mercredi 8 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

Communiqué

Après trois mois d’intenses négociations, le Comité consultatif du secteur financier a adopté aujourd’hui un avis pour que cessent les pratiques toxiques du démarchage téléphonique en assurance. A compter du 1er juillet 2020 au plus tard, les professionnels s’engagent à mettre un terme au harcèlement téléphonique, à avancer vers un consentement moins équivoque des consommateurs sollicités et à faciliter la résiliation des contrats ainsi souscrits. Les associations AFOC, Familles Rurales, UFC-Que Choisir et UNAF se félicitent de ce premier pas en direction d’un arrêt rapide et pérenne des pratiques frauduleuses dont elles s’assureront de l’effectivité.

Harcèlement téléphonique : la ligne devra être coupée !

Le démarchage téléphonique est une technique de vente aussi exaspérante que dangereuse. Prenant au dépourvu les consommateurs, la relation commerciale qui en découle est irrémédiablement viciée. Au regard de la complexité des contrats d’assurance, cette pratique est à l’origine d’un nombre considérable de plaintes au sein de nos structures, provenant notamment des personnes âgées et/ou isolées. Grâce à notre mobilisation, les assureurs et les courtiers se sont engagés à remettre à plat leur processus de vente. A l’issue de la présentation de l’information précontractuelle aux prospects (annonce du caractère commercial de l’appel, description du produit, etc.), les démarcheurs auront l’obligation de s’assurer que les consommateurs souhaitent bien poursuivre la conversation. En l’absence de réponse positive, ils ne pourront insister, auront l’obligation de mettre immédiatement fin à l’appel et surtout devront s’interdire de rappeler.

Un appel, un contrat : une pratique aux oubliettes

L’avis adopté ouvre également la voie vers un consentement moins équivoque des consommateurs qui souhaiteraient souscrire une assurance après un démarchage téléphonique. En effet, la pratique « un appel, un contrat » sera strictement interdite : aucun contrat ne pourra être conclu dès le premier appel. Afin de respecter le délai minimal indispensable pour prendre connaissance de la documentation contractuelle et ainsi réaliser un choix libre et éclairé, les démarcheurs ne pourront rappeler uniquement à l’issue d’un temps de réflexion de 24 heures après sa réception. Source de nombreux détournements, la souscription à l’oral d’un contrat (lecture d’un code SMS, répétition d’une phrase) est destinée à disparaître. De même, le seul paiement de la prime d’assurance ne pourra plus constituer une preuve de l’accord du consommateur. Ainsi, le consentement écrit, par nature plus sûr, s’affirmera comme l’unique standard. Enfin, les assureurs et les courtiers ne devront pas proposer un contrat pour un risque déjà couvert lorsque le consommateur ne peut résilier son précédent engagement. Si cette disposition est la stricte application de leur devoir de conseil, elle est indispensable compte tenu de la quantité des manquements rencontrés.

Résilier son contrat par courriel : simple, rapide et efficace

L’accord conclu permettra enfin aux consommateurs de résilier plus aisément les produits d’assurance souscrits après un démarchage téléphonique. Alors que les victimes de pratiques frauduleuses s’aperçoivent plusieurs semaines après l’appel qu’ils sont titulaires d’un contrat, les distributeurs devront leur adresser une « lettre de bienvenue ». Cette dernière alertera les clients de leur souscription, de l’existence du droit de rétractation et de ses modalités. Alors que les professionnels imposent généralement l’envoi d’une lettre recommandée pour renoncer au contrat, les consommateurs pourront désormais se dédire par simple courrier électronique. Cette solution simple, rapide et efficace doit permettre d’assainir au plus vite le secteur.

Dans l’attente d’une interdiction du démarchage téléphonique et alors que les demandes des associations représentant les consommateurs et les familles, ont été entendues dans l’avis du Comité consultatif du secteur financier, nous restons mobilisées et entendons veiller à l’effectivité des engagements des professionnels.

 

MÂCON : Ubitransport maintient 50 postes à recruter en 2020

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
L'entreprise Mâconnaise, spécialiste de la billettique numérique, ne connait pas la crise. Pas de chômage partiel ; elle vient de de créer un département Ressources humaines...

BOURGOGNE – FRANCHE-COMTÉ : 68 millions d'€ d'aide d'urgence de la Région pour l'économie

COVID ECONOMIE BFC.jpg
« Il faudra sans doute plus encore pour la relance, qu'il faut d'ores et déjà prévoir » indiquait Marie-Guite Dufay, présidente de Région, hier soir en visio-conférence de presse. Revue de détail des programmées.

ECONOMIE : « Fond de solidarité, le Gouvernement a entendu nos demandes ! »

L’accès au fond de solidarité est possible dès 50% de perte de chiffre d'affaires.

BÂTIMENT : Vers une reprise rapide de l'activité ?

CHANTIER BATIMENT COVID19.jpg
Rien n'est moins sûr. La Fédération nationale des salariés de la construction, du bois et de l'ameublement-CGT a émis des réserves quant au guide de reprise rédigé par l'organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). A lire aussi, les points de vue d'un salarié d'OXXO, représentant syndical, et d'un chef d'entreprise à Mâcon.

ECONOMIE : La CPME Bourgogne-Franche-Comté enquête sur l'impact du Covid-19 sur les entreprises

L'organisation patronale vous propose de répondre à quelques questions.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le président André Accary acte deux mesures en faveur des entrepreneurs du bâtiment

Alerté par la Fédération française du bâtiment et des travaux publics (FRTP) et le syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment (CAPEB) quant à leurs inquiétudes relatives aux conditions de travail des salariés sur les chantiers et les impacts de l’épidémie de Coronavirus Covid-19, le président du Département prend deux mesures ce jour.

