vendredi 25 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 1.jpg

A lire aussi, le communiqué de Conforama sur le plan de restructuration des magasins en France.

 

La suite du 05 décembre à Mâcon s’est déroulée comme annoncée, ce 06 décembre devant le magasin Conforama Mâcon, situé sur la commune de Sancé. Emilie Quandalle et Gérard Meunier ont pris de nouveau la parole, côte à côte, pour dénoncer la situation locale à Conforama et soutenir les salariés.es menacés.es dans leur emploi.

Selon un membre du personnel, syndiqué, 5 emplois seraient menacés de suppression : « Un plan social a été acte cet été. Il est en train d’être mis en exécution. Deux personnes du service livraison, deux hôtesses de caisse et un agent au dépôt risquent de perdre leur emploi. Ce plan social a été validé par tout le monde, à l’exception de la CGT » a-t-il précisé.

Emilie Quandalle, secrétaire générale de l’UL Mâcon, annonçait dans son discours, la fermeture prochaine du magasin de Chalon-sur-Saône, ce qui nous a été confirmé par le service presse de l’enseigne. « C’est pour cela que nous sommes ici aujourd’hui. A la CGT, le mouvement part de la base. La restructuration de Conforama impacte le magasin et ses salariés. Nous sommes ici aussi pour dénoncer le capitalisme fou. »

Le directeur du magasin n'a pas souhaité répondre à nos questions et nous a renvoyé vers le service presse. 

Après ce soutien appuyé aux salariés.es de Conforama, Gilets jaunes et CGTistes se sont rendus.es à la caserne des pompiers pour soutenir ce service public.

Rodolphe Bretin


 

Communiqué de Conforama - 02 juillet 2019

CONFORAMA ANNONCE UN PROJET DE RESTRUCTURATION

ET DE TRANSFORMATION DE SES ACTIVITES EN FRANCE

 

Conforama a informé ce jour les instances représentatives du personnel d’un projet de restructuration et de transformation de ses activités en France. Ce projet répond à la nécessité pour Conforama de réduire ses pertes et revenir à l’équilibre.

Le calendrier et les modalités sociales de ce projet seront discutés avec les représentants du personnel dans le cadre d’une procédure d’information-consultation qui s’ouvrira le 11 juillet.

Le projet vise à une transformation profonde et nécessaire de Conforama en France, déployée sur plusieurs années. D’une part, celle-ci se traduirait par la fermeture de magasins déficitaires et sans espoir de redressement : 32 magasins Conforama et 10 magasins Maison Dépôt. Les 164 autres magasins Conforama permettraient de conserver un fort maillage du territoire français. En outre, le plan envisagé vise à adapter les fonctions du siège aux réalités de l’activité. D’autre part, le projet prévoit une évolution de l’organisation des magasins, davantage tournée vers le client et plus efficiente, qui serait mise en œuvre à moyen terme. Au total, le projet pourrait se traduire par 1900 suppressions de postes. Tout a été mis en œuvre pour limiter ce nombre.

Ces dernières années, Conforama s'est lancé dans une politique de croissance coûteuse - ouvertures de magasins, acquisition de magasins en difficulté, lancement de concepts et enseignes. Le soutien de l'actionnaire Steinhoff dans cette politique n’a fait que masquer la dégradation constante de Conforama en France et de son réseau de magasins. Aujourd'hui, les difficultés financières de Steinhoff mettent en exergue une situation qui n'est pas viable.

Cette situation dégradée s’est en outre inscrite dans le cadre de mutations profondes du secteur de la distribution et plus particulièrement celui de la distribution spécialisée dans lequel Conforama opère. La concurrence est de plus en plus forte et les modes de consommation évoluent rapidement. Dans ce contexte, notre enseigne ne s’est pas suffisamment adaptée et subit une forte baisse de rentabilité de son réseau de magasins. Celui-ci a connu une croissance non raisonnée au cours des dernières années, aggravant la situation de Conforama, qui a enregistré un effondrement de son résultat d’exploitation au cours des derniers exercices. Depuis 2013, Conforama en France a cumulé des pertes qui s’élèvent à près de 500 millions d’euros.

Cette situation demande de prendre des mesures fortes et rapides afin d’assurer la pérennité de Conforama et de sauvegarder le plus d’emplois possible sur le long terme.

En France, Conforama dispose, malgré sa situation actuelle, d’atouts forts dont sa marque ancrée dans le quotidien des Français depuis les années 1960 et son positionnement unique de discounter spécialisé dans l’équipement de toute la maison. Un retour à l’équilibre et au premier plan sur son marché ne seront possibles qu’avec une stratégie d’avenir fondée sur une nouvelle organisation des métiers, une amélioration significative des services apportés aux clients et de la logistique ainsi qu’un développement du digital. L’objectif pour Conforama est de revenir au plus vite à sa promesse historique : proposer le meilleur rapport qualité-prix du marché, avec un sens renouvelé de l’expérience proposée aux clients.

