mardi 29 septembre 2020
  • OZNAM MACONMédecine V2.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

TGI_MACON.jpg

Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

Alors qu’il venait de se fâcher avec son ex, anxiolitique, produit stupéfiant et alcool ont fait de lui un fou furieux cette nuit-là, circulant à scooter sur les quais, faisant des embardées au milieu des gens et importunant les clients.tes d’un bar dont le gérant appelait la police.

La violence verbale, faites d’insultes racistes à l’endroit d’un policier, de menaces de mort et d’outrage, est montée crescendo, jusqu’à se faire embarquer.

Au commissariat, T.G. refuse de se soumettre aux tests d’alcoolémie et à la prise de sang. Devant la policière qui l’interroge et tente de le ramener à la raison, il lance : « tu veux la voir ma bite ! »… il baisse alors son pantalon, son caleçon, et secoue son sexe. La policière portera plainte et l’homme de 40 ans sera incarcéré.

Présenté en comparution immédiate le 4 novembre, le tribunal décidera le maintien en détention pendant que T.G., à sa demande, prépare sa défense jusqu'à ce 06 décembre, date du renvoi. 

Un casier avec une dizaine de mentions pour violence, menaces de mort, conduites en état d’ivresse, voyage sans titre de transport, l’accable. C’est bien pour cette raison qu’il est là, en comparution immédiate. La juge le prévient d’emblée de la peine encourue : 6 ans d’emprisonnement !

Mais T.G. a de la chance et a su se montrer raisonnable avant les faits qui lui sont reprochés. Qui l’eut cru !…

Par ailleurs, toutes ses peines précédentes sont purgées et il s’est très bien comporté jusqu’à ce 1er novembre, lors duquel il perd complètement les pédales, selon sa propre expression.

Sa chance, c’est d’être entouré d’une famille aimante. Son frère est dans la salle. Il a fait le voyage depuis le Canada pour être là pour lui ; sa mère aussi est présente. Elle a fait le voyage depuis la Tunisie. « Je n’ai jamais vu ça » souligne son avocate Sarah Covarel.

En sa faveur, il vit de peu (RSA), voit un psychiatre régulièrement, et a une promesse d’embauche à Mâcon.

Et il regrette, promet même que le Tribunal ne le reverra plus, que cela ne reproduira pas. Sous l’effet des anxiolytiques et de l’alcool, il dit ne plus se souvenir de ce qu’il a fait mais adresse des excuses aux policiers.

Il s’en sort avec 12 mois de prison dont 6 mois avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de 3 ans. Le tribunal décide de lever la détention. Il devra également payer des dommages et intérêts aux deux policier.ère devant qui il s’est exhibé, à raison de 500€ chacun. Il a une obligation de soin et de travail.

« C’est une dernière chance que nous vous accordons » conclut la juge. Être entouré, ça compte.

Rodolphe Bretin

   

SANCÉ : Un mort dans un choc frontal sur la D906

ACCIDENT MORTEL SANCE 2409223 - 6.jpg
Actualisé : La police lance un appel à témoin.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

FLEURVILLE : Coup de feu, fuite, accident, outrages et menaces de mort...

Un des protagonistes a comparu ce mercredi au tribunal correctionnel de Mâcon.

MÂCON - Violences sur l'esplanade Lamartine : Les policiers durement pris à partie, à 5 contre 40 !

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
Dans la nuit du 29 au 30 août dernier, vers 1h30, une rixe éclate entre plusieurs jeunes sur l’esplanade Lamartine à Mâcon. Lors de leur intervention pour calmer tout le monde, les forces de l’ordre sont confrontées à une quarantaine de personnes et essuient insultes et violences… Deux policiers sont blessés. Récit de l'audience au tribunal ce mercredi.

MÂCON : Il met le feu devant le commissariat et prend la fuite

COMMISSARIAT_MACON.jpg
Actualisé : L'incendiaire a été placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement.

MÂCON : Violente bagarre sur l’esplanade, deux policiers blessés

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
La fin de soirée a sérieusement et fâcheusement dégénéré dans le centre-ville de Mâcon dans la nuit de samedi à dimanche. À voir, la vidéo d'une témoin de la scène. Deux individus ont été interpellés, placés en garde à vue et écroués. À l'origine, une tournée non réglée ? ACTUALISÉ : Prison ferme pour les deux prévenus.

MÂCONNAIS : L’OTV pour des vacances en toute tranquillité !

MACONNAIS OTV 2020 1.JPG
Vous partez quelques semaines de vacances, l’été ou tout au long de l’année ? Ou vous vous absentez juste le temps d’un long week-end ? Pensez à l’Opération tranquillité vacances (OTV). Parce que vacances c’est surtout synonyme de détente, pas de stress ni de crainte…

MÂCON : Violence envers un médecin urgentiste et menaces de mort avec un rasoir de barbier aux Charmilles

TGI_MACON.jpg
L'individu, polytoxicomane, et a été jugé ce mercredi en comparution immédiate.

CHARNAY : Choquant et scandaleux !

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1 (1).jpg
Actualisé : une autre, pas mal non plus, à Mâcon...

VINZELLES : Il recule volontairement dans la foule en voiture et fait de nombreux blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
RÉACTUALISÉ ce 11 août : Rétablissons la justesse de l'information.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 15 infractions liées à l’alcoolémie et 2 aux stupéfiants dans le département

SECURITE ROUTIERE controle 0820 2.jpg
La nuit dernière, une vaste opération de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants a été menée sur l’ensemble des routes du département.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.