EXPRESSION POLITIQUE - Covid-19 : le chômage partiel sans coût résiduel, un impératif déclare la CPME 71

L'organisation patronale redoute une désorganisation du fonctionnement des entreprises

ECONOMIE : Oxxo (Cluny) investit 4 millions d'€ pour la production de menuiseries en aluminium

OXXO CLUNY 2020 MENUISERIES PVC ALU ACCUEIL2 - 1.jpg
Le fleuron du bâtiment en Saône-et-Loire va également bénéficier du soutien du Département avec l'aménagement d'une déviation. Les détails de ces investissements exceptionnels avec macon-infos.

VINZELLES – Cave des Grands Crus Blancs : Une prochaine certification Haute valeur environnementale, et un 1er cru Poully-Fuissé

CAVE GRANDS CRUS BLANCS AG2020 - 4.jpg
Sur le champ des batailles actuelles (zones de non traitement, taxes américaines, dérèglement climatique), il est encore quelques bonnes nouvelles qui donnent du baume aux cœur aux viticulteurs coopérateurs. C'est le cas pour les vignerons de la Cave des Grands Crus Blancs, à Vinzelles, qui tenait son assemblée générale mardi dernier.

MACON : Leboncoin va bientôt s'installer cours Moreau

bail Leboncoin Mâcon.jpg
Le maire Jean-Patrick Courtois et Alexandre Collinet, directeur général adjoint du groupe Leboncoin, ont signé ce mardi la convention d’occupation des futurs locaux de l’entreprise.

MÂCON : Une journée pour s’informer sur la création et la reprise d’entreprise

journée création reprise entreprises 2019 (28).JPG
Actualisé : Kouyate Massa a gagné le « pitch » avec son projet de boulangerie industrielle bio de bagles à Mâcon.

MÂCON : Les 15èmes Vendredis de l'entreprise s'invitent chez Bereziat BigMat

vendredis entreprise Bereziat.jpg
Le maire de Mâcon, des élus, des entrepreneurs de la zone industrielle sud de Mâcon, ainsi qu’une délégation de l’Aile Sud Bourgogne étaient ce vendredi chez l'entreprise de matériaux de construction, Bereziat.

CHARNAY : La cave coopérative a 90 ans et change de nom, pour devenir Les Orfèvres du vin

90ANS CAVE CHARNAY ORFEVRES VIN.jpg
A déguster, l'album de la soirée "A la santé des Orfèvres"

MÂCONNAIS SUD BOURGOGNE : En route pour l'agriculture 3.0

AGRI NUMERIQUE MACONNAIS SUD BOURGOGNE - 4.jpg
Le PETR avait donné rendez-vous à la ferme de Jalogny ce mardi à tous les acteurs et actrices de la filière agricole pour pour plancher une première fois sur les usages du numériques dans l'agriculture. L'objectif est de déterminer les priorités et les orientations à horizon 2022.

CHÂNES : 10 ans pour AKF Sécurité !

AKF SECURITE CHANES - 1.jpg
Salariés, amis, partenaires et clients étaient réunis ce samedi soir, salle du Carjoux à Chânes, pour fêter les 10 ans de la société mâconnaise AKF Sécurité.

CHARNAY : Des locaux plus grands pour Coffratech

COFFRATECH _ INAUGURATION9.JPG
L’occasion pour cette entreprise du bâtiment, spécialisée dans la fabrication de planchers béton, de faire visiter son site, ses nouveaux espaces de stockage et de présenter sa dernière innovation.

INNOVATION : Les applications Ubitransport et Zenbus, disponibles sur un smartphone unique

MACON ubitransport appli.jpg
Lors des Rencontres nationales du Transport public, Ubitransport et Zenbus ont signé un partenariat et rapprochent ainsi leurs savoir-faire au service de la mobilité des territoires.

ECONOMIE : A la cité de l'entreprise, Inobiz donne des ailes aux entrepreneurs.ses

INOBIZ MACON EQUIPEER.jpg
Nous avons rencontré la fondatrice d'Equipeer, Delphine Coutagne, pour évoquer sa création, et Fabian Humbert, incubateur et accompagnant de startups au sein d'Inobiz, pour dire quelques mots sur ce principe de starter et d'accélérateur de tout jeunes bolides de l'économie locale destinés à un développement exponentiel, hébergé à la pépinière de l'Agglomération MBA.

MÂCON : C'est parti pour Maroquinerie Thomas !

MAROQUINERIE THOMAS MACON ATELIER06.jpg
Annoncée au printemps sur nos pages, l'implantation de la maroquinerie Thomas est désormais une réalité. Ce vendredi sonnait la fin de chantier de l'aménagement de l'atelier relais situé à la cité de l'entreprise.

ECONOMIE : L'entreprise Matit - Collet industries (Feillens) reçoit le label Origin’Ain

MATIT _ TROPHEE ORIGIN'AIN.jpg
La société Matit - Collet industries, basée à Feillens, qui frabrique les célèbres planchas, a reçu le trophée Origin’Ain des mains de Jean Deguerry, président du Département de l’Ain, créateur du label, ce lundi soir.

ECONOMIE : 100 tonnes de légumes bios récoltés en 2018 aux Jardins de Cocagne de Mâcon !

JARDINS COCAGNE MACON SEPT20196.jpg
C'est une association, certes, mais également une entreprise florissante. Leur président, Alain Sève, recevait jeudi soir le dîner des mégalodons. L'occasion de présenter cette structure de l'économie sociale et solidaire en détail.

VINZELLES : Ecovigne, un magasin révolutionnaire pour le secteur de la viticulture, et unique en France !

ECOVIGNE VINZELLES11.jpg
Il était inauguré ce jeudi soir en présence du directeur général et du président de la coopérative agricole Terres d'Alliances.