Durant la période d’information-consultation, la direction de Conforama travaillera en concertation étroite avec les représentants du personnel, dans un esprit constructif d’écoute et de dialogue.

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 6.jpg

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 5.jpg

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 4.jpg

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 3.jpg

CONFORAMA MACON GILETS JAUNES CGT - 2.jpg

HOPITAL DE MÂCON - Covid-19 : La situation est sous contrôle et l'établissement prêt à encaisser une augmentation des hospitalisations

HOPITAL MACON CONF COVID 2409UNE - 1.jpg
Le directeur de l'hôpital Jean-Claude Téoli, entouré du maire de Mâcon, président du conseil de surveillance, du directeur adjoint Alain Boisseau, et de trois médecins, urgentiste, réanimateur, et infectiologue, a fait le point cet après-midi de l'épidémie à l'hôpital de Mâcon. 5 patients sont hospitalisés pour covid aujourd'hui. Un plan d'anticipation du risque covid est en place.

CLIN D'OEIL : Des ruches sur le toit de la MJC de l'Héritan

ruches toit MJC Héritan.jpg
Deux premières ruches sont arrivées à la MJC de l'Héritan où elles seront outils d’un atelier pédagogique dans le cadre des activités dites du « tiers lieu ».

MÂCON : 88 personnes testées au Covid-19 aux Blanchettes

TestPCRBlancheT2109.jpg
Des tests de dépistage gratuits ont été réalisés ce lundi sur le parking de la MJC des Blanchettes.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le Département cherche des accueillants familiaux

réunion information accueil familial Département 71.jpg
Une réunion d’information sur l’accueil familial en Saône-et-Loire s'est tenue ce lundi à l’Espace Duhesme de Mâcon. L'accent a été mis sur la nouveauté introduite cet été, à titre expérimental : le statut de salarié pour les accueillants familaux.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

CLIN D'OEIL : Près d'une centaine de voitures anciennes et motos sur L'esplanade à Mâcon

CollectionVoitureMacon2009.jpg
Le grand rassemblement mensuel de voitures de collection s'est déroulé ce dimanche matin sur l'esplanade Lamartine avec deux nouveautés : la présence d'une buvette et de motos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Bien avant la pêche aux canards était la chasse aux canards

CHATEAU DESTOURS CRECHES CANARDIERE - 2.jpg
Les Journées du patrimoine ont ceci de très sympathiques qu'elles sont l'occasion d'apprendre un petit bout d'histoire de notre petit coin de France. Reportage au château d'Estours.

MUSIQUE : C’est le retour tant attendu du jazz à Mâcon !

AG Crescent jazz Mâcon.jpg
L’assemblée générale du Crescent a précédé jeudi l’ouverture de la nouvelle saison au club de jazz de Mâcon. Le point avec le président Mike Cleaver.

COVID-19 : Passage de la Saône et Loire en zone rouge dite « de circulation active du virus »

Le département de Saône-et-Loire devrait être classé parmi les zones de circulation active du virus (« zone rouge ») à l’issue de la parution d’un décret au Journal Officiel ce week-end.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 2,70% de personnes positives au covid-19 en une semaine

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La Saône-et-Loire, avec 279 cas positifs pour 8 653 personnes testées (soit 3,22% de personnes positives) en une semaine, atteint le seuil d'alerte fixé par le ministère de la Santé. 5 décès de plus des suites du covid-19 sont à déplorer en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

MILLY-LAMARTINE : Les 1ers logements éligibles à la Fibre Optique

image12.jpeg
Orange déploie sur ses fonds propres la fibre optique jusqu’au logement (FttH - Fiber to the Home) à Milly-Lamartine. 65% des foyers et locaux professionnels de Milly-Lamartine sont d’ores-et-déjà éligibles à la Fibre Optique.

MÂCON : Le Spot s'est paré de rouge pour alerter les ministères

SPOTHervé Reynaud MÂCON 1709.jpg
« Nous avons été les premiers arrêtés, nous serons les derniers à repartir, encore faut-il que nous soyons encore debout » a déclaré Matthieu Vaillier ; « Pourquoi pouvons-nous nous entasser masqués à 600 dans un train ou dans un avion sans distanciation, mais pas dans une salle de spectacle ? » a interrogé Béatrice Paul.

MÂCON : Une centaine de personnes au final dans la rue à l’appel de la CGT

Mâcon manif CGT septembre 2020.jpg
Syndiqués et syndicalistes, Gilets jaunes, membres d’organisations comme ATTAC, ainsi que des représentants de partis politiques de gauche étaient réunis cet après-midi sur l’esplanade Lamartine, suivant l'appel national à la grève de la CGT.

MACON - Covid-19 : Alerte rouge sur le spectacle vivant !

ALERTE ROUGE SPOT MACON.jpg
Le Spot est en rouge ce soir, comme de nombreuses salles de spectacle en France, extrêmement fragilisées par la crise sanitaire. À lire aussi, le communiqué du SYNPASE, « Evènementiel et spectacle : les professionnels de l’ombre au bord du gouffre »