vendredi 10 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

CharnayXTREM_AG2019_0006.jpg

De l’émotion et de la tristesse ce vendredi soir lors de la cinquième et dernière assemblée générale de l’association CharnayXtrem Organisation.

Dès l’introduction de son rapport moral le président, Philippe Pointurier, est entré au cœur du sujet : « Cette année, l’assemblée générale de CharnayXtrem Organisation revêt un caractère tout particulier. (…) il s’agit de ma dernière assemblée générale en tant que président puisque je démissionne de mes fonctions après 7 ans à la tête de la CharnayXtrem et 15 ans en tant qu’organisateur de courses pédestres. En d’autres circonstances, j’aurais pu être serein et optimiste quant à cette passation de pouvoir. Il n’en est rien, et malheureusement aujourd’hui l’avenir et la pérennité de notre épreuve semblent bien compromis. »

Pour M. Pointurier, le constat est sans appel : outre le poids de l’organisation pesant sur ses épaules – malgré l’aide et la bonne volonté des bénévoles – l’épée de Damoclès de la responsabilité pénale et surtout l’érosion du nombre de participants (1306 coureurs en 2017 – année record – 1244 en 2017 et seulement 1056 en 2019) ont eu raison de son envie de poursuivre « cette belle et riche aventure humaine ». Dès lors, il faut se rendre à l’évidence, en l’absence de successeur déclaré, la CharnayXtrem a vécu.

Mais M. Pointurier reste philosophe : « Pour moi c’est un peu frustrant, mais je ne m’en formalise pas plus, persuadé que les courses d’obstacles correspondent à un phénomène de mode et qu’il est de plus en plus difficile de trouver sa place au milieu des nombreuses organisations existant dans la région. »

Pas d’amertume non plus vis-à-vis de l’absence de successeurs : « Vous me l’aviez toujours annoncé avec beaucoup d’honnêteté, vous ne souhaitiez pas vous investir davantage étant vous-mêmes déjà très impliqués dans le monde associatif. Je l’ai toujours compris et respecté. » Surtout, il se dit fier d’avoir su rester fidèle aux valeurs humanistes qui ont toujours présidé au sein de la CharnayXtrem Organisation, par exemple en reversant 1500 € à l’association “Lise et Zia”, deux petites jumelles lourdement handicapées, à l’issue de l’édition 2019. Une philosophie humaniste qui perdure malgré la dissolution de l’association car Philippe Pointurier souhaite que l’argent restant soit reversé à une association sportive scolaire et à une association venant en aide à un enfant en situation de handicap, ce que l’ensemble des adhérents a approuvé.

Après le rapport financier présenté par Alain Planus, trésorier de l’association, et l’intervention de Jean-Luc Ragnard, adjoint aux sports, qui regrette la disparition de ce beau rendez-vous annuel, l’ensemble des participants a été invité à partager le verre de l’amitié au cours duquel de nombreux souvenirs de la CharnayXtrem ont été évoqués.

D’un point de vue pratique, si aucun successeur ne se déclare prochainement, M. Pointurier désignera 2 liquidateurs qui veilleront au bon déroulement de la dissolution de l’association, qui sera officiellement dissoute lors d’une dernière assemblée générale extraordinaire. Une once d’espoir semble donc encore permise pour que perdure cette course populaire qui suscite toujours beaucoup de sourires parmi les participants, les bénévoles et les associations bénéficiaires de la générosité des organisateurs.

David Delecroix

Photo d'accueil : Une partie des bénévoles de la CharnayXtrem autour du président Philippe Pointurier

CharnayXTREM_AG2019_0002.jpg

CharnayXTREM_AG2019_0004.jpg

De gauche à droite : Jean-Luc Ragnard, Philippe Pointurier et Alain Planus

CharnayXTREM_AG2019_0003.jpg

CharnayXTREM_AG2019_0001.jpg

CharnayXTREM_AG2019_0005.jpg

Philippe Pointurier a tenu à remercier Françoise Brivet "la fidèle des fidèles",

pour son aide précieuse au sein de l'organisation

CORONAVIRUS : Plus de retours à domicile que d'hospitalisations pour la 1ère fois en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
427 décès sont à déplorer dans les hôpitaux de la région et 249 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 1 200 patients sont sortis d'hospitalisation.

Coronavirus - Covid-19 : 36 patients sont en réanimation dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé - 189 personnes étaient hospitalisées ce mercredi.

MÂCON – Coronavirus : Le laboratoire d'analyse départemental a fait ses premiers tests covid-19

TESTS COVID LABORATOIRE MACON AGRYVALIS 1004 - 1.jpg
C'est une très petite quantité qui a été livrée ce jeudi par le seul hôpital de Mâcon. Frédéric Brochot, président du laboratoire Agryvalis, espère une plus grande réactivité du préfet dans les prochains jours. Explications. Un projet de sérologie est à l'étude. A découvrir aussi, la méthode d'analyse.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L'acitivté des médecins généralistes et des spécialistes en forte baisse

L’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecin Libéral en Bourgogne Franche-Comté rappelle qu'il ne faut pas renoncer au soin quand son état justifie un suivi régulier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 222 305 foyers vont recevoir un chèque pour aider au paiment des factures d'énergie

Il va arriver dans votre boite aux lettres dans les jours qui viennent, si vous êtes éligible. Vérifiez votre éligilité.

SAÔNE-ET-LOIRE : Trop de promeneurs.ses sur les voies verte et bleue le week end dernier !

Le constat a été fait par les forces de l'ordre. Les accès à ces voies pourraient être interdits par le préfet.

CORONAVIRUS - Covid-19 : « Détournement de masques, un vrai scandale ! » s'indigne André Accary

Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire dénonce, dans un communiqué, la réquisition par l'Etat des 2 millions de masques qui étaient attendus en Bourgogne-Franche-Comté ce début de semaine.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement, pour faire face.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.