vendredi 10 avril 2020
  • COVID 19 MBA vous informe MI_Plan de travail 1 (1).jpg

CHARNAY cm 1219 2.jpg

Le conseil municipal de Charnay s’est réuni lundi soir. Le point n°6 concernait le maintien ou non de Claudine Gagneau à son poste d’adjointe. Le résultat du vote à bulletin secret a été sans appel…

 

Les délégations de signature et de fonction lui avaient été retirées par un arrêté en date du 8 novembre dernier. La raison : Claudine Gagneau a été vue en photo à deux reprises avec Christine Robin, candidate aux prochaines élections municipales à Charnay. Serge Gaulias avait perdu également son poste d’adjoint pour avoir été en photo avec deux conseillers de l’opposition.

 

Claudine Gagneau a pris la parole avant de demander un vote à bulletin secret : « Je prends acte de la volonté de me retirer mon poste d’adjointe. Je pense avoir fait mon travail. Je me suis investie avec l’engagement que chacun me connaît : création du marché nocturne, marché du livre… Aujourd’hui, on veut me sanctionner car je rejoins la liste de Christine Robin. Ceci ne constitue pas un acte de déloyauté car vous n’êtes pas candidat. »

 

Je tiens à la liberté. Ce n’est pas parce que madame Gagneau a pris la décision de se présenter que j’ai pris cette décision. Il n’est pas question de sanction, c’est une question de droit. Un adjoint doit garder de la réserve et de la discrétion. C’est lors de la parution de la deuxième photo que j’ai pris cette décision. Ce n’est pas de la politique. Je ne m’occupe pas des élections. Je voudrais que madame Gagneau retire le terme de politique politicienne.

Jean-Louis Andrès, maire

Le résultat du vote est sans appel : 28 suffrages exprimés, 5 votes blancs, 3 votes pour le maintien et 20 contre le maintien. Le mandat se terminera donc avec quatre adjoints : Danièle Grandjean, Roland Plantier, Catherine Feyeux et Jean-Luc Ragnard. « Une équipe qui s’étiole, a commenté Patrick Buhot. Il est difficile de tenir dans la durée lorsque l’on veut réunir des personnes de bords politiques différents. »

 

CHARNAY cm 1219 1.jpg

Parmi les autres points évoqués lors de ce conseil municipal :

La poursuite de la convention de partenariat avec le CBBS a été approuvée pour trois ans et demi. Le budget alloué passe à 120 000 €, l’utilisation du Cosec est chiffrée à un peu plus de 70 000 €.

La convention de mise à disposition de l’ancien logement de la salle Ballard a été prolongée de 6 mois pour permettre à la famille y résidant actuellement d’avoir une réponse sur sa demande d’asile.

La présentation d’une convention entre la mairie et le lycée EREA pour accueillir des jeunes en vue de travaux d’intérêt général ou des activités de solidarités.

Le transfert des compétences eau et assainissement à MBA au 1er janvier.

Les questions diverses

Jean-Luc Ragnard a fait le point sur les visites de sécurité du Cosec, Catherine Feyeux sur les travaux de réhabilitation de la résidence pour personnes âgées.

Patrick Buhot s’est inquiété de la remise sur les pénalités pour assainissement qui devrait être inscrite dans les comptes de la ville de Mâcon et qui ne l’est toujours pas. Jean-Louis Andres a affirmé que le problème serait réglé. Il a également abordé la situation de la ville de Charnay sur le dossier de catastrophes naturelles et sécheresse de 2018. La ville de Charnay n’a pas été retenue et une soixantaine de familles sont touchées.

Réponse de Jean-Louis Andres : « Nous avons déposé un recours gracieux et nous avons joint à l’appui les arguments juridiques et un dossier fait par un bureau d’études. Charnay a été classée en faible intensité de sécheresse alors que Mâcon a été retenue dans le dossier de catastrophes naturelles et qu’il n’y a pas de différence de terrain sur les zones retenues. Nous nous sommes tournés vers le ministère de l’Intérieur. Sans réponse, nous ferons un contentieux administratif. »

 Danièle Vadot

CORONAVIRUS : Plus de retours à domicile que d'hospitalisations pour la 1ère fois en Bourgogne-Franche-Comté

CORONAVIRUS ARS BFC2 - 1.jpg
427 décès sont à déplorer dans les hôpitaux de la région et 249 dans les établissements médico-sociaux depuis le début de l'épidémie de Covid-19. Plus de 1 200 patients sont sortis d'hospitalisation.

