dimanche 29 novembre 2020
  • BFC_Macon_Infos_280x410px-2.jpg
  • CONCIERGERIE MACON2111.jpg
  • BVNOVEMBRE.png
  • VO PEUGEOT NOMBLOT NOV2020 - 1.jpg

Communiqué :

Le 5 décembre, en grève et dans la rue pour mettre en échec le nouveau recul social voulu par Macron et les oligarchies financières

La réforme voulue par Emmanuel Macron n’a qu’un but : permettre aux riches actionnaires et aux banquiers de voir leur part du gâteau continuer de croître dans les années futures.

C’est la raison pour laquelle la principale mesure qu’il tente de mettre en place est de limiter à 14 % la part des retraites dans le PIB (ensemble des richesses produites par le travail en une année). Le nombre de retraité-e-s va augmenter dans les années à venir.

Pas besoin d’être un génie en mathématique pour comprendre que les retraites vont diminuer si on laisse faire Macron. Toutes les retraites, celles à venir , comme celles actuellement versées. Or il est possible d’augmenter les retraites sans que cela ne nuisent à l’économie réelle : car contrairement aux revenus financiers, les retraité-e-s réutilisent toute leur pension dans l’économie de proximité (alimentation, logement, santé, etc.)

Macron nous parle universalité et tente d’opposer les situations des caisses de retraites entre elles. Au nom de quoi, il veut imposer un système à point soit disant juste.

Cependant cet apôtre de l’égalité et de la justice sociale n’imagine pas répartir le patrimoine des 1 % les plus riches qui détiennent l’équivalent de 30 % du PIB ! Ce qui vaut pour les 99 % ne vaut pas pour eux.

En fait le système à point Macron prépare le terrain de la retraite par capitalisation qui permettrait aux fonds de pension de mettre la main sur des sommes considérables utilisées dans la spéculation financière.

C’est pourquoi la Fédération PCF de Saône-et-Loire appelle les citoyens et citoyennes à se mobiliser fortement pour refuser ce nouvel acte antisocial et préparer la voie d’une autre retraite.

 

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.

COVID-19 : Les étudiants infirmiers de Mâcon refusent de sacrifier leur formation sur l’autel des dysfonctionnements de l’hôpital

Mobilisés pour renforcer les équipes hospitalières dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19, les étudiants de l’IFSI de Mâcon dénoncent les conditions de leur mobilisation et les conséquences sur leur formation.

LIVRE – Crise sanitaire : Sortie de « Quand la psychose fait dérailler le monde »

Ce n'est pas le livre d'un professeur de médecine mais d'un agrégé de philosophie et d'un journaliste, spécialistes de géopolitique, qui tirent leur légitimité de leur citoyenneté, mais également, s'agissant d'une crise sanitaire mondiale, de leur spécialité. Ils critiquent ouvertement et de manière très argumentée le reconfinement. Une autre voie est possible défendent-ils.

EDITO : C’est d’un « plan De Gaulle » dont la France a besoin aujourd’hui...

...pour Laisser les commerçants-es travailler et laisser nos gosses tranquilles !

CONSEIL REGIONAL : Gilles Platret portera la parole de l'opposition, à la place de François Sauvadet

Gilles Platret, maire de Chalon, est le candidat déclaré de la droite et du centre aux procahines élections régionales. Ça pourrait chauffer dans l'hémicycle régionale ce vendredi...