG

permaculture école Prissé (20).JPG

CORONAVIRUS : Une salve de remerciements de la part du comité A.M.i.71

AMI 71 collage.jpg
L'Association de défense des droits des Malades, Invalides et handicapés exprime, dans un communiqué, sa reconnaissance envers les professionnels.les qui travaillent en cette période historique d’épidémie.

Coronavirus - Covid-19 : 32 décès en Saône-et-Loire depuis le 12 mars

PIERRE PRIBILE ARS BFC22 - 2.jpg
Actualisé - 82 personnes sont hospitalisées à Mâcon pour covid-19. Une plate-forme téléphonique nationale et gratuite est disponible pour s'informer.

MACON : Les Restos du cœur rouvrent leurs portes

restos du coeur Mâcon covid 19 (1).jpg
Rappelons qu'ils ont été cambriolés le 17 mars, au tout début du confinement.

CORONAVIRUS : 139 décès en Bourgogne-Franche-Comté, 431 personnes sorties d'hospitalisation

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
Actualisé ce 27 mars - 185 personnes sont en réanimation ; L'ARS lance un appel aux volontaires

CORONAVIRUS : La vague de l'épidémie progresse en Saône-et-Loire

28 personnes sont décédées en milieu hospitalier des suites du covid-19 ; 42 personnes sont sorties d'hospitalisation. L'hôpital de Mâcon est l'établissement qui accueille le plus de malade du coronavirus.

SAÔNE-ET-LOIRE : Les policiers municipaux peuvent aussi verbaliser

Des dérogations pour les marchés alimentaires sont accordées par le préfet. Azé, Igé, Leynes etc. sont concernés.

TRAVAUX PUBLICS EN BFC - Vincent Martin : « Je persiste à dire que les chantiers doivent rester strictement à l’arrêt »

TRAVAUX PUBLICS BFC.jpg
Le président de la FRTP Bourgogne Franche-Comté s'exprime sur les conditions de la reprise d'activité dans un communiqué.

EXPRESSION CITOYENNE - Sans-abris et coronavirus : « Pour ne pas les oublier, NON ! »

Plusieurs associations mâconnaises s'alarment des conditions de vie des personnes à la rue, Migrants et SDF. Elles lancent un cri d'alerte.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : La Région met en place la gratuité des TER pour les soignants...

et suspend les prélèvements pour tous les abonnés TER annuels.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les attestations de déplacements dérogatoires évoluent

NOUVELLES ATTESTATIONS.jpg
Elles entrent en vigueur dès aujourd'hui. Le document intègre la participation à une mission d'intérêt général et la convocation judiciaire ou administrative.

VIDÉO : Confiné mais sportif et, surtout, bien rigolo !

RIONS UN PEU - 1.jpg
Mais que s'apprête-t'il donc à faire avec son bidon d'huile ou de liquide vaisselle ?.... La réponse dans la vidéo.

MÂCON : Le portage des repas à domicile facilité par le CCAS

PORTAGE REPAS.jpg
3 commerces en lien avec la stucture assurent également des livraisons aux personnes âgées dépendantes.

Covid-19 : L'UMIH 71 insiste pour une reconnaissance en catastrophe sanitaire par les assurances

Le président du syndicat des hôteliers de Saône-et-Loire s'adresse aux députés.

MÂCON - Coronavirus : 83 commerces de proximité ouverts

primeur.JPG
La Ville de Mâcon a effectué un recensement des commerces de proximité ouverts. Nous comptons actuellement 83 commerces de proximité ouverts, ce nombre est amené à évoluer car d'autres sont peut être ouverts.

CORONAVIRUS : L'école à la maison avec France 4, ça commence demain

A compter du lundi 23 mars, France 4 modifie toute sa programmation de journée pour diffuser en direct des cours dispensés par des professeurs de l’Education Nationale. Ceci pour répondre à la mission « Nation Apprenante ».

MÂCON - Coronavirus : Dur, dur pour les maraîchers.ères

MARCHE MACON 21MARS - 28.jpg
C'est un marché bien tristounet qui s'est tenu ce matin sur le parking de l'esplanade Lamartine, malgré le beau temps... un pied-de-nez de la météo d'ailleurs un peu dur à avaler...

SAÔNE-ET-LOIRE - Coronavirus : 170 personnes testées positives, 9 décès, 450 contraventions et 2 condamnations (à Mâcon)

Le 20 mars, 47 personnes étaient hospitalisées dans les Centres hospitaliers de Mâcon et de Chalon-sur-Saône, dont 6 en réanimation. Plus de 110 personnes testées positives sont suivies à domicile. Le point complet de la situation en Saône-et-Loire par la préfetecture.