Coronavirus - Covid-19 : 36 patients sont en réanimation dans les hôpitaux de Saône-et-Loire

Capture d’écran 2019-11-10 à 15.11.56.png
Actualisé - 189 personnes étaient hospitalisées ce mercredi.

MÂCON – Coronavirus : Le laboratoire d'analyse départemental a fait ses premiers tests covid-19

TESTS COVID LABORATOIRE MACON AGRYVALIS 1004 - 1.jpg
C'est une très petite quantité qui a été livrée ce jeudi par le seul hôpital de Mâcon. Frédéric Brochot, président du laboratoire Agryvalis, espère une plus grande réactivité du préfet dans les prochains jours. Explications. Un projet de sérologie est à l'étude. A découvrir aussi, la méthode d'analyse.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L'acitivté des médecins généralistes et des spécialistes en forte baisse

L’Union Régionale des Professionnels de Santé Médecin Libéral en Bourgogne Franche-Comté rappelle qu'il ne faut pas renoncer au soin quand son état justifie un suivi régulier.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 222 305 foyers vont recevoir un chèque pour aider au paiment des factures d'énergie

Il va arriver dans votre boite aux lettres dans les jours qui viennent, si vous êtes éligible. Vérifiez votre éligilité.

SAÔNE-ET-LOIRE : Trop de promeneurs.ses sur les voies verte et bleue le week end dernier !

Le constat a été fait par les forces de l'ordre. Les accès à ces voies pourraient être interdits par le préfet.

CORONAVIRUS - Covid-19 : « Détournement de masques, un vrai scandale ! » s'indigne André Accary

Le président du Conseil départemental de Saône-et-Loire dénonce, dans un communiqué, la réquisition par l'Etat des 2 millions de masques qui étaient attendus en Bourgogne-Franche-Comté ce début de semaine.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON - Alain Boissau : « Nous ne sommes pas à l'abri d'un rebond »

HOPITAL MACON COVID 6AVRIL222 - 1.jpg
Cette phrase prononcée en conférence de presse par Alain Boissau, directeur par intérim de l'hôpital, résume toute la mobilisation des soignants, des médecins, des personnels administratifs et de la société civile, des entreprises notamment, mais pas seulement, pour faire face.

CORONAVIRUS - Covid-19 : FO Services publics et de santé porte plainte contre X

Derrière le X, c'est l'Etat qui est visé bien sûr.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les 2 millions de masques commandés par la Région n'arriveront pas !

MASQUES BFC 5AVRIL.jpg
Ils ont été réquisitionnés par l'Etat. Un communiqué de la Région est tombé 22h14... Marie-Guite Dufay, sa présidente, demande à l'Etat «une répartition des masques plus équitables» et parle de «confiscation» !... Elle va saisir le ministre de la Santé.

CORONAVIRUS - Covid-19 : Les Régions Grand-Est et BFC allient leur force pour commander 4 millions de masques

2 millions de masques devraient être livrés lundi pour la Bourgogne - Franche-Comté.

SAÔNE-ET-LOIRE - Covid-19 : La laboratoire d'analyse départemental Agrivalys capable de sortir des résultats en 4h !

Agrivalys 71 (30).JPG
André Accary, président du Conseil départemental, et Frédéric Brochot, vice-président en charge de l'Agriculture, président du laboratoire départemental, l'ont fait savoir ce jour par courrier à Olivier Veran, ministre de la Santé. Le laboratoire est capable d'effectuer 2000 analyses par jour. ACTUALISÉ : Le ministre a donné son feu vert.

CONCOURS : Écrivez une Nouvelle en ces temps de confinement

Le 17 janvier avait eu lieu le lancement, par le Village du Livre de Cuisery, de la 15ème édition de son concours de Nouvelles sur le thème :

SAÔNE-ET-LOIRE : Grossesse et accouchement, les sages-femmes vous disent comment ça se passe pendant la crise sanitaire

ACCOUCHEMENT.jpg
De nouvelles dispositions entrent en vigueur dans le cadre de l'épidémie de covid 19 par un nouveau décret paru le 31 mars. Le conseil de l'Ordre des sages-femmes de Saône-et-Loire détaille également les recommandations du Collège des gynécologues obstétriciens de France.

CORONAVIRUS À L'HÔPITAL DE MÂCON – Alain Boissau : « La fermeture des frontières est un frein à l'approvisionnement »

ALAIN BOISSAU HOPITAL MACON COVID - 1.jpg
Le directeur par intérim de l'hôpital a fait le point sur la situation pour macon-infos. Les lits de réa vont augmenter dès jeudi. Les entrerpises continuent d'aider. Entretien.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.